MEILLEURS HISTOIRES

Grid List

Courtoisie

MRC Autray

C’est accompagné des coprésidents d’honneur de la Collecte de fonds 2018, les pharmaciens propriétaires Mme Hélène Pâquet et M. Germain Chartier, ainsi que de M. Daniel Blais directeur de la Caisse Desjardins de D’Autray, que l’équipe du Centre d’action bénévole D’Autray (CABA) révèle les résultats des activités de sociofinancement qui ont largement dépassé les objectifs fixés ainsi que les attentes des personnes engagées dans cette démarche.

Pour Jean Malo, président du CA de l’organisme « À voir les résultats, il m’apparaît évident que la population D’Autray porte dans son cœur la mission du CABA et que ses services en soutien à domicile tout comme ses activités de prévention et de socialisation sont très appréciés de tous. » Il ajoute également : « Votre solidarité collective ainsi que votre intérêt envers la mission du Centre d’action bénévole D’Autray méritent notre gratitude. » Il a de quoi se réjouir puisqu’un montant de 37 599,32 $ a été amassé par le publipostage et les activités de financement.

Selon Madame Pâquet et Monsieur Chartier, « Suite à l’initiative de la Caisse Desjardins de D’Autray de doubler les montants qui provenaient de leurs membres, nous avons également décidé d’emboîter le pas pour une 2e année consécutive et de participer, à nouveau, à cette nouvelle forme de sociofinancement en offrant la même formule! Tous les dons déposés dans une de nos pharmacies Jean Coutu de Berthierville ou de Lavaltrie ont été doublés. » C’est ainsi que 20 600 $ a été récolté grâce à la participation des coprésidents d’honneur.

 La Caisse Desjardins de D’Autray, à titre de commanditaire officiel et partenaire du Centre d’action bénévole D’Autray, poursuit pour une 7ème année son engagement avec une commandite de 12 000 $ dédiée à la réalisation d’activités tout en mettant en valeur la participation de Desjardins. Pour une 2ème année, l’institution financière a choisi de bonifier sa participation en doublant les dons provenant de ses membres, ce qui représente une somme de 15 042,68 $.

« Merci à nos membres d’avoir agi collectivement pour un sociofinancement gagnant. Ensemble, nous serons en mesure d’assurer des services essentiels aux gens de notre communauté. Vous voyez, choisir Desjardins, c’est contribuer à changer les choses! » précise Daniel Blais. 

Selon Pierrot Lapierre, directeur général du CABA « Toutes ces actions réunies ont rapporté l’impressionnante somme de 85 242 $! C’est plus du double de notre objectif initial et un record inespéré.  Cette grande réussite est le résultat d’une collaboration exceptionnelle de toutes les personnes impliquées dans le processus de la campagne du début jusqu’à la toute fin. »

En 2017-2018, le Centre d’action bénévole D’Autray a réalisé plus de 42 700 interventions/personnes à plus de 4 000 usagers des secteurs centre et sud de la MRC de D’Autray. Les services du CABA répondent principalement aux besoins des aînés en maintien à domicile, en prévention et en socialisation.

 

               

Photo courtoisie

Actualité

Lors d’un point de presse qui s’est tenu au Conseil central de Lanaudière à Joliette, le 7 décembre, la présidente du conseil central, Francine Ranger a lancé un appel aux travailleurs et aux travailleuses issus de la restauration à devenir membre du Syndicat des employé-es de la restauration-CSN.

« Pour améliorer ses conditions de travail, il n’existe pas mille solutions. Encore aujourd’hui la syndicalisation demeure le meilleur moyen pour rehausser son salaire ou bonifier ses conditions, a expliqué d’entrée de jeu Francine Ranger. En restauration les besoins sont criants ».

« D’un restaurant à l’autre, les conditions varient, explique pour sa part le président du SER-CSN, David Bergeron-Cyr. Les principaux irritants concernent les horaires, le salaire, le respect de l’ancienneté et la santé et la sécurité du travail. Malheureusement, ces problèmes sont présents dans tous les types de restaurants et pas seulement dans la restauration rapide » a précisé David Bergeron-Cyr.

Le SER–CSN

Accrédité il y a quelques mois, le SER–CSN regroupe déjà les employé-es du Burger King de Granby et ceux du Roi du Coq Rôti de Sherbrooke. « Le SER–CSN est le meilleur outil offert aux travailleurs pour se prendre en main et faire cesser l’arbitraire et le manque de respect. Tous ceux qui veulent améliorer leur sort peuvent nous contacter. C’est totalement confidentiel et ça n’engage à rien » a déclaré de son côté Patricia Rivest, vice-présidente du Conseil central de Lanaudière.

Lanaudière, terreau fertile

Le territoire de Lanaudière compte près de 900 restaurants, dont 650 avec service complet et 250 à service restreint, incluant la restauration rapide. « Bon nombre de ces commerces font de très bonnes affaires, mais malgré tout continuent à ne pas traiter leurs employé-es à leur juste valeur. Offrir de bonnes conditions à son personnel comporte des avantages indéniables pour les propriétaires, particulièrement en période de rareté de main-d’oeuvre » a renchéri Francine Ranger. 

Au Québec, près de la moitié des employé-es oeuvrant en restauration sont âgés de 25 à 44 ans. Plus de 60 % du personnel de salle est à temps plein et c’est plus de 70 % du personnel de cuisine qui fait 30 heures ou plus par semaine.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Le 24 novembre dernier à l’Érablière A. Grégoire de Sainte-Marcelline-de-Kildare se tenait une rencontre publique, dans le cadre de la consultation citoyenne en cours dans la municipalité.

Rappelons que la Municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare lançait en septembre dernier une consultation portant sur différents sujets susceptibles d’agir sur le milieu de vie des Marcellinoises et Marcellinois.

Près d’une centaine de citoyennes et citoyens se sont présentés à la rencontre afin de connaître les résultats cette consultation et exercer leur droit de parole quant aux orientations à préconiser pour les prochaines années.

Animée par Mme Marie-Andrée Alarie, commissaire en développement touristique et culturel à la MRC de Matawinie, cette rencontre a été l’hôte de plusieurs présentations. Dans un premier temps, Mme Christine Paquet du CISSS a présenté aux citoyens les données socio-démographiques de la municipalité. Dans un deuxième temps,  Mme Emmanuelle Lefebvre de la SADC Matawinie a, quant à elle, présentée le bilan des dernières consultations citoyennes. Finalement, les résultats du sondage ont été présentés aux personnes présentes.

« Nous sommes très heureux de la réponse des Marcellinoises et Marcellinois à cette démarche de consultation publique. Près de 300 citoyens ont pris le temps de répondre au questionnaire. Le Conseil municipal connaît désormais les préoccupations des citoyennes et citoyens pour les années à venir et il travaillera en amont de celle-ci », d’affirmer le maire de Sainte-Marcelline-de-Kildare, M. Gaétan Morin.

La seconde partie de la rencontre a été dédiée aux échanges entre citoyens. Pour favoriser les discussions, la Municipalité a privilégié le concept du World Café, méthode basée sur le pouvoir de la conversation qui permet aux participants d’échanger leurs idées en circulant entre de multiples petits groupes pour des conversations d’une quinzaine de minutes. Les conversations se sont articulées autour de trois thèmes qui se sont principalement dégagés du sondage soit : le développement économique, l’environnement et les services aux citoyens.

La Municipalité tient à remercier les citoyennes et citoyens qui ont participé à la Consultation citoyenne. La satisfaction des gens quant à cette démarche était palpable.

Le Comité Consultation citoyenne 2018 était formé de représentants de la Municipalité de Sainte-Marcelline : M. Gaétan Morin, maire, Mme Chantal Duval, directrice générale, M. Pierre Desrochers, conseiller municipal et Mme Anick Beauvais, coordonnatrice aux communications. Des intervenants de différents milieux siégeaient également sur le Comité:  M. Armand Lajeunesse, citoyen, M. Jonathan Landreville, directeur général de la SADC, Mme Jacinthe Perron, organisatrice communautaire pour le CISSS ainsi qu’un représentant de la MRC de Matawinie.

La documentation présentée lors de la rencontre du 24 novembre est disponible sur le site Internet de la municipalité au www.ste-marcelline.com ou à la réception de l’Hôtel de ville.

consultation citoyenne, Gaétan Morin, Sainte-Marcelline-de-Kildare
Photo courtoisie

Photo courtoisie

MRC Autray

En raison des actes de vandalisme qui se sont produits pendant ce week-end, la direction du Centre sportif et culturel de Brandon se voit dans l’obligation de fermer le Centre de conditionnement physique Lefrançois Sports, et ce, jusqu’à nouvel ordre. 

Plus de détails à venir sur la page Facebook et le site Web du Centre sportif et culturel de Brandon. cscb.org

 

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Avec l’adoption de son plan d’action municipal 2019-2022 à l’égard des personnes handicapées, la Ville de Joliette poursuit ses engagements quant à la promotion d’un milieu de vie inclusif et sans obstacles.

Issu de la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale, ce plan d’action prévoit de nouvelles actions à réaliser dès 2019 pour l’amélioration de la transmission d’informations entre la Ville et les personnes handicapées, la bonification de la certification « Événement accessible » et l’accès universel dans les parcs et bâtiments municipaux, entre autres.

Soucieuse d’améliorer la qualité de vie des Joliettains et Joliettaines, la Ville de Joleitte a déjà réalisé plusieurs actions visant l’intégration et la participation pleine et entière de toutes les personnes vivant sur son territoire, incluant les personnes handicapées. Élaborés pour les années 2019 à 2022, les nouveaux objectifs concernent toujours la sécurité, les loisirs, l’administration municipale, les bâtiments publics, le transport, l’habitation, la qualité du milieu de vie et les communications, notamment.

La Ville de Joliette remercie le comité de travail et ses membres ayant œuvré à l’élaboration de ce plan d’action. Pour le consulter, visitez le www.joliette.ca » La ville » Politiques et plans d’action.

Photo courtoisie

Actualité

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), Action-Logement Lanaudière ainsi que des militants et militantes étaient présents à la Régie du logement de Joliette afin de lancer un message à la ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest, pour qu’une réforme majeure du tribunal soit mise en place et que cesse les nombreuses injustices vécues par les locataires. Le RCLALQ a tenu des actions dans plusieurs régions du Québec, dont une à Joliette le 5 décembre, à laquelle une trentaine de personnes étaient présentes.

Pour le RCLALQ, la Régie du logement est un tribunal inaccessible pour les locataires. « Ne soyons pas surpris que les locataires utilisent très peu la Régie du logement car les freins à l’accès à la justice sont importants : augmentation constante des frais d’ouverture de dossier, absence de points de services dans plusieurs régions, longs délais d’attente, procédures complexes qui découragent les locataires, etc. Ces obstacles touchent tout particulièrement les locataires à faible revenu, qui sont aussi les plus à risque de vivre des injustices et de se retrouver dans l’incapacité de défendre leurs droits », déplore le porte- parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard.

Le RCLALQ et Action-Logement Lanaudière s’adressent au gouvernement du Québec ainsi qu’à la Régie du logement pour en finir avec ces injustices. En proposant sa propre réforme du tribunal, le RCLALQ met au défi la ministre Andrée Laforest de transformer en profondeur la Régie du logement pour la rendre juste et accessible pour l’ensemble des locataires.

La coordonnatrice  d’Action-Logement  Lanaudière, Amélie Pelland, ajoute «qu’une réforme est nécessaire et urgente pour que les locataires puissent obtenir une audience plus rapidement. Il est inacceptable que des personnes doivent vivre dans des conditions insalubres pendant plusieurs années, sans pouvoir obtenir une audience. La plupart des locataires à faible revenu doivent subir ces problématiques, car ils ne peuvent  pas déménager, faute de moyen financier et s’ils déménagent, ils risquent de se retrouver à nouveau dans des logements en piètre état. En effet, ils doivent trouver un logement avec un coût de loyer moindre, selon leur capacité financière et il y a alors un risque important que l’état du logement soit encore un problème»

Les principales revendications  :

 Que la Régie cesse l’expulsion massive de locataires pour non-paiement de loyer en favorisant des solutions alternatives (entente de paiement);

 Que la Régie assure réellement la protection du parc de logements locatifs et du droit au maintien dans les lieux des locataires;

 Que la Régie contrôle véritablement les loyers;

 Que les causes urgentes soient entendues dans un délai de 72 heures et que toute autre cause soit entendue par ordre d’ouverture dans un délai maximum de trois mois;

 Que les services de la Régie soient gratuits et facilement accessibles partout au Québec;

 Que le service d’information de la Régie soit adapté à la vulnérabilité des ménages locataires (pauvreté, violence, santé mentale, analphabétisme, etc.);

 Que la Régie donne pleine assistance aux locataireset que les juges facilitent la compréhension des procédures.

RCLALQ, Action-Logement Lanaudière,,Régie du logement,  réforme majeure
Photo courtoisie

Photo courtoisie Michel Maranda

Hockey

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont connu week-end très difficile en subissant deux défaites sur la route, en moins de 48 heures.

Après s’être inclinée 6-3 à Terrebonne, le 7 décembre, la troupe de Sébastien Renaud a été humiliée 8 à 1 à Gatineau, contre les Flames, deux jours plus tard.

Saint-Gabriel n’a jamais été dans le coup, les locaux menaient 2-0 après 20 minutes de jeu et 5-0 après 33 minutes d’action.

Mathieu Jones a été la grande vedette des Flames avec quatre buts et deux passes alors que Domink Blain y allait d’un doublé avec quatre mentions d’aide.  Tobias Commanda-Odjick et Zacharie Cloutier ont réussi les autres filets.

Seul Félix Rocheleau (2) a répliqué pour les Prédateurs qui ont été limité à seulement 20 lancers dont un seul en troisième période.

Anthony Morin a été chassé du match à 5:17 de la troisième pour tentative de blesser. Il a aussi écopé d’une pénalité majeure. Il pourrait être suspendu trois rencontres à la suite de son geste.

Les gardiens Alex-William Maheux (cinq buts sur 18 tirs en 40 minutes de travail) et Olivier Chalifoux (trois filets sur 15 lancers) se sont partagé le travail devant le filet de Saint-Gabriel.

Défaite  à Terrebonne

Deux jours plus tôt, les Prédateurs avaient laissé filer une avance de 3-1, après 20 minutes de jeu, et se sont inclinés 6-3 contre les Cobras à Terrebonne.

Les locaux ont été les premiers à s’inscrire au pointage grâce à Samuel Beck, dès la 79e seconde, lors d’un avantage numérique.

Saint=Gabriel a cependant répliqué avec trois buts par l’entremise du deuxième de Samy Hudon-Rousseau (7:29), le 21e d’Anthony Morin (11:55) et le 18e de Philippe Arsenault (16:18).

Les Cobras sont revenus dans le match en marquant quatre fois au deuxième vingt, par le bais de Charles Farmer (2), Charles-Olivier Ouimet et le second de la partie de Beck. David Perreault a complété la marque pour les vainqueurs, tard en troisième période.

Les Prédateurs ont dominé 39-31 au chapitre des tirs au but, Olivier Chalifour a subi une huitième défaite en 12 décisions.

De retour à domicile

Après une séquence de six parties sur la route, les Prédateurs seront de retour devant leurs partisans, les 14 et 16 décembre, alors que Saint-Jérôme et Longueuil seront à l’aréna Familiprix.

 

Saint-Gabriel est maintenant au 10e rang du classement général avec une fiche de 12 victoires, 13 défaites et une en prolongation pour 25 points.

Photo courtoisie

Hockey

Après avoir remporté une victoire de 6-4 au Centre Sportif Acton Vale, le 25 novembre, les Loups de Saint-Gabriel complétaient leur série de deux matchs contre le TrackVale, le 7 décembre à l'aréna Familiprix. 

La troupe d'Éric Piette a de nouveau remporté la victoire cette fois-ci par le compte de 7 à 5. Les spectateurs présents ont pu assister à un match rapide et excitant.                                                         

C'est le TrackVale qui ouvre le pointage en première période alors que Jean-Christophe Gauthier inscrit son 17e de la saison pour donner les devants 1-0 à son équipe. 35 secondes plus tard, Chyp Fraser provoque l'égalité avec son 9e sur des passes de Pesant et Malette. Acton Vale marque deux fois en moins de 3 minutes pour se donner une priorité de 3-1. Heureusement pour les Loups, Maxime Bonin (5e) compte alors qu'il ne reste que 9 secondes à faire dans la période. Viau et Bazinet se méritent les aides sur ce but.       

Il ne faut que 34 secondes en deuxième période au TrackVale pour doubler leur avance. Mathieu Lavoie (2e) porte le compte 4-2 pour Acton Vale. Saint-Gabriel provoque l'égalité avec deux buts en moins d'une minute soit ceux de David Duhamel (8e) assisté de Rodrique et Jetté-Masse à 4:26 et le deuxième du match de Fraser aidé de Bazinet et Jetté et Masse à 5:12. Puis à 7:21, Marc Delome (3e) redonne les devants au TrackVale sur des aides aide de Boily et Gauthier. Les Loups tirent de l'arrière 5-4 après 40 minutes de jeu.          

victoire, Loups, Saint-Gabriel, Acton Vale
Photo courtoisie

Saint-Gabriel domine le troisième vingt et marque trois buts sans riposte. Maxime Bonin crée d'abord l'égalité à 37 secondes seulement du début de l'engagement sur des passes de Landry et Tremblay. Les Loups inscrivent deux buts en 38 secondes grâce à Raphaël Ducharme (3e) sur des passes de Duhamel et de Rodrigue et Charles Landry (3e) aidé de Bonin et Tremblay.

Avec cette victoire, les Loups ont accumulé un total de 23 points au classement depuis le début de la saison sur une possibilité de 26. 

Le gardien des Loups Samuel Séguin-Giguère a remporté une troisième victoire en autant de départs.

Le prochain match des Loups aura lieu, samedi le 15 décembre, à 18h30, alors qu'ils se rendront au Sportplex de l'Énergie à Varennes pour y affronter la Méchante Virée Resto Pub.

Saint-Gabriel sera de retour  à l'aréna Familiprix, le 11 janvier 2019, pour y affronter leur grand rival, le Houston Bar & Grill de Saint-Roch.                                                                                               

Courtoisie

Hockey

Les Sportifs Pétroles Bélanger étaient en action du côté de La Tuque vendredi le 7 décembre dernier, formation qui occupe le premier rang du classement avec une seule défaite à son actif.

Ce fut un match à sens unique alors que les Loups l’ont emporté par la marque convaincante de 7-1, les Sportifs Pétroles Bélanger ne réussissant à marquer un but que tard en troisième période.

Les Loups inscrivent deux buts sans réplique en première période soit ceux de Francis Saint-Louis et Marc-André Therrien. En deuxième, Dominic Savoie et Therrien, avec son deuxième du match, font en sorte de mettre le match déjà presque hors de portée pour les visiteurs.

En troisième, les Loups inscrivent trois autres buts dans la première moitié de l’engagement pour ainsi assurer leur gain. Seul Jean-Philippe Caron a réussi à tromper la vigilance du gardien des Loups pour éviter le blanchissage aux Sportifs.

En mode préparation

Par ailleurs le Directeur-Gérant, des Sportifs Pétroles Bélanger, Gaby Roch est en mode préparation pour la deuxième moitié de saison.

En effet, il en est venu à une entente avec l’attaquant Raphael Lafontaine. Ce dernier arrive à Joliette après une carrière de cinq saisons dans la LHJMQ où il aura réussi un total de 144 points en 317 matchs en plus de disputer trois saisons au niveau universitaire avec les Stingers de Concordia. Cet ailier gauche de 24 ans est reconnu comme un travailleur infatigable et aussi comme un leader naturel, lui qui fût capitaine du Titan d’Acadie Bathurst durant deux saisons consécutives.

Notons également que les frères Jordan et Michaël Éthier sont sur le marché des transactions,n’étant plus heureux dans le nouveau système de jeu préconisé par le personnel hockey joliettain.

La prochaine joute des Sportifs Pétroles Bélanger aura lieu à domicile, le 15 décembre, alors que le Formule Fitness de Bécancour sera le visiteur au Centre Récréatif Marcel-Bonin à 20h30.

Ce sera le dernier match local des Sportifs Pétroles Bélanger avant la pause des fêtes.

Photo Guy Latour

Hockey

Plus de 900 hockeyeurs et hockeyeuses de partout au Québec participent, jusqu’au 16 décembre, à la 14e édition du tournoi novice-atome Kubota de Joliette-Crabtree au Centre Récréatif Marcel-Bonin de Joliette et à l’aréna Roch-Lasalle de Crabtree.

En tout, 112 parties seront présentées cet évènement qui accueille 60 équipes. Celles-ci proviennent de la région de Québec de l’Outaouais, des Laurentides, de la Montérégie, ainsi que Lanaudière plus de 60 équipes.  En tout, plus de 300 entraîneurs  et 3000 parents et amis se donnent rendez-vous dans la région pour ses deux semaines de plaisir et de bon hockey.

« Le tournoi est en très bonne santé. Nous sommes complets depuis la mi-octobre. C’est très valorisant de voir les jeunes s’amuser sur la glace », a déclaré le nouveau président du tournoi, François Tessier.

L’association de hockey mineur de Joliette-Crabtree sera représentée par 17 équipes des catégories Novice A-B-C, Atome A-B-C-CC et BB.

Les retombés économiques de notre tournoi pour notre région sont estimés à plus de 250 000 $ pour les deux semaines de compétition.

Pour 2018, la présidence d’honneur a été confiée à François Cardin, qui a présidé le tournoi de 2010 à 2017. « J’ai été très touché qu’on ait pensé à moi cette année. Le tournoi novice-atome A. Laporte et fils Kubota de Joliette-Crabtree c’est une histoire de gang. Il règne une belle atmosphère chez les bénévoles », a-t-il souligné lors de l’ouverture officielle, le 6 décembre.

tournoi novice-atome, Joliette-Crabtree, François Cardin président d'honneur
Photo Guy Latour. Le président du tournoi, François Tessier, en cimpagnie du président d'honneur, François Cardin.

Le tournoi Novice-Atome c’est plus de 150 bénévoles, dont plusieurs jeunes du secondaire, de nombreux et généreux commanditaires dont notre commanditaire officiel A. Laporte et fils Kubota, les restaurants Mc Donald’s, les villes de Joliette et Crabtree et les restaurants Tim Horton.

Tous les profits de l’édition 2018 du tournoi seront versés à l’Association de Hockey Mineur de Joliette-Crabtree (AHMJC) afin de financer leurs activités.  « L’an dernier, une somme de 30 000$ a été amassée. C’est la plus importante source de financement de l’AHMJC », a tenu à rappeler François Cardin

Pour connaitre l’horaire du tournoi nous vous invitons à visiter notre nouveau site internet au www.ahmjc.org sous l’onglet Tournoi.

Photo Guy Latour. L'ouverture officielle a eu lieu le 7 décembre à Joliette. La mise au jeu protocolaire a été effectuée par François Tessier (président du tournoi), Régis Soucy (conseiller municipal de Notre-Dame-des-Prairies), Bruno Ducharme (président de L'AHMJC), François Cardin (président d'honneur), Mario Lasalle (maire de Crabtree) et la mascotte Bourrask.

 

Photo Guy Latour

Hockey

Un but d’Anthony Morin dans la deuxième ronde de tirs de barrage a permis aux Prédateurs de Saint-Gabriel de vaincre les Panthères à Saint-Jérôme, 5 à 4, le 5 décembre, à l’aréna Rivière-du-Nord.

La troupe de Sébastien Renaud n’avait pas joué depuis le 23 novembre dernier à Terrebonne et ça paru en première période. En effet, les locaux ont pris l’avance 2-0 après 14:36 grâce à un doublé de Christophe Bohémier.

Les Prédateurs sont cependant revenus dans le match en marquant deux fois en 48 secondes, à la fin de l’engagement, par l’entremise du 17e de Philippe Arsenault (16:26) et le premier  Samy Hudon-Rousseau (17:14).

Au deuxième vingt, les visiteurs ont pris l’avance pour la première fois de la rencontre lorsque Zachary Maheu a réussi son 9e à 16:28.

Durant un avantage numérique, Anthony Morin a célébré son retour du camp d’Équipe Canada Est en y allant de son 20e à 2:42 pour porter la marque 4 à 2 pour les Prédateurs.

Mais les Panthères n’avaient pas dit leur dernier mot, puisque Zachary Gravel a déjoué Olivier Chalifour deux fois en moins de deux minutes pour forcer la prolongation.

Anthony Morin, victoire, Prédateurs de Saint-Gabriel, fusillade
Photo Guy Latour

Aucune équipe n’a marqué en surtemps. Anthony Morin a tranché le débat en fusillade.

Saint-Jérôme a dominé 28-22 dans les lancers, Olivier Chalifour a inscrit sa première victoire avec les Prédateurs en deux décisions.

« Le manque de communication a fait en sorte qu’on est arrivé serré à l’aréna ce qui a chamboulé notre préparation d’avant-match. Par la suite, on a fait preuve de caractère en revenant de l’arrière », a commenté Renaud après la rencontre.

Anthony Morin, victoire, Prédateurs de Saint-Gabriel, fusillade
Photo Guy Latour

En bref

Les Prédateurs ont effectué quelques mouvements de personnel depuis le dernier match du 23 novembre. Ainsi  l’attaquant Noah Corson a été échangé au Storm de Grand-Prairies(AJHL) contre des considérations futures. «On a décidé de faire un virage jeunesse et de prendre une autre direction avec Noah », a souligné Rémy Harrison, le DG des Preds.

L’attaquant était au 11e rang des pointeurs de la LHJAAAQ  avec une fiche de 12 buts et 32 passes en 20 parties.

De plus, le gardien Justin Choinière a quitté. L’équipe a cependant accueilli trois nouveaux joueurs soit le gardien Alex-William Maheux (acquis de Terrebonne), l’ailier droit Tommy Vaugeois et l’attaquant Christophe Duplessis-Lebel.

Les Prédateurs amorceront une rude séquence de sept parties en 15 soirs en rendant visite à Terrebonne (7 décembre) et à Gatineau (9 décembre), lors du prochain week-end.

 

Courtoisie

Hockey

Les Cyclones de Joliette-Crabtree Junior AA étaient à l’œuvre dimanche le 2 décembre dernier, alors qu’ils recevaient la visite du National de Lorraine-Rosemère. Pour un deuxième match de suite à domicile, l’attaque des Cyclones s’est imposée, alors que ceux-ci ont inscrit un gain plus que convaincant de 10-4. C’est le deuxième week-end consécutif que les hommes de Brian Mayer réussisent dix buts ou plus dans un match.

En première période, ce sont les visiteurs qui ouvrent la marque alors que Félix-Antoine Simon inscrit son 20e but de la saison alors qu’il n’y a que 47 secondes d’écoulées. À 2:41, Frédéric Decelles réplique pour les Cyclones mais 1:18 plus tard Mikael Vaudry redonne l’avance aux visiteurs. Phillipe Dupuis et Benjamin Beaupré inscrivent deux buts en fin de période pour permettre aux Cyclones de retraiter au vestiaire avec une avance de 3-2.

En deuxième, Isaac Prud’homme inscrit deux buts consécutifs en première moitié de période pour creuser l’écart à 5-2. Mais en l’espace d’un peu plus de deux minutes, Jérémy Brassard et Maxime Rehel, ramène le National dans le match pour réduire l’écart à un seul but. Par contre, Benjamin Beaupré inscrit un but pour les Cyclones avec 30 secondes à faire en période médiane, pour ainsi permettre aux siens de respirer plus à l’aise.

En troisième, les Cyclones ont été sans pitié pour leurs adversaires, inscrivant quatre buts sans réplique. Benjamin Beaupré avec deux buts, Phillipe Dupuis et Jonathan Nadeau ont inscrits les buts des Cyclones lors du dernier vingt. Incidemment, Beaupré fut la grande étoile offensive du match avec une récolte de quatre buts et deux mentions d’aides. Philippe Dupuis a également très bien fait avec deux buts et deux passes.

Pour les deux prochaines semaines, Les Cyclones disputeront trois matchs sur la route. Le 8 décembre il affronteront les Patriotes à Saint-Eustache à 19h45. Le week-end suivant, ils se rendront à Mont-Laurier le 15 et le lendemain , ils rendront visite au National de Lorraine-Rosemère, qui tenteront sûrement de prendre leur revanche. Ce match est prévu pour 18h30. La prochaine joute à domicile des Cyclones aura lieu le 21 décembre à 20h.

Le député fédéral de ka circonscription de Joliette Gabriel Sainte-Marie, tient à vous informer du début imminent de la période de dépôt des demandes pour le programme d’Emplois d’été Canada 2018 (EÉC).

Comme vous le savez peut-être, EÉC accorde une aide financière à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public ainsi qu’à des petites entreprises comptant 50 employés ou moins afin qu’ils puissent créer des emplois d’été pour les de 15 à 30 ans dans leurs collectivités.

À compter du 17 décembre 2018, les formulaires de demande du programme Emplois d’été Canada seront disponibles au : servicecanada.gc.ca/eec. La date limite pour présenter une demande est le 25 janvier 2019.

Un Guide du demandeur d’Emplois d’été Canada 2019 sera disponible en ligne au début de la période de présentation des demandes. Il présente des instructions sur la préparation d’une demande, ainsi que les critères d’admissibilité et d’évaluation. Mon bureau est aussi à votre service pour vous accompagner dans vos démarches si nécessaire. Les employeurs peuvent obtenir de l’information de Service Canada en contactant le 1-800-935-5555.

Les critères d’EÉC ont quelque peu changé pour cette année :

Il n’est plus nécessaire que la personne employée soit un étudiant, mais il doit toujours être âgé de 15 à 30 ans.

Également, les libellés ont été modifiés. Le programme souhaite :

Fournir aux jeunes des expériences de travail de qualité.

Répondre aux priorités nationales et locales afin d’améliorer l’accès au marché du travail des jeunes, y compris ceux qui doivent composer avec des obstacles particuliers.

Offrir des occasions aux jeunes de développer et d’améliorer leurs compétences.

 

Chaque député reçoit la liste de projets recommandés pour leur circonscription et on lui offre l'occasion de valider la liste et proposer des changements en fonction des besoins qu’il constate dans le milieu. C’est pourquoi je vous suggère fortement de faire parvenir une copie de votre demande d’Emplois d’été Canada à mon bureau (Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) afin que mes adjoints et moi soyons au courant de vos besoins particuliers pour pouvoir faire les recommandations nécessaires.

Les échéanciers pour les différentes étapes sont les suivantes :

 

17 décembre 2018 au 25 janvier 2019

Période de présentation des demandes

janvier – février 2019

Évaluation des demandes par Service Canada

mars à avril 2019

Validation des listes par les députés

avril 2019

Début des avis aux demandeurs et recrutement

Le 23 avril 2019

Date de début la plus hâtive pour les étudiants

 

Pour toutes questions ou préoccupations, veuillez communiquez avec le bureau du député au 450 752-1940 ou sans frais au 1 800 265-1940 ou via le Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le député de Joliette, à la Chambre des Communes, Gabriel Ste-Marie a réagi à la visite du député conservateur de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, le 7 décembre dernier, dans le comté.

« Depuis mon élection, ma priorité première a toujours été de travailler très fort pour mes électeurs et je n’ai jamais dérogé à ça », a déclaré en entrevue, le 10 décembre, M. Ste-Marie au Lanauweb.

Il ajoute que depuis son élection du 19 octobre 2015, plus de 700 cas ont été réglés. « J’ai aussi fait adopter différentes motions à la Chambre des Communes comme celle pour  la défense des agriculteurs dans le cadre de la renégociation de l’ALÉNA », a-t-il ajouté. Cette motion s’engage à compenser financièrement les producteurs d’œufs, de volaille et de lait, pour toutes les pertes subis dans les trois accords commerciaux,

Il mentionne que le Parti Conservateur et le Parti Conservateur, afin de se faire élire, font tout afin de satisfaire la population du grand Toronto « là où il y a beaucoup de sièges à l’enjeu ».

Il réitère que le Bloc Québécois est un parti bien placé afin de bien faire entendre les demandes du Québec envers Ottawa.

« À chaque semaine, les Conservateurs demandent quand le projet de Pipeline Énergie Est sera relancé. Les gens du Québec sont contre en raison des risques environnementaux. La sensibilité des Conservateurs envers le Québec est inexistante », a-t-il conclu.

Photo Guy Latour

Politique fédérale

Dans le cadre de la tournée canadienne du Parti Conservateur du Canada, le député de Beauport-Limoilou, Alupa Clarke, était de passage dans le comté de Joliette, le 7 décembre.

Ce dernier a rencontré plusieurs acteurs du milieu économique du comté en plus de rencontrer les membres de l’Association conservatrice de Joliette.

« Comme opposition officielle, il y a une dizaine de députés qui visitent des comté de partout au Canada à chaque semaine. L’objectif est de prendre le pouls des citoyens et de connaître les enjeux de chaque comté », a déclaré en entrevue au Lanauweb, M. Clarke.

Celui-ci a déjà ciblé deux enjeux importants soit la connexivité  est-ouest et le développement économique. « Il faut améliorer les infrastructures comme les routes 158, 343, et 131. Ça n’a pas de sens qu’il n’y ait que deux voies sur la 158. De plus, l’instabilité politique au Bloc Québécois, au cours des deux dernières années, a fait en sorte que le député Gabriel Ste-Marie n’a pas été capable de bien faire son travail pour le développement économique de Joliette », a souligné le député de Beauport-Limoilou.

Il a aussi rappelé que le Bloc ne croyait pas au fonctionnement du fédéralisme canadien.  « Comme c’est un parti qui n’aspire pas au pouvoir, ça sera difficile de travailler sur des programmes de financement pour les entreprises », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du gouvernement libéral, Alupa Clarke demande aux électeurs de Joliette de bien réfléchir avant de voter  pour ce parti aux élections de 2019. « Depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement Trudeau a brisé trois promesses majeures soit des énormes dépassements dans les déficits, il n’a presque pas injecté d’argent dans les infrastructures et il n’y a pas d’échéancier pour l’équilibre budgétaire », a-t-il précisé.

Pour Alupa Clarke, le Parti Conservateur du Canada est un parti à l’écoute de ses électeurs, qui prône un renforcement de la nation québécoise. « On représente une belle option pour le comté de Joliette. On a adopté presqu’à l’unanimité une résolution, lors de notre congrès national, pour un rapport d’impôt unique. Nous souhaitons aussi donné plus de pouvoirs aux provinces en matière d’immigration », a-t-il conclu.

Photo d'archives

Politique fédérale

Le député de Joliette, à la Chambre de Communes, Gabriel Ste-Marie, s’est dit déçu de la mise à jour économique du gouvernement Trudeau du 21 novembre dernier.

« Cette mise à jour économique ne répond pas aux besoins des Québécois et des Québécoises. En santé, le fédéral devrait payer la moitié de notre budget en santé. Or, cette proportion n’est que de 22% et elle baisse constamment », a déploré le député en entrevue au Lanauweb, le 2 décembre dernier.

Gabriel Ste-Marie ajoute que le gouvernement Trudeau continue de s’endetter sans être à l’écoute des véritables besoins du Québec.

« Dans le mini-budget, il y a de l'aide pour les entreprises privées qui produisent de l'énergie, mais Hydro-Québec en est exclu. Donc, on a des entreprises polluantes qui se font soutenir pour un peu moins polluer (genre passer du mazout au gaz naturel) mais notre champion mondial en énergie renouvelable, ne reçoit pas un seul sou, et le Québec s'en trouve de facto exclu », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de l’aide aux médias, celle-ci ne sera annoncée que lors du dépôt du budget en mars 2019, « Il faut que les médias locaux reçoivent aussi une aide financière, pas juste les OBNL comme la Presse. Il faut enlever l’avantage fiscal que possèdent Google et Facebook qui ne paient aucun impôt au Canada. Les médias locaux, c’est très important pour notre démocratie », a-t-il conclu.

Il appuie Yves-François Blanchet

Par ailleurs, Gabriel Ste-Marie a confirmé qu’il appuie la candidature d’Yves-François Blanchet dans la course au prochain chef du Bloc Québécois.

« C’est le meilleur candidat possible pour relancer le Bloc. Il est rigoureux, communicateur et il travaille en équipe. Il a déjà les réflexes de la politique fédérale », a souligné M. Ste-Marie.

Pour ce qui est de la prochaine course, c’est aux militants à décider si le prochain sera élu par acclamation ou non. « Puisque nous sommes à un an des élections, je crois que plus vite un chef sera élu, plus vite il pourra se mettre au travail afin de bien se faire connaître. Mais il ne faut pas prendre des raccourcis à tout prix », a-t-il mentionné.

Selon Gabriel Ste-Marie, le Bloc Québécois peut espérer faire élire une trentaine de députés lors de l’élection générale de l’automne 2019. « Le gouvernement Trudeau déçoit, les députés du NPD ne sont pas au même diapason que leur chef alors que le PC ne parle que de pipelines et du projet d’Énergie Est. Notre parti offre une alternative intéressante », a-t-il conclu.

M. Ste-Marie fait partie des cinq députés du Bloc ayant confirmé leur appui à M. Blanchet.

Photo Guy Latour

Politique provinciale

Le nouveau ministre de l’Économie et de l’Innovation, aussi ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, était de passage à Joliette, le 3 décembre.

Celui-ci a rencontré plusieurs maires ainsi que le préfet de la MRC de Joliette. Il a aussi pris part au dîner mensuel de la Chambre de Commerce du Grand Joliette. En après-midi, il devait rencontrer plusieurs acteurs économiques de la région.

« Lanaudière comprend huit circonscriptions et demie, incluant Bertrand. Je souhaite connaître les enjeux spécifiques à chaque circonscription et créer un vase communicant pour l’ensemble de la région », a-t-il déclaré en entrevue au Lanauweb.

Pour Joliette, le nouveau ministre qui a été élu député de Terrebonne à l’élection générale du 1er octobre dernier,  a ciblé trois enjeux majeurs.

« Il y a tout d’abord la main d’œuvre, il faut faire l’inéquation entre l’économie et la main-d’œuvre. Il y a beaucoup d’emplois non-comblés et le recrutement est difficile. Il y a aussi les schémas d’aménagement, surtout dans les petites municipalités. Nous devons leur donner une réponse claire sur nos intentions. Enfin, il y a les écoles (pré-maternelle et primaire) », a-t-il ajouté.

Pour Pierre Fitzgibbon, l’économie régionale se porte bien tout comme l’emploi.

À la suite de la signature par le gouvernement fédéral de l’Accord États-Unis—Mexique—Canada (AEUMC), Luc Thériault, député de Montcalm, a accusé Ottawa d’avoir trahi les producteurs laitiers du Québec.

« Trudeau a menti aux producteurs laitiers. Il leur avait promis que jamais il ne signerait un accord qui donne aux Américains le droit de décider comment on organise notre production. Il l’a signé vendredi matin. Il leur avait promis que jamais il ne laisserait Donald Trump empêcher nos producteurs de vendre leurs surplus sur les marchés mondiaux. Il l’a fait. La parole des libéraux ne vaut rien », a dénoncé Luc Thériault.

Les Producteurs de lait du Québec ont dénoncé vendredi matin le fait que le texte définitif de l’AEUMC offre un droit de regard aux États-Unis sur les politiques laitières canadiennes, disposition à laquelle Ottawa avait affirmé ne pas avoir consenti. Les producteurs reprochent aussi au fédéral de les abandonner en les excluant du marché mondial des protéines laitières.

Les producteurs de lait ont réitéré leur demande d’être intégralement compensés pour les pertes liées aux accords de libre-échange avec l’Europe, avec les pays de la zone Pacifique et avec l’Amérique du Nord, comme s’y est engagée la Chambre des communes à la demande du Bloc Québécois.

« Nous allons continuer de talonner le fédéral pour que nos producteurs laitiers obtiennent les compensations qu’ils méritent. Mais n’oublions jamais que ce que nos producteurs voulaient au départ, ce n’était pas des indemnisations. C’était tout simplement que Trudeau  tienne parole et ne les abandonne pas dans le libre-échange. Encore une fois, les Québécois font les frais des décisions prises à Ottawa par un ordre de gouvernement qui se moque de nos besoins et priorités », a conclu Luc Thériault.

Météo

Berthierville Canada Cloudy, -10 °C
Current Conditions
Sunrise: 7:25 am   |   Sunset: 4:7 pm
85%     14.5 km/h     33.890 atm
Forecast
MAR Low: -19 °C High: -10 °C
MER Low: -22 °C High: -10 °C
JEU Low: -24 °C High: -13 °C
VEN Low: -16 °C High: 1 °C
SAM Low: -3 °C High: 3 °C
DIM Low: -7 °C High: 0 °C
LUN Low: -6 °C High: 1 °C
MAR Low: -13 °C High: -6 °C
MER Low: -13 °C High: 0 °C
JEU Low: -6 °C High: 2 °C
Assemblée Qc
Advertisement

Top Stories

Grid List

Photo courtoisie

Autres

Un vol qualifié est survenu dans une station-service de Joliette dans la soirée du 10 décembre.

L’incident est survenu vers 21h dans le commerce du boulevard de l’Industrie. « Un suspect cagoulé s’est présenté dans la station-service et a exigé le contenu du tiroir-caisse avant de prendre la fuite à pied », a expliqué la sergente Éloîse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le suspect, qui n’était pas armé, aurait pris la fuite vers la rue de Lanaudière. Le montant du vol n’est pas connu.

Personne n’a été blessé. La SQ poursuit son enquête.

Photo courtoisie

Société

Comme à chaque période des Fêtes, on veut savoir ce qui est ouvert ou fermé au Nouvel An. Voici la liste des services ou commerces qui sont ouverts le 31 décembre et le 1er et 2 janvier  prochain.

Veille de Nouvel An – Fermé

Bureaux municipaux et gouvernementaux

La plupart des magasins fermeront à 17 h le lundi 31 décembre.

Nouvel An

FERMÉ

La majorité des commerces (25 décembre)

Les épiceries à grande surface – plus de 375 mètres carrés – (25 décembre)

La Société des alcools du Québec (SAQ) (25 décembre)

Les banques et les caisses Desjardins (25 et 26 décembre)

Les CLSC (24 au 26 décembre, mais variable)

Les bureaux gouvernementaux (25 et 26 décembre)

Les bureaux de poste (25 et 26 décembre)

OUVERT LE 1er JANVIER

Les urgences des hôpitaux sont ouvertes en tout temps

Les stations d’essence, les dépanneurs et la plupart des pharmacies (avec des horaires modifiés pour certains)

Les restaurants

Les épiceries à petite surface – moins de 375 mètres carrés

Les cinémas

Les stations de ski

La collecte des ordures se poursuit avec l'horaire habituel dans la plupart des municipalités.

Une affiche montrant les heures d'ouverture du commerce.

Les heures d'ouverture affichées par un commerce pour la période

TRANSPORT EN COMMUN

La Corporation de transport Joliette métropolitain (CTJM) fonctionnera selon l'horaire du dimanche.

Tous les services de transports offerts par la MRC de Joliette seront gratuits (urbains, régionaux, collectifs en milieu rural et adapté*-sauf l'interconnexion du transport adapté)

Les magasins et grandes épiceries ouvriront leurs portes à partir de 9 h 30 le 2 janvier.

Photo courtoisie

Jeunesse

Monsieur Marcel Côté, directeur général du Cégep régional de Lanaudière (CRL), a annoncé, lors du dernier conseil d’administration du CRL, qui s’est tenu le 27 novembre dernier, son départ à la retraite au mois de juin prochain.

Monsieur Côté occupe le poste de directeur général du CRL depuis septembre 2011. Au cours de ses deux mandats, il a notamment consolidé le modèle régional du Cégep permettant ainsi de maintenir une situation financière stable, malgré les années de compression, tout en assurant l’autonomie des collèges. Il a de plus permis une percée remarquable du CRL comme institution d’enseignement supérieur en contribuant à la mise sur pied du Centre régional universitaire de Lanaudière (CRUL). Nous ne pouvons passer sous silence son engagement pour faire rayonner le CRL dans la région en siégeant sur plusieurs comités notamment : Éducation Lanaudière, dont il a été le président, le comité exécutif et le conseil de gouvernance du CRUL, le Conseil régional des partenaires du marché du travail de Lanaudière ainsi que le comité Accord de Lanaudière. Monsieur Côté est et demeure impliqué à titre de vice-président de la société de philosophie des régions au cœur du Québec.

« Je quitte une organisation en santé et performante. Je garde le souvenir de toutes ces femmes et de tous ces hommes investis dans leur travail afin de réaliser cette noble mission qui consiste à dessiner et à donner cette formation en enseignement supérieur dont a tellement besoin la relève de demain et en faire des citoyens éclairés et, bien sûr, compétents! » souligne Monsieur Marcel Côté.

Au cours des prochains mois, les différentes instances du Cégep seront consultées et le conseil d’administration se penchera sur le processus d’embauche d’une nouvelle direction générale.

Le Cégep régional de Lanaudière tient à remercier Monsieur Côté pour tout le travail effectué à titre de directeur général.

Évènements à venir

 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement