MEILLEURS HISTOIRES

Grid List

Photo courtoisie

Mrc Joliette

À compter du 22 avril, et ce, jusqu’au mois de juillet, la Ville de Joliette procédera au rinçage unidirectionnel du réseau de distribution d’eau potable puis à l’inspection des bornes-fontaines sur son territoire.

Les opérations de rinçage seront réalisées la nuit, entre 22 h et 7 h, et sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du réseau. Durant les interventions, une légère baisse de pression pourrait être constatée et l’eau pourrait devenir rougeâtre en raison de la présence de dépôts dans les conduites. Il est donc fortement conseillé de vérifier la couleur de l’eau avant de procéder au lavage des vêtements. Notons cependant que l’eau demeure potable en tout temps.

Que faire si mon eau est colorée?
Si l’eau est colorée, il est conseillé de retirer les aérateurs de tous les robinets et de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide, ce qui ne prendra généralement pas plus que quelques minutes. Afin d’éviter les désagréments, il est aussi suggéré d’effectuer le lavage des vêtements entre 8 h et 22 h la semaine ou en tout temps la fin de semaine puisque les travaux font relâche les samedis et dimanches.

Inspection des bornes-fontaines

Par mesure de prévention, la Ville de Joliette inspecte chaque année toutes les bornes-fontaines implantées sur son territoire. Cette opération est effectuée de jour et pourrait aussi causer une coloration rougeâtre de l’eau. Le cas échéant, il est conseillé de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide.

Appels téléphoniques et portail citoyen
Les résidents de chaque secteur touché seront avisés par la Ville de Joliette en temps et lieu via le système d’appels automatisés et le portail citoyen. Pour toute autre information ou pour vous inscrire au système d’appels automatisés, communiquez avec le service des Travaux publics et services techniques au 450 753-8080.

Pour compléter votre inscription au portail citoyen et recevoir des avis par courriel et/ou texto, visitez le www.joliette.ca.

Photo courtoisie Richard Prud'homme

Mrc Joliette

Avec le mercure à la hausse, la fonte des neiges pourrait s’accentuer aujourd’hui: des hausses successives du niveau d’eau de la rivière L’Assomption sont prévues pour les 72 prochaines heures. Les résidents du secteur de Sainte-Adèle doivent se préparer, et ce, à l’heure où les équipes de sécurité civile de la Municipalité demeurent en mode vigie.

Des températures de 15 à 20 degrés Celsius sont prévues aujourd’hui et demain. Cette belle température pourrait affecter plus particulièrement le secteur Sainte-Adèle.
La Municipalité invite donc les résidents à prendre leurs précautions pour réduire les impacts de débordements localisés dans les zones vulnérables.

Dans un souci de prévention, la Municipalité de SCB demande donc aux résidents concernés de vider leur sous-sol d’objets de valeur, de retirer les meubles et différents objets sur leur terrain pouvant être emportés par l’eau. On leur suggère également de veiller à protéger leur maison avec des sacs de sable et en procédant au colmatage des ouvertures du premier étage de leur résidence.

Des sacs de sable sont à la disposition des Charlois à ces trois endroits :

· 379 rue Sainte-Adèle

· Terrain vague à côté du 175 rue Sainte-Adèle

· Face au 161 rue Louis-Bazinet

Autres mesures importantes

Par prévention, la Municipalité de SCB a mis en place son plan de mesures d’urgence et effectuera une surveillance constante. En cas de situation préoccupante ou de besoin d’assistance, il est toujours possible de rejoindre un officier de garde au 450 750-6200.

Si l’inondation est inévitable mais que l’eau n’a pas encore commencé à envahir le sous-sol, le Service de la prévention des incendies et Hydro-Québec recommandent de couper le courant dans toute la maison afin d’écarter tout danger d’électrisation ou d’incendie. Si l’eau commence à envahir le sous-sol, il faut communiquer immédiatement avec Hydro-Québec au 1 800 790-2424. Pour urgence: 911.

Photo courtoisie

MRC Autray

Ce samedi 20 avril à 20 h, la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier a annoncé la fermeture du rang Berthelet en raison de l’accumulation d’eau sur la chaussée, et ce, pour une durée indéterminée. Ses usagers doivent prévoir un chemin alternatif pour se rendre à leur destination.

Les citoyens sont invités à visiter le site Internet de la municipalité et leur page Facebook afin de connaître l’évolution de la situation.

Photo courtoisie

MRC Autray

Ce samedi 20 avril, des municipalités de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray, en bordure du fleuve Saint-Laurent, ont officialisé l’ouverture d’un centre de coordination des mesures d’urgence afin d’orienter leurs actions face aux inondations à venir sur le territoire.

Selon les prévisions et les secteurs, une hausse variant de 30 à 40 cm serait anticipée d’ici le mercredi 24 avril. Toujours en mode préventif, des municipalités offrent des sacs et du sable à leurs citoyens en zone à risque. Il est suggéré de consulter les sites Internet de chacune des municipalités pour connaître les heures d’ouverture de leur centre de distribution.

Les citoyens établis dans des secteurs précaires de Saint-Barthélemy, Sainte- Geneviève-de-Berthier, Berthierville, Saint-Ignace-de-Loyola, La Visitation-de-l’Île- Dupas, Lanoraie et Lavaltrie doivent demeurer vigilants. Des équipes de travail sont en poste, elles assurent une surveillance et sont prêtes à agir rapidement selon l’évolution de la situation.

Les citoyens souhaitant obtenir de l’information supplémentaire sont invités à communiquer directement avec leur municipalité. Les sites Web des municipalités et de la MRC seront régulièrement mis à jour ainsi que leurs réseaux sociaux, le cas échéant.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

La MRC de Matawinie est heureuse d’annoncer le lancement de l’appel de projets 2019-2020 du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Ce Programme permet de financer certaines interventions liées à la mise en valeur des forêts et s’applique aux territoires des six MRC de la région de Lanaudière. L’aide financière accordée peut, selon le cas, atteindre un maximum de 75 % des dépenses admissibles.

 

Les personnes et organismes admissibles sont les suivants :

     Municipalité régionale de comté (MRC);

     Municipalité locale;

     Communauté autochtone;

     Organisme à but non lucratif;

     Organisme à but lucratif;

     Agence régionale de mise en valeur des forêts privées;

     Personne ou organisme signataire d’une entente de délégation de gestion.

Pour être admissibles, les projets devront être réalisés d’ici le 31 mars 2020 et faire partie de l’une des catégories suivantes :

     Travaux d’aménagement sur les territoires forestiers résiduels;

     Travaux d’aménagement forestier sur les terres privées;

     Amélioration et réfection de chemins multiusages;

    Activités  visant  à  favoriser  l’aménagement  forestier  et  la  mise  en  valeur  de  la  ressource forestière;

    Acquisition de connaissances et documentation d’enjeux liés aux préoccupations de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT).

Une séance d’information aura lieu le mardi 30 avril 2019, de 13 h 30 à 16 h, dans la salle du Conseil de la MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, à Rawdon.

Les projets doivent être envoyés à la MRC de Matawinie  avant le 31 mai 2019, 15 h. Le sceau postal faisant foi de la date de dépôt.

Adresse postale :  Programme d’aménagement durable des forêts

MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, Rawdon (Québec) J0K 1S0

Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les formulaires ainsi que les détails du Programme sont disponibles à l’adresse suivante :

www.foretlanaudiere.org, dans la section « Financement ».

Photo courtoisie

MRC Matawinie

C’est dans une ambiance conviviale et festive que la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez a procédé, le 7 avril dernier, à sa traditionnelle journée ayant pour but de remercier ses précieux bénévoles.

Au programme de la journée, un brunch servi par Resto-Traiteur Chez Hector, suivi d’une prestation du conférencier Martin Larocque qui a livré un excellent discours de motivation.

Pour l’occasion, plus de 120 bénévoles provenant des nombreuses associations, organismes et regroupements de la Municipalité étaient présents afin de profiter de cette journée organisée à l’occasion de la Semaine de l’action bénévole.

L’équipe municipale tient à remercier sincèrement chacun de ses bénévoles d’être présents au quotidien et ainsi, de faire de Saint-Alphonse-Rodriguez un milieu où il fait bon vivre, rayonnant et dynamique!

Saint-Alphonse-Rodriguez, bénévoles ,Martin Larocque
Photo courtoisie.

Photo courtoisie

Sports

Le club de Triathlon de Joliette entreprend une 28e saison de triathlon a ‘été 2019 et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que  l’équipe a entrepris ses premières compétitions civiles de l’année

À chaque printemps, le club fondé en 1991 sort de sa coquille et commence à évaluer sa forme en vue de la saison estivale à venir. Au début, les courses à pied sont les objectifs du club alors que tranquillement s’installent les entraînements de vélos extérieurs

Un incontournable depuis des années est la Course populaire de Saint-Laurent, une course sur route qui est ouverte à tous les athlètes, de tous les âges.

Cette course à pied avait lieu le 14 avril dernier et ce sont certains athlètes de Jet Triathlon membres des sport-études Triathlon de l’école Secondaire Thérèse-Martin et du Collège Esther-Blondin qui étaient en action. Rappelons que Jet triathlon est responsable de ces 2 programmes.

http://www.triathlonjoliette.com/index.php/club-jet-triathlon/sport-etudes

Au menu un 2 km pour la majorité des athlètes et un 5 km pour les plus vieux

Déjà d’excellents résultats!!

Dix-sept athlètes de Jet triathlon ont participés à cette compétition dont quinze au 2 km.

Voici les meilleurs résultats du groupe (médaillés) :

Filles :

Charlotte Fournier (Sport-études Triathlon CEB)    1ere     F-12/13 ans                 7 :44

Léa Pelletier (Sport-études Triathlon TM)                3e        F-14/15 ans                 7 :11

Mathilde Dubois (Sport-études Triathlon TM)         1ere     F-16/17 ans                 8 :17

Jacob Lévesque (Sport-études Triathlon CEB)         1er       M-14/15 ans               7 :01

Félix Brousseau (Sport-études Triathlon TM)           2e        M-14/15 ans               7 :03

Notons les excellentes performances des athlètes première année du club. Ceux-ci ont également réussis  les temps Espoirs de la Fédération de Triathlon du Québec (8 mn 45 sur 2km)

Mikael Beaudoin (TM 8 :01)

Gabriel Lévesque (TM 8 :03)

Donovan Lortie (CEB 8 :19)

Jesse Laurin (CEB 8 :21)

Alexanne Ducharme (CEB 8 :28)

Hakim Ameziane (CEB 8 :30)

William Lavallée (CEB 8 :31)

Prochain rendez-vous : Testings de la Fédération de Triathlon le 27 avril et provinciaux de natation scolaire (26-27-28 avril) pour certains.

 

Crédit photo Marie-Lou Cabana

Hockey

Les Sportifs Pétroles Bélanger, dont le sobriquet était les Sportifs de Joliette à leurs trois premières saisons, c’est une idée de la famille Majeau de Saint-Esprit, propriétaire de la réputée cabane à sucre des Sportifs, rendez-vous incontournable pour les amateurs de repas traditionnel de cabane à sucre. Germain et son fils Nick ont travaillé d’arrache-pied pour monter une équipe qui plairait aux fans de hockey sénior de la grande région de Joliette. 

Après une première saison respectable avec André Lachance derrière le banc, les deux saisons suivantes ont été plus difficiles, la formation joliettaine ayant entres autres beaucoup de difficultés à recruter des joueurs de premier plan. Mais un fait est toujours resté. La persévérance de la famille Majeau. Celle-ci n’a jamais baissé les bras et a multiplié les efforts pour tenter d’offrir une équipe compétitive à son noyau de fans assidus.

Cette saison, avec l’arrivée du duo Roch-Lachance, cette équipe s’est métamorphosée du tout au tout. Les Sportifs Pétroles Bélanger sont passé de la dernière place du classement général à la cinquième position, deux points seulement derrière Plessisville, qu’ils ont vaincu en quart de finale. En saison régulière, ils ont été une des deux seules équipes à vaincre La Tuque, l’autre formation étant le Métal Pless de Plessisville. De plus, en séries, les hommes de Lachance et Roch ont été les seuls à vaincre La Tuque deux fois à leur domicile. Si on fait exception des Cyclones Junior AA qui ont remporté le championnat des séries il y a deux ans, la dernière conquête d'un championnat des séries par une équipe majeure à Joliette remontait à la saison 2006-2007. À cette occasion, L'Action de Joliette Junior AAA dirigée par Dominique Ducharme avait remporté un deuxième championnat consécutif.

Au tournoi printanier, les Sportifs Pétroles Bélanger, ont conservé une fiche de 12 gains et cinq revers, dont un seul à domicile, soit le revers de 10-1 face à La Tuque. De surcroît, sur les 12 gains, cinq ont été inscrit sur les patinoires adverses.

Au niveau des joueurs, le directeur-gérant Gaby Roch a fait un travail colossal pour faire des Sportifs Pétroles Bélanger, une équipe compétitive dès cette saison. Plusieurs acquisitions ont eu un impact majeur sur les résultats de l’équipe. On n’a qu'à penser en premier lieu aux acquisitions des frères Roch lors du repêchage, premier geste significatif du duo Lachance-Roch. Par la suite, la deuxième acquisition d’envergure est sans contredit l’arrivée du gardien étoile Frédéric Piché, acquis du Bellemare de Louiseville en retour de Danick Poirier.  En septembre, la formation joliettaine s’entend avec Rock Régimbald, qui est devenu au fur et à mesure que la saison avançait, un rouage offensif indispensable pour les entraîneurs. En cours de saison, le DG Roch envoie les frères Éthier, Jordan et Michaël, à Plessisville en retour de Jonathan Ouellet. En décembre, Gaby Roch ajoute Raphaël Lafontaine à une attaque déjà bien garnie. Mentionnons également la venue de l’homme fort Guillaume Coudé-Tremblay, qui malgré un rôle plus discret en séries, aura eu un impact important en saison régulière sur le respect que les autres formations devaient aux joueurs des Sportifs Pétroles Bélanger. Et c'est l'entraîneur-chef André Lachance aidé de Roch et Jason Pollak qui a fait en sorte que la chimie s'installe tout en instaurant un système de jeu efficace.

Comme il le mentionnait le soir de l’élimination du Bellemare de Louiseville, leur plan a juste fonctionné un peu plus vite que prévu, en remportant le championnat dès leur première saison en poste. Avec ce haut fait d’armes, le personnel d’entraîneurs aura assurément l’embarras du choix au prochain camp d’entraînement, car plusieurs joueurs de qualité n’appartenant à aucune équipe du circuit Dorais pourraient vouloir se joindre à la formation championne.

En début de séries éliminatoires, malgré une belle saison, personne ne s’attendait à voir la formation joliettaine conquérir le précieux trophée. L’élimination de Plessiville sans être facile, c’était plausible, mais éliminer les Loups de La Tuque. Wow !! quel accomplissement !! Face au Bellemare de Louiseville, dans un affrontement entre l’élève et le maître, soit entre André Lachance et Dean Lygitsakos, les Sportifs Pétroles Bélangeront déjoué une fois de plus les pronostics et éliminer la formation louisevilloise en cinq rencontres.

Maintenant que la saison 2018-2019 est terminée, à quoi s’attendre l’an prochain ? Chose certaine, le défenseur Jean-Philippe Côté et et l’attaquant David Poulin ont déjà confirmé leur retraite. Par contre le capitaine Joël Roch a confirmé qu’il sera de retour pour une autre saison. Et de plus, comme le Lanauweb l’a annoncé en primeur, le duo Roch-Lachance sera de retour l’an prochain pour offrir une autre saison remplie d’émotions à ses partisans. L’organisation réussira t-elle à garder le noyau intact pour garder la chimie qui régnait au cours de la dernière campagne ? Parions que les Sportifs Pétroles Bélanger seront assurément dans le peloton de tête du classement de la Ligue Sénior AAA du Québec la saison prochaine.

 

Photo courtoisie. Les Libellules cadettes

Sports

Les Libellules de Thérèse-Martin ont encore connu une superbe fin de semaine à l’occasion des Championnats Provinciaux Scolaires.

La formation cadette, dirigée par Manon et Michel Gravel a remporté l’or en Mauricie contre l’équipe représentant l’Abitibi. Ce fût magnifique tournoi de la part de ces jeunes athlètes.

Les Benjamines de Caroline Robillard et d’Andreann Gadoury se sont quant à elles méritées l’argent à Sherbrooke, affrontant l’équipe représentant la région de Québec, suite à un match enlevant qui s’est soldé par un pointage de 15-13  en 3 sets.

Libellules, Thérèse-Martin, Championnats Provinciaux Scolaires
Photo courtoisie. Les benjamines

Bravo à nos Libellules qui sont toujours fières de représenter Thérèse-Martin partout où elles vont!

Prochains rendez-vous: les Provinciaux Civils pour les Juvéniles à Chicoutimi puis les Championnats Canadiens à Halifax, Edmonton ou Toronto selon la catégorie!

 

Photo Guy Latour

Hockey

L’émotion et la fierté se lisait sur tous les visages des joueurs, entraîneurs et membres de l’organisation des Sportifs Pétroles Bélanger à la suite de leur brillante victoire en grande finale en cinq contre le Bellemare de Louiseville, le 12 avril.

Voici quelques commentaires recueillis à la suite de cette conquête.

Germain Majeau, copropriétaire : « Il y avait un esprit d’équipe incroyable. Nous avions 2-3 joueurs de type Brendan Gallagher, ce qui a fait toute la différence».

Gaby Roch : directeur-gérant et entraineur-adjoint : « Quelqu’un m’aurait dit, en début de saison, que nous serions en finale et qu’on la gagnerait, c’était impossible à mes yeux.  Nous somme parti de très loin, il y a eu beaucoup de travail qui a été fait. Nous étions une équipe qui carburait à l’émotion. Si on a subi qu’une seule défaite à domicile en séries, c’est grâce surtout à la foule qui  était notre huitième joueur ».

Le capitaine Joël Roch : « La plus belle chose que je n’ai jamais vécu sur le plan sportif. On a gagné! »

Le gardien Frédéric Piché : « Mission accomplie. J’avais confiance en mes coéquipiers. On n’était pas juste une équipe mais bien une famille. Nous n’étions pas les favoris, mais nous avons relevé le défi haut la main ».

championnat, famille, Sportifs Pétroles Bélanger, Gaby Roch
Photo Guy Latour. Le gardien Frédéric Piché a joué un grand rôle dans les succès des Sportifs Pétroles Bélanger en série. Il reçoit ici l'accolade de Nick Majeau, l'autre gardien de Joliette.

Le défenseur Jean-Philippe Côté : « C’est incroyable le feeling de soulever la Coupe ce soir. En étant échangé à Joliette, en début de saison, je savais que j’ai une chance de remporter le championnat à ma dernière année en carrière. Dès le premier match en série, les gars ont joué en équipe. Les partisans à Joliette sont fantastiques. Je n’avais jamais vu une ambiance comme ça dans une aréna senior de toute ma carrière ».

L’attaquant David Poulin : Cette victoire est spéciale pour plusieurs d’entre nous car il y en a que c’était leur dernier match en carrière. De mon côté, finir ma carrière sénior avec un championnat comme ce fût le cas dans le junior avec l’Action, je ne peux pas demander mieux », a mentionné le #19 qui a confirmé sa retraite comme joueur.

L’homme fort Guillaume Coudé-Tremblay : « Je savoure ce championnat encore plus que celui de l’an dernier Sorel-Tracy car je me sentais impliqué avec les Sportifs Pétroles Bélanger. Chacun des joueurs a fait sa job. Si je joue au hockey en 2019-2020, ça va être à Joliette et nulle part ailleurs ».

 

 

Crédit photo Marie-Lou Cabana

Hockey

Les Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette ont réussi un exploit hors du commun vendredi soir dernier le 12 avril. La formation dirigée par André Lachance et Gaby Roch a éliminé les champions en titre des deux dernières saisons, le Bellemare de Louiseville en cinq rencontres. De plus, la formation joliettaine avait réussi à vaincre les puissants Loups de La Tuque en demi-finale.

Résumé du match

Pour ce cinquième match, l’aréna municipal de Louiseville est remplie à pleine capacité par autant de supporters des Sportifs que du Bellemare. Le match débute alors que les deux équipes jouent de prudence, ne voulant pas donner de chances inutiles à l’adversaire.  Alors que Joël Roch est au banc des punitions pour les Sportifs, le toujours dangereux Raphaël Lafontaine parvient à filer vers le gardien adverse mais est accroché par François Godin. C’est alors qu’un  lancer de pénalité est accordé au 55 des Sportifs Pétroles Bélanger. Et celui-ci profite de cette occasion en or et fait mouche en déjouant le gardien Philippe Gatien d’un bon tir entre les jambières.

En deuxième, les visiteurs frappent tôt alors que Jean-Philippe Caron double l’avance des siens alors que le Bellemare avait écopé d’une pénalité en fin de première période. La deuxième période se joue sous le signe encore une fois de la prudence, les Sportifs ne voulant pas se compromettre inutilement. Avec moins de deux minutes à faire au second engagement, Fabien Laniel soulève les partisans du Bellemare pour ainsi réduire l’écart èa 2-1. Mais avec seulement dix secondes à écouler au cadran, Raphaël Lafontaine inscrit son deuxième du match pour ainsi redonner une priorité de deux buts aux siens. Les partisans joliettains respirent plus à l'aise pendant l'entracte.

Crédit photo Marie-Lou Cabana

En troisième, il faudra attendre à la 17e minute de jeu avant de voir un but être inscrit alors que Maxim Dufour redonne espoir aux locaux. Il reste trois minutes à faire au match. La nervosité des partisans des deux équipes est palpable dans le petit amphithéâtre louisevillois.  Le Bellemare retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant et multiplie les attaques en territoire ennemi, mais le gardien Frédéric Piché ne bronche pas, il multiplie les arrêts pour conserver la mince avance des siens. Et alors qu’il ne reste que quelques secondes au match, Jean-Philippe Caron concrétise la victoire des Sportifs Pétroles Bélanger avec un but dans un filet désert. C'est l'euphorie dans la section réservée aux partisans joliettains, tout près du vestiaire des Sportifs. Notons que le gardien Frédéric Piché a été choisi joueur le plus utile à son équipe pour les séries éliminatoires, un honneur amplement mérité.

Pour visionner les  vidéos de la fin du match et l’après match voir les liens suivants https://www.facebook.com/Lanauwebnord/videos/414478439338404/  https://www.facebook.com/Lanauwebnord/videos/414478439338404/

En entrevue immédiatement après la rencontre, l’entraîneur-chef des Sportifs Pétroles Bélanger, André Lachance, cachait mal ses émotions. «On a travaillé fort toute la saison, les gars ont tout donné, le crédit leur revient. On voulait finir ça ce soir, profiter de notre week-end, car nous ne retournions pas à Marcel-Bonin de toute façon.» , a indiqué celui qui remporte un troisième championnat des séries consécutif à titre d'entraîneur-chef.

Quant à lui, le directeur-gérant et entraîneur-adjoint Gaby Roch, était encore sous le choc quelques minutes après la fin du match et s'est confié à mon collègue Guy Latour« Quelqu’un m’aurait dit, en début de saison, que nous serions en finale et qu’on la gagnerait, c’était impossible à mes yeux.  Nous somme parti de très loin, il y a eu beaucoup de travail qui a été fait. Nous étions une équipe qui carburait à l’émotion. Si on a subi qu’une seule défaite à domicile en séries, c’est grâce surtout à la foule qui  était notre huitième joueur », a déclaré avec émotion le dg de la formation joliettaine.

Le Lanauweb peut vous confirmer que l’équipe d’entraîneurs sera assurément de retour la saison prochaine, car selon les informations obtenues, celle-ci s’était engagée pour deux ans. Ceci est une excellente nouvelle pour l'organisation qui pourra compter sur des hommes de hockey d'expérience qui, en une seule saison ont mené la formation aux grands honneurs. 

À suivre cette semaine le bilan complet, rétrospective et analyse de la saison 2018-2019 des Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette.

Photo courtoisie

Sports

Le 4 mai prochain, M. Éric Chrétien, de Sainte-Geneviève-de Berthier recevra dans ses installations équestres plusieurs maréchaux-ferrants de différentes régions pour une compétition de fabrication de fers à la main et ferrage de chevaux

Les citoyens des alentours sont invités à venir regarder les différentes épreuves de forge. Avec la collaboration de la municipalité de Ste-Geneviève de Berthier et de l’A.M.F.Q, nous profitons de cette occasion pour en faire une journée portes ouvertes afin de vous faire connaitre le monde équestre.

La visite s’adresse aux gens de toutes les tranches d'âge, des plus jeunes aux plus âgés, aux familles, aux passionnés d’art, aux passionnés d’animaux, etc.

Durant la journée il y aura:

- Un atelier d’initiation à la forge comme dans l’émission de télévision américaine « De l'acier et du feu », de 10h à 14h

- Compétition de maréchalerie de niveau international, de 8h30 à 17h30

- Conférence sur la discipline de dressage des chevaux, de 10h00 à 12h00

- Conférences sur l’alimentation des chevaux, de 13h00 à 14h30

- Conférences sur les sabots des chevaux, de 15h00 à 16h30

- Station pour brosser un poney avec explications sur les chevaux.

- Visite de l’écurie

- Section jeux extérieure pour enfants avec jeux gonflables

- Kiosques et exposants

- Cantine et rafraichissements sur place.

Éric Chrétien, Isabelle Marcoux et leurs enfants serons fiers de vous accueillir à leur ferme à l’adresse suivante :

881, rang Rivière Bayonne Sud

Ste-Geneviève de Berthier (Québec)


 

 

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le caucus des députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) de la région de Lanaudière a tenu une troisième journée de rencontres avec les organismes du territoire, le 5 avril à Repentigny. En présence du député de L’Assomption et premier ministre du Québec, M. François Legault, et sous la présidence du député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, M. Louis-Charles Thouin, le caucus a eu l’occasion de discuter de divers enjeux régionaux, notamment en matière d’éducation, d’économie, d’environnement, de santé et de services sociaux.

Les représentants de l’R des centres de femmes du Québec, du Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière, de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, du Centre régional universitaire de Lanaudière, du Comité régional pour la valorisation de l’éducation, ainsi que de la Société de développement international de Lanaudière ont pu échanger avec les élus sur leurs préoccupations.

Cela porte à 17 le nombre d’organismes rencontrés par le caucus des députés de Lanaudière depuis sa création, en décembre 2018. L’objectif des élus est de se réunir de façon régulière afin de demeurer centrés sur les priorités des Lanaudoises et Lanaudois, et d’ainsi agir de façon efficace et concertée dans l’avancement des dossiers qui les touchent.

« Il est essentiel pour notre gouvernement d’être à l’écoute afin d’orienter nos actions en fonction des priorités exprimées par la population. Ce gouvernement, c’est le vôtre, et c’est pourquoi nous continuerons d’entretenir cette importante relation de proximité avec notre milieu. » - M. Louis-Charles Thouin, député de Rousseau, adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, et président du caucus des députés de Lanaudière

« En créant le caucus des députés de Lanaudière, notre objectif était de rester informés sur les différentes réalités de notre région afin de bien porter la voix de nos concitoyennes et concitoyens à Québec. Jusqu’à présent, l’exercice est enrichissant et la volonté de travailler de façon concertée se ressent de part et d’autre. » - M. Pierre Fitzgibbon, député de Terrebonne, ministre de l’Économie et de l’Innovation, et ministre responsable de la région de Lanaudière

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le député de Montcalm, Luc Thériault, a annoncé le dépôt d’un projet de loi du Bloc Québécois réclamant un rapport d’impôt unique administré par le gouvernement du Québec.

« Les Québécoises et les Québécois en ont assez d’être les seuls à produire deux déclarations de revenus. L’Assemblée nationale du Québec a réclamé à l’unanimité un rapport d’impôt unique administré par Québec. Notre projet de loi répond à cette demande. Le gouvernement Trudeau doit revenir sur son opposition à la volonté clairement exprimée du Québec. Les conservateurs, quant à eux, tiennent de beaux discours, mais n’ont strictement rien fait pendant leurs dix années au pouvoir. Ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir », a déclaré Luc Thériault.

Le projet de loi C-442, déposé par le Bloc, a trois effets.

-Il permet au fédéral de s’entendre avec une province pour qu’elle perçoive elle-même les impôts fédéraux sur le revenu.

-Il oblige le gouvernement canadien à entreprendre des négociations avec le gouvernement du Québec dans les 90 jours suivants son adoption.

-Il exige qu’Ottawa renégocie ses conventions fiscales et ses accords d’échange de renseignements fiscaux afin que les pays étrangers puissent collaborer directement avec Québec.

« Québec perçoit déjà la TPS pour Ottawa. Nous serions tout à fait capables de percevoir l’ensemble des taxes et impôts chez nous. Par ailleurs, en ayant directement accès aux renseignements fiscaux des pays étrangers, le Québec aurait tous les éléments en main pour mener la lutte aux paradis fiscaux, dans laquelle Ottawa n’a aucune crédibilité. Ce gain d’expertise majeur pour Revenu Québec permettrait une meilleure justice fiscale pour les contribuables québécois », a expliqué le député de Montcalm.

« La meilleure façon d’éviter des dédoublements de coûts, c’est de se libérer du fédéral avec l’indépendance du Québec. Mais le rapport d’impôt unique est une bonne première étape. Les contribuables épargneraient 425 millions $, selon l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI) et ses chercheurs Alain Therrien, Nicolas Marceau et Daniel Turp. Tout le monde gagne à respecter la volonté du Québec », a conclu le député.

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le candidat du Bloc Québécois dans Berthier- Maskinongé, Yves Perron, est heureux du moratoire mis en place en rapport avec la démolition du monastère des Moniales dominicaines de Berthierville.

Sans jeter la pierre à personne, Yves Perron fait remarquer: « Personne ici n'a enfreint la loi. Le problème n'est pas là mais plutôt dans la loi actuelle. Il est important de préserver les traces de notre histoire collective et ce bâtiment exceptionnel,  de l'avis même de la MRC, devrait être conservé. Il y a plusieurs façons de préserver notre patrimoine bâti, que ce soit en rénovant ou en intégrant à un nouveau concept. L'idée c'est de préserver les bâtiments de qualité qui font la beauté de nos milieux et de nos municipalités ».

Bien conscient que ce dossier relève de Québec et des municipalités, Yves Perron fait remarquer que la moitié de nos taxes et impôts s'en vont vers Ottawa où quelqu'un d'autre décide de l'endroit où affecter les sommes.

« C'est un bel exemple pour démontrer que nous pourrions fort probablement investir davantage dans la préservation du patrimoine en contrôlant tous nos budgets. Après l'élection du 21 octobre, j'ai bien l'intention de travailler à rapatrier le plus d'argent possible du fédéral pour combler adéquatement les besoins du Québec. C'est bien beau de dire que ça relève des municipalités, mais il faut aussi les soutenir financièrement. Le Patrimoine ça appartient à tout le monde ».

 

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le samedi 30 mars dernier a eu lieu l'investiture du Bloc Québécois de la circonscription de Berthier–Maskinongé à Berthierville. En présence du chef du parti, Yves-François Blanchet, de plusieurs députés et devant une salle comble de militants, le président national du Bloc Québécois fut officiellement élu candidat du Bloc Québécois dans la circonscription.

Selon M. Yves-François Blanchet, les électeurs ont la chance de se donner un député qui est un travailleur acharné et infatigable en plus d'être un grand rassembleur : « C'est grâce à l'intelligence et aux qualités humaines extraordinaire d'Yves Perron si le Bloc Québécois est maintenant uni comme jamais et qu’il peut offrir aux Québécoises et aux Québécois une alternative crédible et forte aux partis pancanadiens. »

Pour Monsieur Perron, malgré les diverses embuches, il fut toujours clair dans son esprit qu'il devait se présenter à nouveau : « Nous avons bien travaillé en 2015 mais le travail n'est pas terminé. Il faut se cracher dans les mains et recommencer encore plus fort pour bien expliquer pourquoi les gens peuvent voter pour eux même en votant pour le Bloc Québécois. Une voix indépendantiste qui place toujours le Québec devant. »

Comme l'a annoncé son chef Yves-François Blanchet, l'environnement sera au coeur des priorités du Bloc Québécois. Du côté plus local, Yves Perron identifie plusieurs priorités qu'il veut voir progresser dans les prochaines années dans Berthier–Maskinongé. Il désire défendre nos agriculteurs et la gestion de l'offre. Il veut également la mise en place d'un programme d'aide à l'érosion des berges. Il tient à ce qu'on agisse rapidement pour étendre à toute la circonscription l'internet haute vitesse et un réseau cellulaire à prix abordable. Il faut que Berthier-Maskinongé reçoivent sa juste part d’investissement en infrastructures, notamment au niveau de la qualité de l’eau. Finalement, les dossiers de la pénurie de la main d'œuvre et l'augmentation des revenus de soutien aux aînés seront également deux dossiers prioritaires lorsqu'il sera député : « Pour défendre les gens s'ici, les écouter et porter réellement leur voix, le seul parti d'ici qui parle pour notre monde c'est le Bloc Québécois. »

Photo courtoisie

Politique municipale

C’est en présence de plus d’une quarantaine de personnes que Josyanne Forest, a lancé, le 1er mars, au lancement de sa campagne, en vue d’une prochaine élection partielle  au poste de maire de la municipalité de Saint-Jacques, le 14 avril prochain.  C’est ce matin à 9h qu’avait lieu l’ouverture de la première journée des mises en candidature, madame Forest a profité de l’occasion pour y déposer sa candidature. 

Madame Forest possède 5 années d’expérience dans le domaine municipal, en tant que conseillère au siège 6. Native de St-Jacques, elle s’engage a être une mairesse qui sera présente et qui sera à l’écoute des ses citoyens.  « Je veux que nous travaillions ensemble ainsi nous pourrons aller de l’avant. »

Fière du bilan des 5 dernières années de son équipe, elle désire non seulement relever ce nouveau défi, mais elle se dit prête à le faire dès maintenant.

« Pour moi la politique, c’est le meilleur moyen d’atteindre le plus de monde possible pour améliorer la qualité de vie des citoyens», déclare madame Josyanne Forest.

Notons que le siège de l’ancienne conseillère Josyanne Forest est aussi en élection le 14 avril prochain.  Lors du lancement de campagne de madame Forest  à la mairie, Monsieur Simon Chapleau en a profité pour lui aussi annoncer son intérêt dans les prochaines élections municipales.

Photo courtoisie

Politique fédérale

Ruth Ellen Brousseau, la députée de Berthier-Maskinongé, a officiellement été désignée candidate pour le Nouveau Parti Démocratique du Canada dans le comté.

Elle a en effet été choisie à la suite de l’assemblée d’investiture qui s’est déroulée le 27 mard dernier, au restaurant du Fleuve à Saint-Barthélemy.

« La réflexion n’a pas été très longue pour savoir si je serai candidate ou non. C’est maintenant plus facile pour moi de faire de la politique maintenant que mon fils est âgé de 18 ans », a précisé Mme Brosseau, en entrevue au Lanauweb.

Celle-ci s’est dite toujours aussi passionnée par son rôle de députée. « J’adore ce que je fais. J’adore être aussi des citoyens du comté. J’aime beaucoup siéger à la Chambre des Communes. C’est très stimulant », a-t-elle ajouté.

Élue lors de la vague orange en 2011, Ruth Ellen Brosseau était alors une inconnue dans le comté de Berthier-Maskinongé puisqu’elle avait été très peu présente sur le terrain lors de cette campagne électorale.

« Après cette élection, je me suis mise au travail et j’ai appris à connaître et à travailler avec les gens et les organismes du comté. C’est très important pour moi d’être proche de ces organismes-là et de connaître leurs enjeux et les besoins de la population », a souligné Mme Brosseau dont le comté représente 37 municipalités.

Parmi les dossiers qui lui tiennent à cœur, il y internet haute vitesse, la couverture cellulaire, l’agriculture et la souveraineté alimentaire. La députée s’est aussi faite un devoir de défendre les dossiers personnels au bureau de comté. « Il y a beaucoup de questions sur les pensions, Services Canada, des demandes de passeport, de financement pour les organismes locaux, etc », a-t-elle fait savoir.

Concernant les sondages qui font état d’une baisse des appuis des Canadiens pour le parti de Jagmeet Singh, Ruth Ellen Brosseau reste positive malgré tout. « Je me fie pas beaucoup sue les sondages. Une campagne électorale c’est toujours plein de hauts et de bas mais j’ai très confiance d’être réélue pour un troisième mandat », a-t-elle conclu.

Top Stories

Grid List

Photo Guy Latour

Accidents

Un accident pour le moins spectaculaire est survenu dans la nuit du 20 avril vers 1h50 sur la rue Saint-Charles-Borromée Nord à Joliette tout près du feu de circulation à l’angle de la rue Papineau.

Une voiture dont le conducteur avait une conduite erratique et qui se dirigeait vers le nord vers Saint-Charles-Borromée a heurté violemment un abri d’autobus et a par la suite fait des tonneaux

Les policiers de la Sûreté du Québec appelés sur place ont procédé à l’arrestation du conducteur, un homme de 28 ans de Saint-Charles-Borromée, pour conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool. Celui-ci a été transporté au CHDL pour des blessures mineures et pour procéder également à un prélèvement sanguin.

Aucun autre véhicule n’a été impliqué dans l’accident et on ne rapporte aucun autre blessé.

Photo courtoisie

Société

La cueillette de l'Eau de Pâques est, surtout au Québec, un rituel de la fête de Pâques.

Cette cueillette devait être effectuée au petit matin du dimanche de Pâques, au lever du soleil ou pendant les dernières minutes avant l'aube. Cette eau se puisait dans un ruisseau ou une petite rivière. La plupart du temps, la coutume voulait que ce soit les enfants qui puisent cette eau (Québec), munis de récipients spéciaux, réservés à cet effet. La provision devait pouvoir tenir pendant toute une année.

Propriétés de l'Eau de Pâques

En effet, cette eau est réputée pour avoir des propriétés bénéfiques, voire magiques. Cela peut s'expliquer par une certaine croyance chrétienne, d'origine orthodoxe. D'après cette légende, «  l'année où Jésus-Christ est ressuscité, il s'est produit au ciel un phénomène bien autrement miraculeux : pendant huit jours consécutifs, le soleil ne s'est pas couché du tout ; les deux premiers jours, il se tenait immobile au-dessus du levant, les trois jours suivants, au zénith, pendant deux jours encore il descendit graduellement vers le couchant et ne disparut entièrement sous terre que le soir du huitième jour »1.

Propriétés physiques

En Normandie, en Saxe et en Silésie, elle avait des propriétés dermatologiques, contre l'eczéma, l'acné, même la lèpre. Au Québec et dans les régions nordiques de la France, elle avait aussi des effets sur la vision, était une précieuse lotion pour les yeux. L'eau de Pâques devait aussi préserver de la diarrhée, et guérir de la fièvre.

Propriétés spirituelles ou magiques

Au Québec, elle devait protéger contre les intempéries, comme la foudre, le tonnerre, même le vent. Elle éloignait également les mauvais esprits, les malheurs, et les accidents mortels. L'eau de Pâques devait également bénir la maison. Ceci était fait à l'aide de rameaux bénis.

Se laver dans l'Eau de Pâques

Une alternative à la cueillette, se laver dans l'Eau de Pâques était réputé pour permettre de conserver longtemps la fraîcheur de sa peau. Elle donnait aussi aux femmes qui se baignaient dans un ruisseau ou une rivière à l'aube de Pâques, « beauté et séduction, à condition qu'elle l'aient fait en silence et en secret ». On dit aussi que les hommes plongeaient dans une rivière au matin de Pâques « pour acquérir force et santé pendant toute l'année »

Source :  Wikipédia

 

Photo courtoisie

Jeunesse

C’est le 25 mai prochain qu’aura lieu la deuxième édition de la Course en couleur de l’Achigan.

Ce parcours familial non-chronométré de 5 km pour toute la famille, en partenariat la Fondation des Samares débutera dès 9h.

Sur place, il y aura des jeux gonflables, initiation au zumba, une aire de restauration, des prix de présence, un DJ (musique) et beaucoup plus.

Il est déjà possible de s’inscrire via le https://www.inscriptionenligne.ca/courseencouleursdelachigan/?fbclid=IwAR331CZkyWxDpLyr-zHMH1Gau4um1iBrgVDj0YhUt1RZ7pvVflfwY5at6R0. La date limite est le 30 avril à minuit.

Lors de votre inscription, vous recevrez une trousse comprenant un chandail, une paire de lunette, un dossard ainsi qu’un sachet de poudre de couleur et peut-être plus !

Le parcours, situé sur le débarcadaire de l’école secondaire l’Achigan entraînera la fermeture à la circulation, entre 9h et midi, à l’exception de la Montée Rémi-Henri et de la rue du Docteur-Wilfrid-Locat-Nord.

Évènements à venir

 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement