MEILLEURS HISTOIRES

Photo courtoisie

Accidents

Le mauvais temps qui s’est abattu le 10 mars a provoqué plusieurs sorties de route dans la région de Lanaudière.

Vers 13h, trois collisions, impliquant 15 véhicules, a fait une dizaine de blessés légers sur l’autoroute 40 ouest à la hauteur de Saint-Barthélemy.

La visibilité réduite serait à l’origine de ces accidents. L’autoroute 40 ouest a été fermée durant une heure afin de procéder au dégagement des véhicules.

Par ailleurs, un patrouilleur de la Sûreté du Québec a été légèrement blessé en répondant à un appel d’urgence.

Vers 18h, la SQ a reçu un appel pour un véhicule qui était enlisé sur l’autoroute 40 ouest à la hauteur de Sainte-Geneviève-de-Berthier.

Alors que le policier était dans son véhicule de patrouille, un autre véhicule aurait eu une perte de contrôle et aurait percuté le véhicule de policier. Ce dernier a subi des blessures mineures au cou et au dos.

Photo courtoisie

Accidents

Une conductrice de 28 ans pourrait devoir faire face à la justice après avoir été arrêtée pour conduite avec capacité affaiblie par l’alcool à Saint-Roch-de-l’Achigan.

Les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC de Montcalm ont reçu un appel avisant qu’une conductrice aurait fait une sortie de route sur l’autoroute 25 dans la nuit du 15 février vers 1h20.

« La personne impliquée n’était pas en mesure de préciser sa position à la personne qu’elle a contactée. Les recherches effectuées par les policiers ont permis de la retracer dans la bretelle de la sortie 18, permettant d’accéder à la rue Armand-Majeau », a expliqué la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le véhicule était sorti de la route, enlisé et peu visible. Sur les lieux, la femme de 28 ans de Sainte-Julienne a été arrêtée pour conduite avec capacité affaiblie par l’alcool. Elle a échoué l’alcootest au poste. Elle a été libérée sur citation de comparaître à une date ultérieure.

Photo courtoisie

Accidents

Un motoneigiste a été subi de graves blessures après avoir été happé par un véhicule, en matinée, le 9 février, à Saint-Lin-Laurentides.

L’accident est survenu sur la route 339 verts 10h15. « Le conducteur de la motoneige a voulu traversé la route 339 lorsque le véhicule l’a happé », a expliqué le sergent Stéphane Tremblay, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Le motoneigiste blessé a été transporté dans un centre hospitalier pour y traiter des blessures graves.

La route 158 à la hauteur de la route 339 est présentement fermé afin de procéder à l’enquête policière.

Photo Guy Latour

Incendies

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un début d’incendie a causé des dommages limités à un garage de Notre-Dame-de-Lourdes, sur l’heure du midi, le 22 mars.

Les flammes se sont déclarées dans une bâtisse du rang Saint-Rose. « À notre arrivée, il y avait présence de fumée. Le feu a été contrôlé dans une partie du garage avec une légère propagation à la structure », a expliqué le capitaine Jean-Marc Arpin, du service des incendies de Saint-Charles-Borromée.

L’incendie a été rapidement maîtrisé. Les dommages sont limités au garage.

Il n’y avait personne dans la bâtisse au moment du sinistre. Personne n’a été blessé.

Une dizaine de pompiers ont participé à l’intervention.

Photo courtoisie

Incendies

Un incendie a causé des dommages importants dans une résidence de Saint-Paul-de-Joliette, en fin d’avant-midi, le 11 mars.

Les flammes ont éclaté vers 11 heures dans une résidence de l’Avenue des Sables. « L’incendie se serait déclaré dans une pièce avant de se propager dans la toiture », a expliqué Jacques Fortin, directeur du service des incendies de Saint-Charles-Borormée.

L’incendie a été rapidement maîtrisé. Les dommages sont quand mêmes assez importants.

Une vingtaine de pompiers ont participé à l’intervention dont certains en entraide de Lavaltrie. On ignore pour le moment la cause de l’incendie.

Personne n’a été blessé.

Photo courtoisie Valérie Abi-Youssef

Incendies

Un incendie d’origine inconnue a complètement détruit la Scierie Dumais de Saint-Jean-de-Matha, en début de soirée, le 6 mars.

Les pompiers de la municipalité ont reçu l’appel vers 18h pour un incendie de bâtiment commercial sur le rang Saint-Pierre. « À notre arrivée, il y avait un embrasement généralisé au niveau de la toiture. L’incendie est assez violent », a déclaré Yannick Paradis, directeur-adjoint du service des incendies à Saint-Jean-de-Matha.

Il a fallu neuf heures de travail, à la cinquantaine de pompiers de présents, pour circonscrire le sinistre. Le froid a considérablement nui au travail des pompiers.

Outre Saint-Jean-de-Matha, les pompiers de St-Damien, Sainte-Émilie-de-l’Énergie, Sainte-Béatrix, st-Alphonse-Rodriguez et Saint-Félix sont aussi venus en entraide.

Saint-Jean-de-Matha, Scierie Dumais, incendie
Photo courtoisie Valérie Abi-Youssef

Choc

Rejoint par téléphone, le propriétaire de l’entreprise, Christian Beaulieu, était visiblement sous le choc. « C’est très difficile à vivre. La scierie employait 16 personne », a-t-il mentionné.

Pour le moment, il est trop tôt pour savoir s’il y aura reconstruction.

Pour ce qui est de l’origine du brasier, l’enquête se poursuit par le service des incendies.

Personne n’a été blessé. Il n’y avait personne à l’intérieur du bâtiment lorsque l’incendie a éclaté.

 

Photo courtoisie

Autres

Un vol plutôt inusité est survenu en fin de journée, le 21 mars à Sainte-Julienne.

En effet, peu après 16h00, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC Matawinie ont été informés qu’un tracteur de déneigement avait été volé sur le 5e rang.

« Le propriétaire du tracteur a informé les policiers après avoir été en mesure de localiser le véhicule à l’aide d’une application mobile dans le secteur de Notre-Dame-de-la-Merci », a expliqué le sergent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Les policiers se sont rendus sur le chemin de Notre-Dame-de-la-Merci et le véhicule s’y trouvait.

Des expertises seront effectuées sur le véhicule. Aucun suspect pour le moment.

L’enquête se poursuit afin d’identifier le ou les suspects dans ce dossier.

Photo courtoisie

Autres

La Sûreté du Québec a fait le point, le 21 mars, concernant la disparition de Mélodie Morin, 16 ans, survenue le 18 janvier dernier.

« Elle aurait été aperçue dans la région de Joliette dans les dernières semaines, mais également, certaines informations nous laissent croire qu’elle pourrait se trouver dans la région de Toronto », a précisé le sergent Marc Tessier, porte-parole de la SQ.

Rappelons sa disparition avait été  rapportée le 18 janvier dernier. Elle avait alors été vue sur la rue Saint-Marc à Joliette.

Les autorités ont des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité.

Description                    

Taille : 1,60 m (5 pi 3 po)

Poids : 59 kg (130 lb)

Cheveux : noirs longs

Yeux : bruns

Particularité : tatouage avec inscription « serenity » sur la clavicule droite et tatouage de papillon à un poignet.

La dernière fois qu’elle a été vue, elle portait un manteau noir avec de la fourrure sur le capuchon et une chemise noire, ainsi qu’un pantalon noir et des bottes noires.

Toute personne qui apercevrait Mélodie Morin est priée de communiquer avec le 911. De plus, toute information pouvant permettre de retrouver cette personne peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

 

Photo Guy Latour

Autres

 

Deux personnes ont subi des blessures à la suite d’une agression armée survenue dans la nuit du 21 mars à Joliette.

 

Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à se rendre dans un établissement licencié de la rue Notre-Dame vers 2h30 du matin. « Une chicane aurait éclaté à l’extérieur de l’établissement entre deux suspects et un client. Un employé aurait tenté d’intervenir pour calmer les esprits. L’employé et le client ont été poignardés à l’arme blanche», a expliqué la sergente Béatrice D’Orsainville, porte-parole de la SQ.

 

L’employé, un homme de 56 ans, et le client, un homme de 37 ans, ont été transportés au CHDL dans un état stable.

 

Pour ce qui est des hommes arrêtés, âgés de 32 et 28 ans, ils ont été arrêtés dans la matinée du 21 mars. Ils sont ont été interrogés par les policiers.

 

Yanick Dumont, 32 ans, de Saint-Charles-Borromée, a comparu en fin d’après-midi au palais de justice de Joliette sous deux chefs d’accusation soit agression armée et voie de fait causant des lésions sur l’employé de l’établissement licencié.

 

La Couronne s’est opposée à sa remise en liberté. Il reviendra en cour, le 25 mars, pour son enquête caution. D’autres accusations pourraient être déposées à cette date. Pour ce qui est de l’individu de 28 ans, il a été libéré sans qu’aucune accusation ne soit portée contre lui pour l’instant.

 

Un important déploiement policier a été mis en place dans le centre-ville de Joliette. Une partie des rues Lajoie Sud, Notre-Dame et Place Bourget Sud ont été fermées durant quelques heures le temps de terminer l'enquête policière. Des techniciens en scène de crime de la SQ se sont rendus sur place afin de procéder aux expertises nécessaires.

 

 

 

agression armée, Joliette, rue Notre-Dame
Photo Guy Latour

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement