Meilleurs histoires

Photo courtoisie

Actualité

La nouvelle ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, était de passage dans Lanaudière, dans la matinée du 22 février, afin de rencontrer des élus municipaux et régionaux pour discuter des réalités et des priorités de leurs communautés.

Cette rencontre s’est déroulée au Château Joliette. « Pour moi, il était essentiel de débuter ma tournée ici, puisque mon adjoint parlementaire, Louis-Charles-Thouin, est le député de Rousseau et le président du caucus régional. M. Thouin a la région tatoué sur le coeur », a déclaré Mme Laforest, en entrevue au Lanauweb.

Plusieurs sujets ont été abordés dont l'habitation, l'urbanisme, l’accessibilité à internet, le développement socioéconomique ainsi que l'aménagement, l'occupation et la vitalité du territoire. « Ça été une rencontre très positive et constructive avec les élus de la région. Je pense que ceux-ci sont sortis satisfaits», a ajouté la ministre.

Pour Andrée Laforest, le dossier du schéma d’aménagement doit être fait en respect avec l’environnement. « Moi et Louis-Charles Thouin sommes très attentifs et sensibles à tout ce qui se passe ici et dans les autres régions considérant que le développement économique ne doit pas être freiné à cause du schéma d’aménagement », a-t-elle souligné.

D’ailleurs, la ministre des Affaires Municipale a mandaté son adjoint afin de tenter de revoir la loi sur l’aménagement et sur l’urbanisme.  « On est en train de montrer un projet afin de la présenter au premier ministre Legault afin qu’elle soit revue rapidement. C’est une loi qui a plus de 40 ans et qui compte son lot de problématiques d’application », a fait valoir M. Thouin.

La ministre Laforest souhaite que ces échanges qui ont eu lieu le 22 février contribueront à consolider les partenariats et à favoriser de nouvelles collaborations avec des acteurs de divers horizons.

Andrée Laforest, rencontre, élus municipaux, Joliette
Photo Guy Latour. La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, en compagnie de Louis-Charles-Thouin, député de Rousseau, adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation (volet affaires municipales) et aussi président du caucus régional.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Pour une 3e année consécutive, c’est dans une ambiance des plus festives que s’est déroulé le Défi hivernal Louis-Cyr le 10 février dernier sur le site des Super Glissades Saint-Jean-de-Matha. Les Compagnons de Louis Cyr dressent, cette année encore, un bilan positif de leur événement bénéfice.
 
Près d’une centaine de participants, regroupés en 11 équipes, ont relevé le Défi et ont eu beaucoup de plaisir à accomplir les 4 activités proposées (glissade sur tube, raquette, ski de fond et patin à glace). Les profits accumulés permettront à la Maison Louis-Cyr de poursuivre sa mission et de continuer à offrir à sa clientèle du contenu de qualité.
 
Les équipes participantes avaient pour défi d’accumuler le plus de points possibles tout au long de la journée. L’équipe de la firme comptable Boisvert et Chartrand s.e.n.c.r.l. de Joliette a remporté la première position, suivie de près par l’équipe de la municipalité de Saint-Jean-de-Matha. Également, l’équipe de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière a reçu un prix pour la meilleure présence associée à l’événement dans les médias sociaux.
 
Évidemment, un tel événement ne pourrait obtenir autant de succès sans l’appui de précieux partenaires. Les Compagnons de Louis Cyr souhaitent remercier le partenaire principal de l’événement, soit les Super Glissades Saint-Jean-de-Matha, ainsi que ses partenaires Rivest et Fils, Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, Généreux Construction, MRC Matawinie, Garage Jacques Racine et restaurant Benny de Saint-Félix-de-Valois.
 
Cyr 2019 ont reçu des paniers-cadeaux composés de produits régionaux offerts par les Super Glissades de Saint-Jean-de-Matha, Qui sème récolte, la Maison Rosalie-Cadron, Maison et Jardins Antoine Lacombe, le Centre d’art Diane-Dufresne et la Maison Louis-Cyr. L’institution muséale tient également à remercier personnellement chacun des participants et bénévoles. C’est grâce à leur fougue que l’ambiance a été aussi animée le 10 février dernier.
 
La prochaine édition du Défi hivernal Louis-Cyr aura lieu le dimanche 9 février 2020. Réservez cette date à votre agenda! Pour plus de détails au sujet de la Maison Louis-Cyr et de ses activités, visitez le www.maisonlouiscyr.com ou composez le 450 886-1666.

succès, Défi hivernal Louis-Cyr Super Glissades Saint-Jean-de-Matha
Photo courtoisie

Photo courtoisie

MRC Autray

Le Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB) annonce la réouverture de l’Aréna Familiprix de Saint-Gabriel dès maintenant.

« Le diagnostic préventif structural de nos ingénieurs étant positif, nous pouvons rouvrir les portes de l’aréna », souligne avec fierté monsieur Mario Frigon, président du Centre sportif et culturel de Brandon et maire de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Les activités régulières reprennent donc dès maintenant sur la surface glacée. Dans cette optique, la partie de ce soir opposant les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon au Flames de Gatineau dans la Ligue de hockey Junior AAA aura bel et bien lieu.

 


Photo courtoisie

MRC Autray

Le Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB) annonce la réouverture de l’Aréna Familiprix de Saint-Gabriel dès maintenant.

« Le diagnostic préventif structural de nos ingénieurs étant positif, nous pouvons rouvrir les portes de l’aréna », souligne avec fierté monsieur Mario Frigon, président du Centre sportif et culturel de Brandon et maire de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Les activités régulières reprennent donc dès maintenant sur la surface glacée. Dans cette optique, la partie de ce soir opposant les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon au Flames de Gatineau dans la Ligue de hockey Junior AAA aura bel et bien lieu.

 


Photo courtoisie

MRC Autray

Le Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB) annonce que la réouverture de l’Aréna Familiprix de Saint-Gabriel est imminente.  À moins d’une situation inattendue, l’aréna sera de nouveau disponible d’ici la fin de la semaine.

 « Nous attendons le diagnostic préventif structural de nos ingénieurs de la firme EXP, mentionne monsieur Mario Frigon, président du CSCB et maire de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon. Il s’agit d’une procédure régulière dans un tel cas », mentionne-t-il.

En effet, en raison du poids de la neige, un boulon d’encrage s’est brisé samedi matin. Par mesure préventive, le CSCB a donc dû être évacué.

« Nous savons que cela frappe l’imaginaire, mais il n’y a vraiment pas lieu de s’inquiéter.  Aucune poutre de soutien ne s’est détachée de sa position d’origine, aucun mur n’a bougé et le toit ne s’est pas non plus affaissé. En d’autres termes, le Centre sportif et culturel de Brandon n’est pas du tout en train de s’écrouler », tient à préciser fermement le président afin de sécuriser les utilisateurs du CSCB et les citoyens en général.

Qui plus est, une équipe de déneigement avait d’ailleurs été contactée environ 90 minutes avant l’événement afin de procéder au déneigement de la toiture.

Le Centre sportif et culturel de Brandon invite les gens à consulter son site Web au  www.cscb.org ou encore sa page Facebook pour connaître la date de réouverture de l’Aréna Familiprix de Saint- Gabriel.

Photo courtoisie

MRC Autray

Le 11 février a marqué l’entrée en poste de Nicole Campeau, directrice générale de l’Office régional d’habitation (ORH) de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray.

Au cours de la dernière année, la MRC a entamé les démarches afin d’acquérir la compétence en matière de logement social à la suite d’une restructuration des offices municipaux d’habitation (OMH) orchestrée par le gouvernement du Québec.

Les OMH du territoire poursuivront leur travail avec les effectifs en place pendant une période transitoire qui prendra fin le 1er  juin 2019. En plus de faciliter la mise en place graduelle de l’ORH, madame Campeau assumera différentes tâches de gestion et de planification tout en s’assurant de respecter les normes et règlements de la Société d’habitation du Québec.

Précédemment, madame Campeau a œuvré pendant 5 ans comme directrice générale de Centraide Lanaudière. Par le passé, elle a également occupé des  postes à la Conférence régionale des élus de Lanaudière, à la Caisse d’économie solidaire Desjardins ainsi que pour des organismes communautaires connus du territoire lanaudois.

« J'entreprends mes nouvelles fonctions avec enthousiasme en voulant mettre à profit mon  bagage et mes expériences sur le plan professionnel, tant au niveau de ma sensibilité et de ma connaissance de la situation des personnes vivant des difficultés financières ou autres, et ce, avec toute la rigueur demandée par un tel poste », a-t-elle soutenu dans un communiqué de presse annonçant son embauche.

L’ORH de la MRC de D’Autray est une corporation à but non lucratif administrant un total de 172 logements sociaux sur le territoire de la MRC. Elle a pour mission d’offrir à prix modique des logements sécuritaires et confortables aux ménages à revenu modeste.

Nicole Campeau, directrice générale,, Office régional d’habitation, MRC de D’Autray
Photo courtoisie

Photo courtoisie

MRC Montcalm

Coup de théâtre à la MRC de Montcalm! Gilles Dubé a annoncé ce matin (19 février) qu’il retirait sa candidature en vue de l’élection du nouveau préfet à la MRC.

« Je me suis rendu compte que je ne pourrais siéger tout en gardant Plume Libre Montcalm vivante, peu importe ce que je ferais! Je serais constamment en conflit d’intérêts ou du moins en apparence de conflit », a déclaré M. Dubé, dans un message sur sa page Facebook.

Le retrait Gilles Dubé signifie que l’autre candidat, Pierre Lasalle, est élu par acclamation. Il n’y aura donc pas d’élection le 10 mars prochain.

« Je tiens à remercier sincèrement tous les électeurs qui m’ont supporté depuis le début de la campagne. Je  félicite aussi le nouveau préfet, M. La Salle », a ajouté M. Dubé.

De son côté, le nouveau préfet est très heureux de la tournure des événements. « La campagne électorale écourtée a démontré que la MRC est assez méconnue et que nous pouvons faire plus et mieux ensemble » a déclaré Pierre LaSalle en entrevue au Lanauweb.

Il a déjà rencontre les maires de la MRC. Par les dossiers que le nouveau préfet entend se pencher très rapidement, il y a la sécurisation de la route 158, le projet LUCIOLE et le schéma d'aménagement.

 

Photo courtoisie

MRC Montcalm

C’est en présence de membres de l’équipe et de partenaires que la Ville de Saint-Lin-Laurentides a procédé au lancement officiel de son nouveau site Internet, le 17 janvier dernier. Accessible au www.saint-lin-laurentides.com, la nouvelle plate-forme se veut un outil d’information convivial pour les citoyens et une vitrine dynamique pour la Ville.

« Nous sommes très fiers de présenter notre nouveau site Internet, qui reflète l’image de ce qu’est notre Saint-Lin-Laurentides en 2019, soit une ville familiale, en pleine évolution et résolument tournée vers l’avenir », a avancé d’entrée de jeu le maire, Monsieur Patrick Massé.

Fruit de plusieurs mois de travail, tous les éléments du site soit le design, l’organisation de l’information et le contenu ont été repensés. Le site présente également un moteur de recherche performant et plusieurs modules conçus sur mesure, selon les besoins de la Ville, comme un calendrier dynamique et imagé, de même que des cartes interactives. L’information principale concernant l’ensemble des services de la Ville s’y retrouve, notamment les règlements municipaux, les procès-verbaux des séances du conseil et les avis publics.

« Pour les membres du conseil, il était important de repenser la façon de naviguer sur le site. Le moteur  de  recherche,  par exemple,  devait être  un élément  central, efficace et  accessible. Maintenant que le site est en ligne, le travail continue. C’est un outil qui va évoluer dans le temps, nous le voulons dynamique et utile pour les citoyens », a expliqué le conseiller attitré au projet, Mathieu Maisonneuve.

Il est à noter que le projet a été mené par le service des communications, en collaboration avec ViGlob, à qui le mandat a été octroyé en décembre 2017 suite à un appel d’offres sur invitation.

C’est un mandat d’envergure, qui a nécessité beaucoup d’implication et de temps. Plusieurs membres de l’équipe municipale y ont activement participé, de même que certains partenaires externes. Il faut également mentionner la collaboration de ViGlob, qui a été exemplaire », a ajouté la directrice aux communications, aux événements spéciaux et aux organismes, Élisa-Ann Sourdif.

Le maire a conclu en annonçant d’ores et déjà que des nouveautés seraient développées pour le site Internet dans les mois à venir. Également, il a annoncé que comme la ville disposera bientôt d’un système d’alertes automatisées (automate d’appels), les citoyens pourront accéder au portail d’inscription par un lien qui se trouve directement sur la page d’accueil et ce, d’ici quelques jours.

Les citoyens de Saint-Lin-Laurentides sont invités à découvrir et à s’approprier ce nouvel outil, et même à faire parvenir leurs commentaires et suggestions à l’adresse courriel Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Courtoisie

MRC Montcalm

La 8e édition du Fest’Hiver se tiendra les 8 & 9 février prochain au parc Quatre-vents à Sainte-Julienne. L’équipe des Services culturels et récréatifs propose aux visiteurs une belle programmation. L’évènement débutera le vendredi soir dès 18 h 30 par le traditionnel tournoi de ballon-balai. Huit (8) équipes braveront le froid dont une équipe composée de conseillers municipaux et d’employés. Venez les encourager, un DJ et un bar sous un chapiteau chauffé seront sur place.

À 19 h, rendez vous au chalet d’accueil de la Réserve Naturelle Beauréal dans le domaine McGill pour participer à la marche nocturne à pieds ou à raquette. Un circuit familial de 3,5 km (Lac à Moisan) est proposé aux randonneurs. Apportez vos raquettes et votre lampe frontale. Pour les résidents de Sainte-Julienne, l’accès à la Réserve est sans frais, mais vous devez vous procurer une vignette d’accès pour le stationnement à l’hôtel de ville ou à la bibliothèque. Pour les non-résidents, l’entrée est au coût de 10 $ par véhicule. Pour les tout-petits un spectacle familial Gargouille en fête sera présenté à l’agora de l’école du Havre-Jeunesse à 19 h 30, et ce, sans frais pour tous!

Le Fest’Hiver se poursuivra dès 9 h le samedi matin avec la poursuite du tournoi de ballon-balai. À partir de
10 h, plusieurs activités animeront le site du parc Quatre-vents :

Concours de sculpture sur neige en famille

Démonstration de sculpture sur neige par le sculpteur professionnel JOBI Bouchard

Patinage libre : anneau de glace et patinoire pour les tout-petits

 12 h à 16 h

Circuit de « Fat bike »

Maquillage

Tour de traîneau à chiens (priorité aux enfants)
Sans frais | Les enfants de 5 ans et moins pourront être accompagnés d’un adulte

14 h 30 à 18 h 30

Mascottes les pyjamasques

16 h

Jugement du concours de sculpture sur neige

18 h

Souper de clôture

Remise des prix :

Concours : « Joue dehors, construis un fort !»

Gagnants du tournoi de ballon-balai

Gagnants du concours de sculpture sur neige


Souper spaghetti (salade, spaghetti, dessert)

Le repas est préparé par les finissants et les élèves du profil entrepreneuriat de l’école du Havre-Jeunesse.

 

 Coût du souper

13 ans et plus : 15 $

7-12 ans : 8 $

0-6 ans : gratuit

Billets en vente auprès de Nathalie Lépine Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

450 831-2688 # 7170

Le casse-croûte du parc Quatre-vents sera ouvert et une cantine sera orchestrée par le FC Sainte-Julienne à l’intérieur de l’école secondaire.

Pour vous garder au chaud… le samedi de 9 h à 15 h le corps de cadet fera la vente de chocolat chaud!

Veuillez noter qu’aucun animal de compagnie et bouteilles de verre ne seront tolérés sur le site.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Pour une 3e année consécutive, c’est dans une ambiance des plus festives que s’est déroulé le Défi hivernal Louis-Cyr le 10 février dernier sur le site des Super Glissades Saint-Jean-de-Matha. Les Compagnons de Louis Cyr dressent, cette année encore, un bilan positif de leur événement bénéfice.
 
Près d’une centaine de participants, regroupés en 11 équipes, ont relevé le Défi et ont eu beaucoup de plaisir à accomplir les 4 activités proposées (glissade sur tube, raquette, ski de fond et patin à glace). Les profits accumulés permettront à la Maison Louis-Cyr de poursuivre sa mission et de continuer à offrir à sa clientèle du contenu de qualité.
 
Les équipes participantes avaient pour défi d’accumuler le plus de points possibles tout au long de la journée. L’équipe de la firme comptable Boisvert et Chartrand s.e.n.c.r.l. de Joliette a remporté la première position, suivie de près par l’équipe de la municipalité de Saint-Jean-de-Matha. Également, l’équipe de la Caisse Desjardins de Joliette et du Centre de Lanaudière a reçu un prix pour la meilleure présence associée à l’événement dans les médias sociaux.
 
Évidemment, un tel événement ne pourrait obtenir autant de succès sans l’appui de précieux partenaires. Les Compagnons de Louis Cyr souhaitent remercier le partenaire principal de l’événement, soit les Super Glissades Saint-Jean-de-Matha, ainsi que ses partenaires Rivest et Fils, Municipalité de Saint-Jean-de-Matha, Généreux Construction, MRC Matawinie, Garage Jacques Racine et restaurant Benny de Saint-Félix-de-Valois.
 
Cyr 2019 ont reçu des paniers-cadeaux composés de produits régionaux offerts par les Super Glissades de Saint-Jean-de-Matha, Qui sème récolte, la Maison Rosalie-Cadron, Maison et Jardins Antoine Lacombe, le Centre d’art Diane-Dufresne et la Maison Louis-Cyr. L’institution muséale tient également à remercier personnellement chacun des participants et bénévoles. C’est grâce à leur fougue que l’ambiance a été aussi animée le 10 février dernier.
 
La prochaine édition du Défi hivernal Louis-Cyr aura lieu le dimanche 9 février 2020. Réservez cette date à votre agenda! Pour plus de détails au sujet de la Maison Louis-Cyr et de ses activités, visitez le www.maisonlouiscyr.com ou composez le 450 886-1666.

succès, Défi hivernal Louis-Cyr Super Glissades Saint-Jean-de-Matha
Photo courtoisie

Photo courtoisie

MRC Matawinie

 

 

Les sourires étaient au rendez-vous au parc Pierre- Dalcourt à l’occasion de la Fête d’hiver à Saint-Félix-de-Valois les 15 et 16 février derniers. « La neige a compliqué les préparatifs, mais au final c’est vraiment réussi, affirme la mairesse, Mme Audrey Boisjoly. Il y en a vraiment eu pour tous les âges et pour tous les goûts, c’était beau à voir! »

 

Plusieurs nouveautés

 

L’inauguration s’est déroulée le vendredi avec le départ du tout premier concours de sculpture sur neige qui s’est conclu par le couronnement de l’équipe de la Résidence Ramsay dont l’œuvre  soulignait son 10e  anniversaire. La soirée a également permis aux patineurs de circuler dans les sentiers glacés à la lueur des flambeaux.

 

Dès le lendemain, le tournoi de hockey bottine s’est mis en branle et l’équipe des Tireux de vache s’est une fois de plus démarquée en remportant les grands honneurs et les billets pour assister à la Classique québécoise du Rocket de Laval. Également au programme de la journée du 16 février : une démonstration d’Atlas Proshop de snowskate, une cabane à sucre avec animation et jeux d’antan, des animations par les Scouts, le grand feu de joie, bar et kiosque alimentaire. Les deux soirées se sont terminées à la chaleur du Centre Pierre-Dalcourt et la prestation de Thomas Pelland.

 

Tournée des personnalités

 

L’élément phare de la Fête d’hiver était sans conteste le match de La Tournée des Personnalités en finale du tournoi de hockey bottine. L’équipe locale a brillamment vaincu les vedettes lors d’un match serré conclu en séance de tirs de barrage. « Nous avons tout un accueil à Saint-Félix-de-Valois », a chaleureusement affirmé malgré le froid l’animateur du match, Jeff Boudreault.

 

« La fête cette année prenait une tout autre dimension et c’est grâce à l’aide de nos partenaires Location Mille items, McDonald’s, Enseignes JB, Tabagie St-Félix, Atlas Proshop, Brasserie Maltstrom, Jean Coutu, Habitation Ramsay, Kino-Québec et Famille au jeu, a indiqué la mairesse. Également un immense remerciement aux bénévoles, aux animateurs, aux arbitres et aux Scouts! »

 

Une partie des fonds amassés lors de la vente d’alcool sera remise à Centraide Lanaudière qui est engagé à aider les gens et les familles partout dans Lanaudière à se bâtir une vie meilleure.

 

Photo courtoisie

MRC Matawinie

La municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez est heureuse de convier la population lanaudoise, pour une 8e année consécutive, à son carnaval hivernal : Saint-Alphonse en blanc.

L’édition 2019 de l’événement aura lieu le 15 et 16 février prochain au Centre communautaire rodriguais (100, rue de la Plage, Saint-Alphonse-Rodriguez). Plusieurs activités qui sauront plaire aux petits et aux grands sont organisées pour l’occasion.

La populaire « disco sur la patinoire » dynamisera la foule et réchauffera les plus frileux sous l’ambiance électrisante des musiques de DJ Patrick le vendredi 15 février de 18 h 30 à 21 h 30. Un feu d’artifice viendra clore la soirée d’une façon des plus colorées!

Le samedi 16 février de 13 h 30 à 16 h 30, lors d’un après-midi familial des plus amusants et gratuit, il sera possible d’emprunter patins, ski de fond et raquette afin d’aller explorer les sentiers et patinoires. De plus, un atelier de peinture sur la neige et du maquillage attendra les plus petits, tandis que les plus grands pourront participer à un atelier d’initiation au ballon-balai offert par madame Sophie Martel ou encore, vivre l’expérience d’une randonnée en vélo dodu (fatbike) grâce à l’équipe du Camp De-La-Salle.

Saint-Alphonse en blanc,, carnaval hivernal, Centre communautaire
Photo courtoisie

Tout au long de l’événement, les visiteurs pourront dévaler la glissade de neige, pratiquer leur coup de patin sur l’une des deux patinoires disponibles et se réchauffer près d’un feu de camp, et ce, tout à fait gratuitement. Un service de bar sera également offert à un coût abordable. Finalement, le traditionnel rallye pédestre suivi d’un souper spaghetti revient, cette année encore, et aura lieu le samedi 16 février de 17 h 30 à 21 h 30.

La Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez souhaite remercier les membres de son comité loisir ainsi que chacun des bénévoles impliqués.

Pour plus d’information au sujet de l’événement, il est possible de communiquer avec la Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., par téléphone au 450 883-2264, poste 7400 ou de visiter le site www.munsar.ca.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

À la fin du mois de janvier, Développement Économique D’Autray (DÉA) a officialisé le versement d’appuis financiers  totalisant 25 000 $ à trois entreprises en croissance siégeant sur le territoire de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray.

Ces subventions proviennent du Programme d’aide au développement des entreprises dont les fonds découlent d’une entente liant la MRC au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

En 2016, à la suite d’un incendie ayant rasé ses installations à Sainte-Émilie-de-l’Énergie, Atelier Ste-Émilie qui se spécialise dans la conception sur mesure de remorques et de semi -remorques, a profité de la disponibilité d’une bâtisse industrielle à Berthierville pour s’y relocaliser temporairement. Finalement, à la suite des explorations des opportunités, son propriétaire François Malouin a décidé de faire l’achat du lieu et d’y apporter des modifications afin d’aménager une ligne de production permanente.

Œuvrant dans le domaine de la mécanique industrielle depuis plus de 15 ans, M. Patrick Morel et M. Samuel St-Georges ont mis leur expérience et leurs forces en commun pour fonder  Tap Mécanique, en 2011. La demande étant de plus en plus grandissante, l’entreprise née à St-Norbert a déménagé dans le parc industriel de Lavaltrie en 2015. L’équipe de plus de 40 employés est constituée de techniciens en maintenance industrielle, de mécaniciens industriels, de machinistes, d’électromécaniciens, de soudeurs certifiés et de manœuvres travaillant dans plusieurs champs d’activités : cimenteries, pâtes et papiers, mines et carrières, transformation bois et panneaux, secteur agricole, fonderies et aciéries, centres de tri, conception mécanique, etc. Grâce au soutien de DÉA, ils pourront faire l’acquisition d’un logiciel comprenant des fonctionnalités répondant à leurs besoins et qui pourrait mener à l’embauche de ressources supplémentaires.

Propriétaire de terres agricoles à Saint-Cuthbert depuis 2002, M. Mattéo Picone a débuté en entretenant un jardin de 5000 pi2 pour sa consommation personnelle et celle de ses quatre enfants. À  partir  de  2010,  il  a  commencé  à  travailler  avec  des  tunnels  afin  de  prolonger  sa saison.  L'expérience s'est avérée très productive malgré le peu de moyens mis en place. En 2015, l’idée d’une réorientation de carrière en cohérence avec ses valeurs commence à faire son chemin. Il amorce donc sa transition vers le biologique avec Québec Vrai. C’est ainsi qu’est née son entreprise agricole Jardin bio Mattéo. Il s’est alors équipé d’une serre 4 saisons et il a agrandi ses jardins. L’aide financière de DÉA lui permettra d’ajouter une nouvelle serre, un poulailler tout en augmentant la taille de ses jardins. De cette façon, sa saison agricole pourra être annuelle.

DÉA mise sur une équipe de professionnelles en mesure d’épauler tout promoteur et entrepreneur, et ce, peu importe le stade de leur projet ou leur idée d’affaires. Elles peuvent être jointes par téléphone au  450-836-7007 ou par courrier électronique à l’adresse suivante : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Après Alice, Amélie et Chloé, c’est à ton tour de proposer TON projet de rêve au maire et aux conseillers de la Ville de Joliette, dans le cadre du Petit conseil municipal. Une opportunité réservée aux élèves du primaire, parce que la vérité sort de la bouche des enfants!

Tu as toujours rêvé de proposer des activités et des projets qui seraient présentés dans ta ville, à Joliette? Saisis ta chance; le conseil municipal souhaite t’entendre!

Pour déposer ton projet, remplis le formulaire de participation disponible en ligne au www.joliette.ca ou à l’accueil de l’hôtel de ville et retourne-le par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par la poste à l’adresse suivante avant le 26 avril 2019 :

Tu pourrais faire partie des élèves retenus et invités à venir présenter un projet au conseil municipal dans le cadre de la Semaine de la municipalité en mai prochain. En plus des prix à gagner, les élus municipaux choisiront un projet gagnant à réaliser à Joliette!

Ville de Joliette

Petit conseil municipal

614, boulevard Manseau

Joliette (Québec)  J6E 3E4

En nouveauté cette année : le Petit conseil municipal est ouvert à tous les élèves du primaire de Joliette (1ier, 2e et 3e cycle).

Ville amie des monarques

Rappelons que c’est le projet de Chloé Toutant qui a été retenu en 2018. « Je veux aider à la sauvegarde des monarques et autres pollinisateurs et ainsi prouver au monde que ce n’est pas parce qu’on a 11 ans qu’on ne peut pas changer les choses! » Le regard vif, c’est en ces mots que Chloé s’est adressée aux membres du conseil municipal au printemps dernier pour plaider en faveur du programme Effet papillon. Deux mois plus tard, la Ville de Joliette confirmait son engagement dans la sauvegarde de l’habitat du monarque et obtenait officiellement sa certification Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki.

Pour plus de détails sur la quatrième édition du Petit conseil municipal, téléphonez au 450 753-8189.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Dame Nature a donné une chance aux organisateurs du 37e Festi-Glace de la MRC de Joliette vendredi dernier en offrant moins de pluie et en permettant une baisse de la force des vents tout juste le temps des feux d’artifice. Ainsi la soirée d’ouverture et la première fin de semaine ont été qualifiées de succès : les gens étaient présents et heureux de s’y trouver!

La soirée du vendredi a été certes marquée par la présence de grands vents, mais le Service de prévention des incendies de la ville Joliette et les artificiers ont pu lancer en toute sécurité les feux d’artifice lors d’une courte fenêtre météo où les vents étaient moins puissants. La fête qui avait débuté un peu plus tôt avec la réouverture de la patinoire (fermée en début de semaine après les intempéries reçues) a accueilli une foule énergique qui a dansé sur la musique de DJ MaryCee jusque tard en soirée.

Quant au samedi et au dimanche, l’organisation est plus que satisfaite de la participation des visiteurs comme le mentionne le président du conseil d’administration du Festi-Glace, M. Pascal Tremblay : « Nous sommes comblés de la belle réponse des citoyens pour cette première fin de semaine, la météo nous a été favorable et nous leur promettons une deuxième fin de semaine haute en couleur! » Le site était beau sous ce soleil brillant, les gens étaient tout sourire, les sculptures des Crazy Quebecers étaient magnifiques et les installations étaient utilisées à leur pleine capacité.

Le Festi-Glace de la MRC de Joliette se poursuit toute la semaine avec des activités spécialement réservées pour les écoles et les services de garde. Le samedi 16 février, la Festi-Course ouvrira les festivités de la fin de semaine. En après-midi, dès 14 h, le Défi ours polaire sera de retour. Puis, le Festi-Glace entamera sa dernière journée d’activités le dimanche 17 février avec la présence des personnages préférés des enfants, les Minions et les Pyjamasques. Tous les détails sur la programmation et sur la condition de la glace au www.festiglace.ca.

À ne pas oublier : durant la fin de semaine du Festi-Glace, la Division transport de la MRC de Joliette offre gratuitement l’accès à ses circuits urbains de transport en commun.

lancement, Festi-Glace, feux d’artifice
Photo courtoisie
Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement

Meilleurs histoires

Photo Guy Latour

Politique municipale

Le maire de Saint-Jacques-de-Montcalm, Pierre La Salle, a officiellement annoncé, le 31 janvier, qu’il quittait son poste de maire afin de se porter candidat pour être préfet à la MRC de Montcalm.

« Quand Patrick Massé, le maire de Saint-Lin, m’a dit qu’il ne serait pas candidat, j’ai décidé d’entrer dans la bataille car la MRC Montcalm est un pallier de gouvernement très important et il y a plusieurs beaux projets à réaliser », a-t-il déclaré lors du lancement de sa campagne, devant une cinquantaine de personnes à l’école St-Louis-de-France de Saint-Jacques.

Il ajoute que la MRC a atteint une notoriété et une crédibilité inégalable depuis environ cinq ans.  « Il y a des dossiers sur la table qui demandent une très grande compréhension. Ça fait six ans que je siège là et je connais tous les dossiers par coeur. Ils sont importants et urgents, il faut les régler », a mentionné M. Lasalle qui était maire de la municipalité de Saint-Jacques depuis 6 ans.

S’il est élu, il souhaite instaurer un style de gestion basé sur la concertation et le consensus avec ses collègues maire de la MRC.  Le schéma d’aménagement est certes le dossier le plus important aux yeux de Pierre La Salle.  « C’est ce qui bloque tout le développement dans Montcalm actuellement.  Le dossier Luciole, il faut aussi le mener à terme », a-t-il ajouté

Parmi les autres dossiers importants, il y a la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides, la route 125 et la circulation sur la route 158.

À la MRC, il a œuvré dans plusieurs comités dont les ressources humaines, le développement, la sécurité publique, le transport, la culture et le tourisme.  Il était aussi le président des comités MTFO, au développement économique DRM et au comité de gestions financières.

M. La Salle aura comme adversaire Gilles Dubé, bien connu dans la MRC comme étant le fondateur de « Plume Libre@. Le scrutin aura lieu le 10 mars prochain. Cette élection est nécessaire à la suite de la démission de Louis-Charles Tjouin, à l'été 2018. M. Thouin a été élu dans le comté de Rousseau, le 1er octobre dernier, sous la bannière de la Coalition Avenir Québec. 

«Durant les cinq semaines que vont durer la campagne, j’irai à la rencontre des gens. Je vais leur expliquer c’est quoi une MRC », a-t-il conclu.

Lors du lancement de campagne de Pierre La Salle, tous les maires de la MRC de Montcalm étaient présents et ont apporté leur appui à celui qui était maire de Saint-Jacques depuis six ans.

MRC de Montcalm, Pierre La Salle, candidat, préfet
Photo Guy Latour. De gauche à droite: Claude Mercier (maire suppléant de Saint-Jacques), Jean-Pierre Charron (maire de Sainte-Julienne), Ghislaine Pomerleau (mairesse de Saint-Liguori), Michel Jasmin (maire de Saint-Calixte), Robert Perreault (maire de Saint-Alexis), Pierre La Salle (candidat à la préfecture), Michel Brisson (maire de Saint-Esprit, Patrick Massé (maire de Saint-Lin-Laurentides) ainsi qu'Yves Prud'homme (maire de Saint-Roch-de-l'Achigan).

 

 

 

 

 

Photo courtoisie

Politique municipale

C’est lors d’un événement réunissant plus de 110 personnes issues du monde municipal et socio-économique lanaudois que la Table des préfets a présenté ses résultats pour l’année 2017-2018.

Fruit d’un important travail de concertation entre les MRC, ces résultats témoignent de la pertinence des décisions prises par les élus au cours des dernières années quant à la nécessité de maintenir un lieu de dialogue régional et de lui déléguer une partie de ses responsabilités en termes de développement.  

D’entrée de jeu, le président de la Table, monsieur Normand Grenier, mentionnait sa fierté de présenter des résultats démontrant l’excellente collaboration de ses collègues et le leadership positif exercé par ceux-ci. Il a également tenu à rappeler que ces décisions sont en parfaite cohérence avec la nouvelle gouvernance de proximité qui place les MRC au cœur du développement du territoire.   

Photo courtoisie: Photo 2 : Le conseil d’administration de la Table des préfets et Monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Enveloppe régionale de soutien aux projets structurants 

La Table des préfets était heureuse de confirmer le soutien à sept organisations dans la réalisation de leur plan d’action via l’enveloppe régionale de soutien aux projets structurants. Ces ententes auront permis d’injecter 550 000 $ dans ces organisations et de consolider 37 emplois à temps plein dans la région. Elles auront également permis d’impliquer plus d’une vingtaine de partenaires et ministères.  

Par ailleurs, la Table assume également la coordination régionale des MRC dans le cadre de 2 ententes sectorielles de développement, l’une en culture et l’autre en tourisme. Le programme de partenariat territorial en culture a permis de soutenir au cours de l’année 2017-2018 15 projets ou artistes pour un montant total de 271 000 $.  

L’entente de partenariat territoriale en tourisme aura pour sa part permis de soutenir 20 projets pour un montant total de près de 610 000 $. Ces investissements sont le fruit de la collaboration entre les 6 MRC de la région, les ministères et les organismes régionaux sectoriels ainsi que la Table des préfets.  

Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) 

La dernière année aura également été celle du renouvellement de la Stratégie visant à assurer l’occupation et la vitalité du territoire. Identifiée par les MRC comme comité directeur de la démarche de réflexion, la Table a procédé à un vaste processus de concertation impliquant l’ensemble des partenaires et permettant l’identification des priorités régionales de développement.  

Ces priorités ont par la suite servi de balises d’analyse pour les projets soumis dans le cadre du Fonds d’appui au rayonnement des régions. Au cours de l’année 2017-2018, plus de 7,5 millions de dollars ont été engagés dans 14 projets grâce au FARR. À ce sujet, le président de la Table mentionne : « Ces 14 projets ont clairement démontré leur rayonnement régional et nous sommes convaincus qu’ils auront un impact significatif sur le développement et la vitalité de Lanaudière ».  

À PROPOS DE LA TABLE DES PRÉFETS DE LANAUDIÈRE : 

La Table des préfets de Lanaudière, formée depuis 1995, est une instance politique ayant pour principal objectif de permettre aux MRC du territoire lanaudois de se concerter sur des dossiers régionaux et d’échanger sur des enjeux communs aux MRC de Lanaudière. Elle a aussi pour mandat de maintenir un lien avec les organismes socio-économiques du territoire et d’assumer la gestion de l’enveloppe régionale de soutien aux projets structurants. Elle agit également à titre de comité d’analyse et de sélection des projets soumis dans le cadre du FARR. 

Photo courtoisie

Politique municipale

Parce que la politique municipale en est une de proximité, la Ville de Joliette dévoile aujourd’hui de toutes nouvelles capsules vidéo visant à mieux faire connaître ses élus municipaux, à impliquer ses citoyennes et citoyens de tous âges et à stimuler leur sentiment d’appartenance. 

Chacun des élus s’étant prêté au jeu du tournage et de l’entrevue, neuf capsules ont été réalisées par l’agence de création Synop6 et présentent leurs intérêts et motivations à se lancer en politique municipale.  

Celles-ci seront présentées à la population via les médias sociaux à raison d’une par semaine, à commencer par celle du maire Alain Beaudry dans laquelle on constate la grande importance de la famille et du Centre récréatif Marcel-Bonin dans sa vie, notamment. 

Entre confidences et grandes aspirations pour le Joliette de demain, les capsules « À proximité » sont également disponibles sur le site Web de la Ville de Joliette au www.joliette.ca

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a poursuivi sa tournée du Québec, réalisée dans le cadre de la Grande corvée, en faisant un arrêt dans Lanaudière pour y rencontrer des partenaires et intervenants du marché du travail.

Cette tournée vise à mobiliser ceux-ci pour contrer les problématiques régionales liées à la rareté de la main-d'œuvre. Lors des échanges, le ministre Jean Boulet a dévoilé un portrait exhaustif du marché du travail dans Lanaudière. Ce document d'information permet notamment de renseigner les acteurs du milieu, leur permettant ainsi d'obtenir un état de la situation pour cette région.

Pendant ce deuxième arrêt de sa tournée québécoise, M. Boulet a fait connaître le bilan de la Grande corvée, qui vise à joindre, à écouter et à outiller les entreprises qui vivent des difficultés de recrutement. Cette action se déroule en continu et s'inscrit désormais comme une nouvelle façon de communiquer et d'échanger avec les entreprises du Québec. En ce moment, près de 1 290 entreprises ont été appelées à travers le Québec. Pour Lanaudière, en moins de trois semaines, le personnel du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a contacté 84 entreprises et il a pu échanger avec 56 d'entre elles au sujet de leurs besoins de main-d'œuvre. Des conseillers aux entreprises rencontreront plusieurs de ces entreprises. Ces activités s'ajoutent aux interventions déjà en cours dans les entreprises de la région.

Soutien en matière de gestion des ressources humaines
Le ministre a profité de son passage pour visiter les locaux de Dévolutions, une entreprise que le MTESS accompagne dans ses projets de croissance par l'intermédiaire de la mesure Concertation pour l'emploi.

« Les entreprises de Lanaudière et de partout au Québec pourront compter sur notre gouvernement pour les appuyer face aux défis liés à la rareté de la main-d'œuvre. Je vais profiter de ma tournée québécoise pour prendre connaissance des besoins exprimés tout en agissant concrètement pour appuyer les projets porteurs pour notre économie. Je suis d'ailleurs très heureux que nous soutenions Dévolutions, qui applique des pratiques novatrices en matière de gestion et de rétention de la main-d'œuvre, ce qui permet d'avoir de bons emplois à l'extérieur des grands centres urbains », a déclaré le ministre Boulet.

Faits saillants :

- M. Boulet se rendra dans toutes les régions du Québec afin de rencontrer les partenaires du marché du travail pour, entre autres, présenter sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant composer avec la rareté de la main-d'œuvre et leur faire connaître les programmes, mesures et services du Ministère. Il a commencé sa tournée le 4 février à Trois-Rivières.

- Rappelons que M. Boulet a fait savoir que l'intervention du Ministère en ce qui concerne la main-d'œuvre se déploie sur quatre fronts, soit :

  - Intégrer le plus grand nombre de personnes au marché du travail, entre autres les personnes handicapées, les travailleurs expérimentés, les Autochtones et les immigrants.

  - Adapter la main-d'œuvre actuelle pour soutenir les travailleurs afin d'actualiser leurs compétences pour répondre aux transformations de l'économie en leur offrant de la formation continue.

  - Préparer la future main-d'œuvre en offrant des formations adaptées à l'évolution des besoins du marché et en orientant les jeunes vers ces domaines.

  - Accroître la productivité des entreprises en les accompagnant dans la mise en place de solutions pour compenser la rareté de la main-d'œuvre, soit par la réorganisation du travail, l'acquisition d'équipement, la numérisation, la robotisation, les technologies de l'information, la recherche et le développement.

- La Grande corvée, réalisée par près de 200 conseillers du MTESS, a été annoncée le 17 janvier dernier.

- Les entreprises qui souhaitent obtenir de l'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du Ministère au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près.

 

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le ministre responsable de la région de Lanaudière, M. Pierre Fitzgibbon, et les élus de la Coalition avenir Québec (CAQ) de la région de Lanaudière annoncent la formation d’un caucus régional qui sera présidé par le député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation (volet affaires municipales), M. Louis-Charles Thouin. 

Le caucus des élus de la CAQ se réunira de façon régulière durant l’année. Ce sera l’occasion pour les élus de discuter des enjeux régionaux, de rencontrer les différents groupes d’intérêts et de concerter l’action gouvernementale dans la région.

Lors de leurs deux premières rencontres, les députés ont notamment rencontré plusieurs groupes et organismes lanaudois, tant économiques que communautaires, venus les sensibiliser à leur réalité et explorer des pistes de solution.

Les députés de la CAQ ont ainsi discuté des enjeux régionaux avec le Syndicat des éleveurs de porcs, les Producteurs de grains, la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA), le CISSS de Lanaudière, Tourisme Lanaudière, Lanaudière Économique, le Groupe d’aménagement de logements populaires de Lanaudière, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, la Table des préfets de Lanaudière et la FADOQ.

 « Nous sommes un gouvernement à l’écoute. Il est important pour moi et pour toute l’équipe des députés de la CAQ de la région de demeurer près des préoccupations et des enjeux qui touchent la population. Le caucus régional aura pour mission de créer une proximité avec les différentes organisations afin de demeurer informé de l’évolution des dossiers touchant la région, nous rendant ainsi plus efficaces dans nos actions », a déclaré par voie de communiqué, Pierre Fitzgibbon, député de Terrebonne, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière 

« Le territoire de la région de Lanaudière est vaste, et les réalités sont différentes d’un comté à l’autre. Il faut en tenir compte. La tenue de notre caucus régional aura l’avantage de nous permettre de discuter des priorités exprimées par la région et de mieux coordonner notre action sur le terrain », a souligné Louis-Charles Thouin, député de Rousseau, adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation (volet affaires municipales) et président du caucus régional

 

Photo courtoisie

Politique provinciale

Contribuer à un environnement économique propice à la création de nouvelles entreprises est un objectif important du nouveau gouvernement du Québec.

C’est dans cette perspective que Louis-Charles Thouin, député de Rousseau et adjoint parlementaire aux Affaires municipales et de l’Habitation, souligne l’annonce qu’a fait le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne le jeudi 17 janvier, soit la création de la garantie de prêt levier, un nouveau produit de financement offert par La Financière agricole du Québec, et le renouvellement du Fonds d’investissement pour la relève agricole (FIRA).

Grâce à la garantie de prêt levier, un promoteur pourra désormais obtenir un prêt pouvant atteindre jusqu’à 100 000 dollars, sans prise de garantie mobilière ou immobilière. De fait, s’il ne possède pas les garanties financières normalement exigées, sa demande de prêt  pourra être analysée sous d’autres angles. La décision d’accorder ou non le financement s’appuiera ainsi sur cinq catégories de critères : le parcours du producteur, son plan d’affaires, son réseau d’affaires, de même que la rentabilité et le potentiel de son projet. Un nouvel entrepreneur qui présente un projet prometteur et viable à La Financière agricole du Québec a donc plus de chances que jamais  d’obtenir le financement qu’il souhaite.

FIRA

Dans la même veine, le nouveau gouvernement du Québec est fier de reconduire le Fonds d’investissement pour la relève agricole en renouvelant son partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ et Desjardins Capital. Cette entente représente la prolongation de l’investissement de 75 millions de dollars sur une période de 6 ans. Ce renouvellement est assujetti aux conditions normales de clôture.

Le FIRA soutient la pérennité des entreprises agricoles en encourageant la nouvelle génération à prendre la relève. Il permet aux jeunes de démarrer ou d’acquérir une exploitation agricole. Il s’adresse à des personnes âgées entre 18 et 39 ans, qui sont à l’œuvre dans l’agriculture ou en voie de l’être, qui ont une formation reconnue dans ce domaine et qui détiennent au moins 20 % des parts de l’entreprise.

L’annonce de la création de la garantie de prêt levier ainsi que celle de la reconduction du FIRA ont été faites, en marge du Salon de l’agriculture, de manière conjointe par le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, M. André Lamontagne, et le président-directeur général de La Financière agricole du Québec, M. Ernest Desrosiers.

« L’une des raisons majeures derrière mon engagement politique est de contribuer à la vitalité économique du Québec. Les Québécois ont les capacités d’en faire plus, de tirer davantage leur épingle du jeu. Pour les appuyer, notre gouvernement s’assure d’offrir de nouveaux produits pour convaincre les jeunes de lancer leur propre entreprise, en agriculture comme ailleurs. Je suis donc très fier d’annoncer la création de la garantie de prêt levier et de confirmer le renouvellement du FIRA. Ces outils sauront aider notre jeunesse, que nous savons pleine d’ambition! », a déclaré par voie de communiqué,  André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

« Il s’agit d’excellentes nouvelles pour les jeunes entrepreneurs de notre région. Ils auront ainsi encore plus de soutien pour créer et acquérir des entreprises agricoles et assurer leur prospérité pour les prochaines années. Ces initiatives ont un impact direct sur la relève agricole, mais aussi sur toute la région qui pourra bénéficier d’un secteur d’activité plus dynamique et durable. Le fait de soutenir les créateurs d’entreprise de Rousseau est pour moi synonyme d’une économie locale saine et pérenne », a souligné Louis-Charles Thouin, député de Rousseau et adjoint parlementaire aux Affaires municipales et de l’Habitation.

Photo courtoisie

Politique fédérale

La députée de Berthier-Maskinongé, à la Chambre des Communes, Ruth Ellen Brosseau, invite la population à participer à son activité de patinage libre à Saint-Gabriel.

Ruth Ellen Brosseau et son équipe convient les citoyens à venir les rencontrer lors d’une activité gratuite de patinage libre le samedi 23 février, de 14h00 à 16h00, à L’Aréna Familiprix Saint-Gabriel, au 155 rue Saint- Gabriel, ville de Saint-Gabriel.

« J’invite donc tous les citoyens et citoyennes de Berthier-Maskinongé à venir me rencontrer. De plus, ça sera l’occasion parfaite pour venir s’amuser en patinant avec votre famille et entre ami.es », a mentionné la députée.

Chocolat chaud et gourmandises pour tous seront fournis.

Objet : Patinage libre gratuit avec votre députée

Date : 23 février 2019

Heure : 14h à 16h

Endroit : Aréna Familiprix, situé au 155, rue Saint-Gabriel, ville Saint-Gabriel

Luc Thériault, député de Montcalm, a dénoncé la décision du Parlement fédéral d’annuler le vote sur un projet de loi du Bloc Québécois exigeant que les nouveaux arrivants qui demandent la citoyenneté à partir du Québec démontrent une connaissance suffisante du français.

« Le Parlement fédéral au complet nous démontre qu’à Ottawa, la protection du français, c’est un enjeu qui ne mérite même pas un débat. Pourtant, les nouveaux arrivants ont besoin d’une connaissance minimale de notre langue commune pour qu’on puisse se parler et pour qu’ils puissent s’approprier notre culture. C’est une demande du gouvernement du Québec et d’une vaste majorité de la population québécoise que les parlementaires fédéralistes viennent de passer à la trappe », a déploré Luc Thériault.

Actuellement, les résidents permanents souhaitant obtenir la citoyenneté canadienne doivent démontrer une connaissance suffisante d’une des deux langues officielles du Canada, l’anglais ou le français. Le projet de loi C-421 du député bloquiste Mario Beaulieu précisait que pour les demandes faites à partir du Québec, c’est la connaissance du français qui devrait être exigée.

Le gouvernement du Québec a maintes fois exprimé son intention d’exiger une connaissance suffisante du français aux nouveaux arrivants. C’est par ailleurs un souhait que partageaient 73 % des Québécois dans un sondage Léger publié en avril dernier.

Mais un sous-comité chargé d’étudier la recevabilité des projets de loi, composé d’une majorité de libéraux, a jugé C-421 « non votable » sous prétexte qu’il serait anticonstitutionnel, malgré l’avis contraire du légiste de la Chambre des communes et de plusieurs constitutionnalistes. Le Bloc Québécois a fait appel de cette décision auprès de l’ensemble des parlementaires, qui ont choisi eux aussi de rejeter le vote sur le projet de loi dans une procédure rarissime : un vote secret.

« Pour la transparence, on repassera ! Mais le message aux Québécois, lui, est très clair : vos revendications frappent un mur au fédéral lorsqu’il n’y a pas suffisamment de députés strictement dévoués au Québec pour les porter », a conclu Luc Thériault.

Photo courtoisie

Politique fédérale

 

Le Bloc Québécois de Montcalm est galvanisé en vue des prochaines élections. Les membres du parti, réunis ce dimanche en Assemblée générale, se sont engagés dans le dernier droit menant aux élections d’octobre prochain.

« Les coffres de la circonscription sont bien garnis, on a une équipe extraordinaire en place et surtout, on a toute les raisons du monde pour convaincre les électeurs de voter pour le Bloc et pour Luc Thériault lors de la prochaine élection » a déclaré Monique Gagné, la présidente de l’exécutif du Bloc Québécois de Montcalm, dont le mandat a été renouvelé dimanche.

À l’occasion de l’Assemblée générale du Bloc Québécois de Montcalm, le Président du Bloc Québécois, Yves Perron, était sur place pour énergiser les troupes. « Ce ne sont pas les libéraux de Justin Trudeau et de Pablo Rodriguez qui vont nous défendre à Ottawa, mais bien le Bloc Québécois, seule formation à prendre parti, sans nuances, pour le Québec » a déclaré Yves Perron.

« Que ce soit pour avoir un rapport d’impôt unique, pour défendre nos valeurs de laïcité ou encore pour nous assurer que les  immigrants qui arrivent au Québec parlent le français, il n’y a que le Bloc Québécois qui prenne fait et cause pour nos idées et nos consensus québécois » a conclu le député de Montcalm, Luc Thériault.

 

 

 

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement