Meilleurs histoires

Photo courtoisie

Mrc Joliette

À compter du 22 avril, et ce, jusqu’au mois de juillet, la Ville de Joliette procédera au rinçage unidirectionnel du réseau de distribution d’eau potable puis à l’inspection des bornes-fontaines sur son territoire.

Les opérations de rinçage seront réalisées la nuit, entre 22 h et 7 h, et sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du réseau. Durant les interventions, une légère baisse de pression pourrait être constatée et l’eau pourrait devenir rougeâtre en raison de la présence de dépôts dans les conduites. Il est donc fortement conseillé de vérifier la couleur de l’eau avant de procéder au lavage des vêtements. Notons cependant que l’eau demeure potable en tout temps.

Que faire si mon eau est colorée?
Si l’eau est colorée, il est conseillé de retirer les aérateurs de tous les robinets et de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide, ce qui ne prendra généralement pas plus que quelques minutes. Afin d’éviter les désagréments, il est aussi suggéré d’effectuer le lavage des vêtements entre 8 h et 22 h la semaine ou en tout temps la fin de semaine puisque les travaux font relâche les samedis et dimanches.

Inspection des bornes-fontaines

Par mesure de prévention, la Ville de Joliette inspecte chaque année toutes les bornes-fontaines implantées sur son territoire. Cette opération est effectuée de jour et pourrait aussi causer une coloration rougeâtre de l’eau. Le cas échéant, il est conseillé de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide.

Appels téléphoniques et portail citoyen
Les résidents de chaque secteur touché seront avisés par la Ville de Joliette en temps et lieu via le système d’appels automatisés et le portail citoyen. Pour toute autre information ou pour vous inscrire au système d’appels automatisés, communiquez avec le service des Travaux publics et services techniques au 450 753-8080.

Pour compléter votre inscription au portail citoyen et recevoir des avis par courriel et/ou texto, visitez le www.joliette.ca.

Photo courtoisie Richard Prud'homme

Mrc Joliette

Avec le mercure à la hausse, la fonte des neiges pourrait s’accentuer aujourd’hui: des hausses successives du niveau d’eau de la rivière L’Assomption sont prévues pour les 72 prochaines heures. Les résidents du secteur de Sainte-Adèle doivent se préparer, et ce, à l’heure où les équipes de sécurité civile de la Municipalité demeurent en mode vigie.

Des températures de 15 à 20 degrés Celsius sont prévues aujourd’hui et demain. Cette belle température pourrait affecter plus particulièrement le secteur Sainte-Adèle.
La Municipalité invite donc les résidents à prendre leurs précautions pour réduire les impacts de débordements localisés dans les zones vulnérables.

Dans un souci de prévention, la Municipalité de SCB demande donc aux résidents concernés de vider leur sous-sol d’objets de valeur, de retirer les meubles et différents objets sur leur terrain pouvant être emportés par l’eau. On leur suggère également de veiller à protéger leur maison avec des sacs de sable et en procédant au colmatage des ouvertures du premier étage de leur résidence.

Des sacs de sable sont à la disposition des Charlois à ces trois endroits :

· 379 rue Sainte-Adèle

· Terrain vague à côté du 175 rue Sainte-Adèle

· Face au 161 rue Louis-Bazinet

Autres mesures importantes

Par prévention, la Municipalité de SCB a mis en place son plan de mesures d’urgence et effectuera une surveillance constante. En cas de situation préoccupante ou de besoin d’assistance, il est toujours possible de rejoindre un officier de garde au 450 750-6200.

Si l’inondation est inévitable mais que l’eau n’a pas encore commencé à envahir le sous-sol, le Service de la prévention des incendies et Hydro-Québec recommandent de couper le courant dans toute la maison afin d’écarter tout danger d’électrisation ou d’incendie. Si l’eau commence à envahir le sous-sol, il faut communiquer immédiatement avec Hydro-Québec au 1 800 790-2424. Pour urgence: 911.

Photo courtoisie

MRC Autray

Ce samedi 20 avril à 20 h, la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier a annoncé la fermeture du rang Berthelet en raison de l’accumulation d’eau sur la chaussée, et ce, pour une durée indéterminée. Ses usagers doivent prévoir un chemin alternatif pour se rendre à leur destination.

Les citoyens sont invités à visiter le site Internet de la municipalité et leur page Facebook afin de connaître l’évolution de la situation.

Photo courtoisie

MRC Autray

Ce samedi 20 avril à 20 h, la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier a annoncé la fermeture du rang Berthelet en raison de l’accumulation d’eau sur la chaussée, et ce, pour une durée indéterminée. Ses usagers doivent prévoir un chemin alternatif pour se rendre à leur destination.

Les citoyens sont invités à visiter le site Internet de la municipalité et leur page Facebook afin de connaître l’évolution de la situation.

Photo courtoisie

MRC Autray

Ce samedi 20 avril, des municipalités de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray, en bordure du fleuve Saint-Laurent, ont officialisé l’ouverture d’un centre de coordination des mesures d’urgence afin d’orienter leurs actions face aux inondations à venir sur le territoire.

Selon les prévisions et les secteurs, une hausse variant de 30 à 40 cm serait anticipée d’ici le mercredi 24 avril. Toujours en mode préventif, des municipalités offrent des sacs et du sable à leurs citoyens en zone à risque. Il est suggéré de consulter les sites Internet de chacune des municipalités pour connaître les heures d’ouverture de leur centre de distribution.

Les citoyens établis dans des secteurs précaires de Saint-Barthélemy, Sainte- Geneviève-de-Berthier, Berthierville, Saint-Ignace-de-Loyola, La Visitation-de-l’Île- Dupas, Lanoraie et Lavaltrie doivent demeurer vigilants. Des équipes de travail sont en poste, elles assurent une surveillance et sont prêtes à agir rapidement selon l’évolution de la situation.

Les citoyens souhaitant obtenir de l’information supplémentaire sont invités à communiquer directement avec leur municipalité. Les sites Web des municipalités et de la MRC seront régulièrement mis à jour ainsi que leurs réseaux sociaux, le cas échéant.

Photo courtoisie

MRC Autray

La soirée hommage aux bénévoles de Saint- Félix-de-Valois s’est tenue le 12 avril dernier afin de souligner l’importance de l’engagement communautaire et remercier ceux qui s’impliquent à l’amélioration de la qualité de vie de la Municipalité.

Près de 150 personnes étaient présentes à cette soirée « Rétro » en compagnie de la mairesse, madame Audrey Boisjoly, ainsi que des conseillers et conseillères municipaux à la salle des Chevaliers de Colomb. Décor festif, menu thématique, animation et danse dans une ambiance Rockabilly pour remercier la dévotion de nos bénévoles.

D’emblée, Mme Boisjoly a tenu à remercier tous les bénévoles présents lors de l’événement ainsi que tous les autres œuvrant sur le territoire. « Notre vie communautaire ne serait pas ce qu’elle est sans le dévouement et l’implication des nombreux bénévoles, c’est essentiel à une communauté forte et dynamique », a mentionné Mme Boisjoly.

Le prix Bénévole de l’année a été remis parmi des finalistes qui se sont démarqués par leur extraordinaire dévouement en 2018. Les nommés se sont vu remettre un certificat pour souligner leur dévouement dans leur organisme respectif. Il s’agit de Mme Madeleine Désilets  de Cœurs  Solidaires, M. Roger Guilemain de la Bibliothèque municipale, M. Marcellin Martineau des Chevaliers de Colomb, Mme Manon Fréchette du comptoir vestimentaire, Mme Denise Sauvageau de l’AFEAS, ainsi que Mme Denise Loranger de la Cuisine collective.

Le Bénévole de l’année 2018 est donc M. Marcellin Martineau. Grand chevalier des Chevaliers de Colomb, impliqué dans le club de pétanque, à la FADOQ auprès des Vives la joie, dans le comité des loisirs de Saint-Félix-de-Valois, à la guignolée et à la distribution des paniers de Noël, lors des Dimanches en art, aux Fêtes de la Saint-Jean, à la Fabrique, pour la Saint-Vincent-de-Paul. Une fidélité exemplaire qu’il met également en pratique dans sa vie, en témoignent les célébrations de son 50e anniversaire de mariage l’an dernier!

L’événement se déroulait dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole sous le thème « Et si on osait… bénévoler! ». Mme Boisjoly a tenu à rappeler que « pour chaque dollar investi dans un organisme d’action  bénévole, ça génère quatre dollars en valeur de prestation de services! »

Saint-Félix-de-Valois, hommage,  bénévoles, Marcellin Martineau
Près de 150 personnes ont assisté à la soirée du 12 avril dernier

Photo courtoisie

MRC Montcalm

C’est au Complexe JC Perreault à Saint-Roch-de-l ’Achigan qu’avait lieu la mise au jeu officielle du tournoi de hockey des pompiers  pour la fondation des Grands Brûlés du Québec. Cette compétition sportive, qui se terminera le dimanche 21 avril nous fait l’honneur pour cette 29e édition de s’arrêter dans Montcalm. Cette mise au jeu qui avait lieu le jeudi  18 avril a été l’occasion de rassembler plus de 150 visiteurs  de partout à travers le Québec.

À cette occasion, le préfet de la MRC de Montcalm, monsieur Pierre La Salle, n’a pas manqué de souligner l’implication  du Service de Sécurité incendie de la MRC de Montcalm.  Le président  du SSI, monsieur  Robert Perreault,  à rappeler le temps et l’énergie que le  comité organisateur de la Fondation des Grands Brûlés a investi dans la préparation de cet événement. Pour terminer, le directeur du  SSI, monsieur Éric Ducasse, affirme être très fier de l’engagement et de l’accomplissement des hockeyeurs pompiers de Montcalm pour cette belle cause.

À propos de la Fondation des Pompiers du Québec pour les Grands Brûlés

La  Fondation  doit  sa force à l’engagement  des pompiers de l’ensemble  du   Québec qui  en compagnie  de précieux  partenaires,  s’unissent  depuis  plus de 30 ans pour mener à bien  la mission de la Fondation : promouvoir et aider la cause des grands brûlés du Québec.

Photo courtoisie

MRC Montcalm

Après une première année d’opération couronnée de succès, la Ville de Saint-Lin-Laurentides améliore encore le service dispensé à son écocentre en devançant l’ouverture, en étendant les heures d’ouverture et en développant de nouveaux partenariats pour la récupération de diverses matières.

« En 2018, pour la première année d’activités, l’écocentre de Saint-Lin-Laurentides a reçu plus de 2000 visites. Cela répond vraiment à un besoin. Devant ce succès, nous avons fait le choix de bonifier le service notamment en offrant un meilleur accès aux citoyens. L’amélioration du service de l’écocentre est un élément d’une démarche plus vaste pour devenir une ville plus verte. Diverses initiatives allant en ce sens seront mises en place au cours des mois et des années à venir. », a affirmé le maire, Patrick Massé.

Un meilleur accès pour les citoyens

Préalablement prévue pour le 4 mai, l’ouverture de l’écocentre a été devancée au 6 avril, offrant ainsi un mois d’opération supplémentaire annuellement. Également, l’écocentre prolongera les journées pleines (lundi, mardi, vendredi, samedi) d’une heure, pour fermer à 17 h, alors que la plage horaire du dimanche sera déplacée en après-midi plutôt qu’en avant-midi. La Ville est convaincue que ces changements seront plus en concordance avec les horaires des citoyens, puisqu’ils résultent d’une analyse des heures d’achalandage de l’été 2018.

Récupération de nouvelles matières

En 2019, de nouvelles matières s’ajoutent aux éléments déjà acceptés à l’écocentre, soit la peinture, les sièges d’enfants pour la voiture, les bonbonnes de propane, les piles, les fluorescents et « fluo compacts » et le liège. Il faut rappeler qu’en plus d’accommoder les citoyens qui ne savent pas toujours où se débarrasser de ces éléments, plus le tri est sélectif, plus la Ville économise sur l’enfouissement. De plus, le développement de partenariats spécifiques favorise le réemploi de ces matières, ce qui demeure la meilleure voie pour diminuer son impact écologique.

Améliorations techniques

Certains changements, peut-être moins visibles, mais tout aussi important pour augmenter l’efficacité du service offert à l’écocentre prendront place graduellement : l’informatisation du formulaire d’inscription, qui permettra de mieux compiler les données tout en réduisant la consommation de papier, sera la première mise en place. De plus, les citoyens utilisant le service tarifé (pour les matières non-triées et les entreprises) pourront payer par carte (débit et crédit). D’autres améliorations à l’aménagement, tant fonctionnelles qu’esthétiques, seront mises de l’avant en cours de saison.

Photo courtoisie

MRC Montcalm

Une aide financière à deux projets jeunesse locaux a été octroyée dans le comté de Rousseau.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse, le 8 avril, par le député de Rousseau et  président du caucus des députés de Lanaudière et adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Louis-Charles Thouin.

Ces deux projets retenus  par le Secrétariat à la jeunesse, dans le cadre du Programmes Projets Jeunesses Locaux sont ceux de la Grappe éducative de Montcalm (soutien financier de 50 000$ au Carrefour Jeunesse Emploi  ainsi que le projet Entrepreneur+ (aide financière de 40 000$ à la Chambre de commerces et d’industries de la MRC de Montcalm).

« Nous avons des organismes dévoués à l’épanouissement de notre jeunesse dans Rousseau et les 2 projets retenus sont la preuve que les équipes respectives du Carrefour Jeunesse Emploi et de la Chambre de commerces et d’industries de la MRC de Montcalm constituent des acteurs clés pour la région en ce sens. Que 2 projets sur 70 émanent de Rousseau me rend extrêmement fier. Je souhaite bon succès aux 2 organismes pour la réalisation de leurs objectifs et les remercie pour ce rayonnement qu’elles procurent pour la circonscription », a déclaré M. Thouin en conférence de presse, à la MRC de Montcalm.

En tout,  70 projets totaux ont été retenus à travers le Québec sur les 400 présentés. Les projets retenus prendront place dans seize régions administratives et donneront lieu à des investissements totaux de 2,5 millions de dollars cette année.

Ces projets visent à renforcer l’action et l’autonomie locales en matière de soutien à la jeunesse partout sur le territoire québécois.

De son côté, l’adjoint parlementaire du premier ministre du Québec pour le volet jeunesse, Samuel Pouln a souligné que l’appel de projet locaux avait remporté un succès incroyable

« La réponse obtenue à la suite de l’appel de projets démontre que les besoins sont évidents dans une multitude de secteurs, que l’on parle de culture, de santé, d’entrepreneuriat, ou de sport. Grâce au programme Projets jeunesse locaux, des milliers de jeunes seront rejoints et accompagnés dans leur développement. Notre gouvernement est fier d’injecter les sommes nécessaires pour la réalisation de ces 70 projets et de faire confiance à sa jeunesse pour mener à bien leur réalisation », a-t-il souligné par voie de communiqué.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

La MRC de Matawinie est heureuse d’annoncer le lancement de l’appel de projets 2019-2020 du Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Ce Programme permet de financer certaines interventions liées à la mise en valeur des forêts et s’applique aux territoires des six MRC de la région de Lanaudière. L’aide financière accordée peut, selon le cas, atteindre un maximum de 75 % des dépenses admissibles.

 

Les personnes et organismes admissibles sont les suivants :

     Municipalité régionale de comté (MRC);

     Municipalité locale;

     Communauté autochtone;

     Organisme à but non lucratif;

     Organisme à but lucratif;

     Agence régionale de mise en valeur des forêts privées;

     Personne ou organisme signataire d’une entente de délégation de gestion.

Pour être admissibles, les projets devront être réalisés d’ici le 31 mars 2020 et faire partie de l’une des catégories suivantes :

     Travaux d’aménagement sur les territoires forestiers résiduels;

     Travaux d’aménagement forestier sur les terres privées;

     Amélioration et réfection de chemins multiusages;

    Activités  visant  à  favoriser  l’aménagement  forestier  et  la  mise  en  valeur  de  la  ressource forestière;

    Acquisition de connaissances et documentation d’enjeux liés aux préoccupations de la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT).

Une séance d’information aura lieu le mardi 30 avril 2019, de 13 h 30 à 16 h, dans la salle du Conseil de la MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, à Rawdon.

Les projets doivent être envoyés à la MRC de Matawinie  avant le 31 mai 2019, 15 h. Le sceau postal faisant foi de la date de dépôt.

Adresse postale :  Programme d’aménagement durable des forêts

MRC de Matawinie, 3184, 1re Avenue, Rawdon (Québec) J0K 1S0

Courriel : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les formulaires ainsi que les détails du Programme sont disponibles à l’adresse suivante :

www.foretlanaudiere.org, dans la section « Financement ».

Photo courtoisie

MRC Matawinie

C’est dans une ambiance conviviale et festive que la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez a procédé, le 7 avril dernier, à sa traditionnelle journée ayant pour but de remercier ses précieux bénévoles.

Au programme de la journée, un brunch servi par Resto-Traiteur Chez Hector, suivi d’une prestation du conférencier Martin Larocque qui a livré un excellent discours de motivation.

Pour l’occasion, plus de 120 bénévoles provenant des nombreuses associations, organismes et regroupements de la Municipalité étaient présents afin de profiter de cette journée organisée à l’occasion de la Semaine de l’action bénévole.

L’équipe municipale tient à remercier sincèrement chacun de ses bénévoles d’être présents au quotidien et ainsi, de faire de Saint-Alphonse-Rodriguez un milieu où il fait bon vivre, rayonnant et dynamique!

Saint-Alphonse-Rodriguez, bénévoles ,Martin Larocque
Photo courtoisie.

Photo courtoisie

MRC Matawinie

Monsieur Sylvain Breton, préfet de la Municipalité régionale de comté (MRC) de Matawinie est heureux d’annoncer la nomination de Madame Caroline Cormier à titre de directrice générale de l’organisme à but non lucratif (OBNL) Connexion Matawinie.

Œuvrant dans le domaine des technologies de l’information depuis plus de 25 ans, ayant lancé une entreprise spécialisée en marketing numérique en 2013 et titulaire d’un baccalauréat en informatique de gestion de l’Université de Sherbrooke, Madame Cormier a acquis une solide expérience en gestion, notamment en gestion de projets, communications et marketing d’influence.

Madame Cormier entre en fonction le 15 avril 2019 et le Conseil de la MRC et moi-même sommes convaincus qu’elle mettra en place des stratégies innovantes pour relever les nombreux défis qu’un projet comme celui du réseau de fibre optique en Matawinie permet d’offrir!

Rappelons que le projet de la MRC vise à déployer une infrastructure de fibre optique d’environ 2 700 km permettant aux télécommunicateurs d’offrir des services de télécommunications. Ce réseau permettra de desservir plus de 42 000 résidences et organismes répartis sur l’ensemble du territoire municipalisé de la MRC. Ces derniers auront ainsi la possibilité de bénéficier d’une connexion Internet pouvant aller jusqu’à une vitesse de 100 Mbps.

Le Conseil ainsi que le personnel de la MRC, la félicitent pour sa nomination et lui souhaitent bon succès dans ses nouvelles fonctions.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

À compter du 22 avril, et ce, jusqu’au mois de juillet, la Ville de Joliette procédera au rinçage unidirectionnel du réseau de distribution d’eau potable puis à l’inspection des bornes-fontaines sur son territoire.

Les opérations de rinçage seront réalisées la nuit, entre 22 h et 7 h, et sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement du réseau. Durant les interventions, une légère baisse de pression pourrait être constatée et l’eau pourrait devenir rougeâtre en raison de la présence de dépôts dans les conduites. Il est donc fortement conseillé de vérifier la couleur de l’eau avant de procéder au lavage des vêtements. Notons cependant que l’eau demeure potable en tout temps.

Que faire si mon eau est colorée?
Si l’eau est colorée, il est conseillé de retirer les aérateurs de tous les robinets et de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide, ce qui ne prendra généralement pas plus que quelques minutes. Afin d’éviter les désagréments, il est aussi suggéré d’effectuer le lavage des vêtements entre 8 h et 22 h la semaine ou en tout temps la fin de semaine puisque les travaux font relâche les samedis et dimanches.

Inspection des bornes-fontaines

Par mesure de prévention, la Ville de Joliette inspecte chaque année toutes les bornes-fontaines implantées sur son territoire. Cette opération est effectuée de jour et pourrait aussi causer une coloration rougeâtre de l’eau. Le cas échéant, il est conseillé de laisser couler l’eau froide jusqu’à ce qu’elle redevienne limpide.

Appels téléphoniques et portail citoyen
Les résidents de chaque secteur touché seront avisés par la Ville de Joliette en temps et lieu via le système d’appels automatisés et le portail citoyen. Pour toute autre information ou pour vous inscrire au système d’appels automatisés, communiquez avec le service des Travaux publics et services techniques au 450 753-8080.

Pour compléter votre inscription au portail citoyen et recevoir des avis par courriel et/ou texto, visitez le www.joliette.ca.

Photo courtoisie Richard Prud'homme

Mrc Joliette

Avec le mercure à la hausse, la fonte des neiges pourrait s’accentuer aujourd’hui: des hausses successives du niveau d’eau de la rivière L’Assomption sont prévues pour les 72 prochaines heures. Les résidents du secteur de Sainte-Adèle doivent se préparer, et ce, à l’heure où les équipes de sécurité civile de la Municipalité demeurent en mode vigie.

Des températures de 15 à 20 degrés Celsius sont prévues aujourd’hui et demain. Cette belle température pourrait affecter plus particulièrement le secteur Sainte-Adèle.
La Municipalité invite donc les résidents à prendre leurs précautions pour réduire les impacts de débordements localisés dans les zones vulnérables.

Dans un souci de prévention, la Municipalité de SCB demande donc aux résidents concernés de vider leur sous-sol d’objets de valeur, de retirer les meubles et différents objets sur leur terrain pouvant être emportés par l’eau. On leur suggère également de veiller à protéger leur maison avec des sacs de sable et en procédant au colmatage des ouvertures du premier étage de leur résidence.

Des sacs de sable sont à la disposition des Charlois à ces trois endroits :

· 379 rue Sainte-Adèle

· Terrain vague à côté du 175 rue Sainte-Adèle

· Face au 161 rue Louis-Bazinet

Autres mesures importantes

Par prévention, la Municipalité de SCB a mis en place son plan de mesures d’urgence et effectuera une surveillance constante. En cas de situation préoccupante ou de besoin d’assistance, il est toujours possible de rejoindre un officier de garde au 450 750-6200.

Si l’inondation est inévitable mais que l’eau n’a pas encore commencé à envahir le sous-sol, le Service de la prévention des incendies et Hydro-Québec recommandent de couper le courant dans toute la maison afin d’écarter tout danger d’électrisation ou d’incendie. Si l’eau commence à envahir le sous-sol, il faut communiquer immédiatement avec Hydro-Québec au 1 800 790-2424. Pour urgence: 911.

Photo courtoisie

Mrc Joliette

Maison et jardins Antoine-Lacombe organise deux conférences horticoles au mois de mai dans le cadre de sa programmation printanière. Celles-ci permettront aux participants de rencontrer des professionnels du milieu et de développer leurs connaissances et leur intérêt pour le jardinage et l’horticulture. Les deux événements se dérouleront à la Maison Antoine-Lacombe.

Jeudi 2 mai, 19 h - Améliorez vos techniques pour un jardin plus productif par Geneviève Bessette

Plusieurs techniques existent pour réduire le travail tout en obtenant un potager en santé et productif. Geneviève Bessette parlera d’irrigation, de paillage, de couverture, de filet, de buttage, d’occultation et de lutte intégrée.

Après ses études en technique de recherche en biologie, Geneviève Bessette s’est spécialisée en agriculture biologique intensive durant 3 ans. Elle a été cogestionnaire durant 4 ans de l’organisme Les Urbainculteurs. Depuis janvier 2017, Geneviève Bessette est copropriétaire de La Shop Agricole située à Longueuil, une entreprise dédiée à l’agriculture urbaine qui développe des techniques simples et efficaces permettant de cultiver des fruits et légumes en plein sol ou en contenants.

Jeudi 23 mai, 19 h – Cactus et plantes grasses par Guillaume Mousseau

Dans une présentation dynamique et pleine d’informations pratiques, Guillaume Mousseau partagera ses connaissances générales sur les cactus et plantes grasses : de l’entretien en passant par les idées d’aménagement et de design, ainsi que les variétés les plus florifères. Un tirage de trois plantes est prévu ainsi qu’une dégustation de plantes grasses comestibles.

Fils des propriétaires du Cactus Fleuri, entreprise est située à Sainte-Madeleine près de Saint-Hyacinthe, Guillaume Mousseau se passionne pour l’horticulture et les communications. Il est le fondateur de Cactée, centre d’interprétation de la flore désertique, un organisme qui offre des visites et informations personnalisées aux visiteurs du Cactus fleuri.

Les billets, au coût de 7 $ chacun, sont disponibles à Maison et jardins Antoine-Lacombe (450 755-1113) ou en ligne via le site www.antoinelacombe.com. Le nombre de places étant limité, il est préférable de réserver.

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement

Meilleurs histoires

Photo courtoisie

Politique municipale

C’est en présence de plus d’une quarantaine de personnes que Josyanne Forest, a lancé, le 1er mars, au lancement de sa campagne, en vue d’une prochaine élection partielle  au poste de maire de la municipalité de Saint-Jacques, le 14 avril prochain.  C’est ce matin à 9h qu’avait lieu l’ouverture de la première journée des mises en candidature, madame Forest a profité de l’occasion pour y déposer sa candidature. 

Madame Forest possède 5 années d’expérience dans le domaine municipal, en tant que conseillère au siège 6. Native de St-Jacques, elle s’engage a être une mairesse qui sera présente et qui sera à l’écoute des ses citoyens.  « Je veux que nous travaillions ensemble ainsi nous pourrons aller de l’avant. »

Fière du bilan des 5 dernières années de son équipe, elle désire non seulement relever ce nouveau défi, mais elle se dit prête à le faire dès maintenant.

« Pour moi la politique, c’est le meilleur moyen d’atteindre le plus de monde possible pour améliorer la qualité de vie des citoyens», déclare madame Josyanne Forest.

Notons que le siège de l’ancienne conseillère Josyanne Forest est aussi en élection le 14 avril prochain.  Lors du lancement de campagne de madame Forest  à la mairie, Monsieur Simon Chapleau en a profité pour lui aussi annoncer son intérêt dans les prochaines élections municipales.

Photo courtoisie

Politique municipale

C’est à 16h30 le 15 mars que la période de mise en candidature prenait fin pour le poste de Maire à la municipalité de St-Jacques, suite à la nomination de monsieur Pierre Lasalle à titre de préfet de la MRC Montcalm. Une seule candidature a été déposée, celle de Madame Josyanne Forest, madame Forest est élue par acclamation.

Madame Forest devient la première mairesse de Saint-Jacques.  « Je suis particulièrement fière d’être la première femme maire ici à St-Jacques. Je suis de descendance acadienne, parmi les familles fondatrices de la paroisse les Forest et les Dupuis, ça me touche beaucoup de pouvoir représenter la population.  Nous travaillons en équipe depuis les 6 dernières années et nous allons continuer dans ce même sens pour la communauté. »

Notons que le siège 6 sera pour sa part, en élection le 14 avril prochain. Monsieur Simon Chapleau, Monsieur Nicolas Brisson et madame Amélie Lemay ont tous déposé leur bulletin de candidature pour ce siège.

Afin de procéder à la définition éclairée des orientations quant au développement de Saint-Alphonse-Rodriguez, le conseil municipal a décidé de poursuivre la tendance de la dernière année et a procédé à des consultations publiques en urbanisme pour connaître le pouls de la population rodriguaise relativement aux différents enjeux majeurs auxquels elle est confrontée. C’est avec une immense fierté que la municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez révèle un taux de participation citoyenne sans précédent lors des consultations réalisées en février dernier.

 

Les citoyens ont répondu à l’invitation avec beaucoup d’enthousiasme. Ce sont près de 150 personnes qui ont participé à la consultation citoyenne qui s’est déroulée sur deux jours, ce qui est largement au-delà des attentes de l’équipe municipale. Parmi les sujets traités lors de ces rencontres, nommons l’aménagement du noyau villageois, le développement économique, les services communs, le milieu de vie, l’environnement et le transport.

 

« À Saint-Alphonse-Rodriguez, notre objectif est d’améliorer sans cesse notre fonctionnement pour obtenir un rendement optimal, toujours en gardant le citoyen au premier plan et en ayant une vision globalement orientée vers l’avenir », avance Isabelle Perreault, mairesse de Saint-Alphonse-Rodriguez. « Nous croyons fermement que les citoyens doivent être au cœur des discussions et nous sommes très heureux qu’ils aient été nombreux à répondre à l’invitation de réfléchir avec nous et de proposer des pistes d’avancées collectives quant à l’avenir de la municipalité. Merci à toutes les personnes qui ont pris part à ces consultations. Nous sommes convaincus que grâce à leur collaboration, nous serons en mesure de mettre de l’avant un plan d’urbanisme qui NOUS ressemblera », poursuit-elle.

 

D’autres consultations auront assurément lieu dans un futur rapproché à Saint-Alphonse-Rodriguez. Parmi celles-ci, une importante concertation avec les représentants des associations de lacs est déjà planifiée au cours des prochaines semaines.

 

Pour plus d’information au sujet de la Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez et de ses activités, il est possible de communiquer avec la réception de l’Hôtel de ville par courriel à Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., par téléphone au 450 883-2264, poste 7400, ou encore, de visiter le site www.munsar.ca.

 

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le caucus des députés de la Coalition avenir Québec (CAQ) de la région de Lanaudière a tenu une troisième journée de rencontres avec les organismes du territoire, le 5 avril à Repentigny. En présence du député de L’Assomption et premier ministre du Québec, M. François Legault, et sous la présidence du député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, M. Louis-Charles Thouin, le caucus a eu l’occasion de discuter de divers enjeux régionaux, notamment en matière d’éducation, d’économie, d’environnement, de santé et de services sociaux.

Les représentants de l’R des centres de femmes du Québec, du Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière, de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, du Centre régional universitaire de Lanaudière, du Comité régional pour la valorisation de l’éducation, ainsi que de la Société de développement international de Lanaudière ont pu échanger avec les élus sur leurs préoccupations.

Cela porte à 17 le nombre d’organismes rencontrés par le caucus des députés de Lanaudière depuis sa création, en décembre 2018. L’objectif des élus est de se réunir de façon régulière afin de demeurer centrés sur les priorités des Lanaudoises et Lanaudois, et d’ainsi agir de façon efficace et concertée dans l’avancement des dossiers qui les touchent.

« Il est essentiel pour notre gouvernement d’être à l’écoute afin d’orienter nos actions en fonction des priorités exprimées par la population. Ce gouvernement, c’est le vôtre, et c’est pourquoi nous continuerons d’entretenir cette importante relation de proximité avec notre milieu. » - M. Louis-Charles Thouin, député de Rousseau, adjoint parlementaire de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, et président du caucus des députés de Lanaudière

« En créant le caucus des députés de Lanaudière, notre objectif était de rester informés sur les différentes réalités de notre région afin de bien porter la voix de nos concitoyennes et concitoyens à Québec. Jusqu’à présent, l’exercice est enrichissant et la volonté de travailler de façon concertée se ressent de part et d’autre. » - M. Pierre Fitzgibbon, député de Terrebonne, ministre de l’Économie et de l’Innovation, et ministre responsable de la région de Lanaudière

Photo courtoisie

Politique provinciale

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, poursuit sa tournée régionale. Elle sera de passage dans Lanaudière le jeudi 14 mars prochain, où elle rencontrera les entreprises et les acteurs régionaux, et ce, en lien avec le Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat et les pôles régionaux d’innovation.

« Le Québec est une société qui valorise l’entrepreneuriat et qui accompagne à toutes les étapes de leur parcours les individus ayant l’audace de se lancer en affaires. Toutefois, les entrepreneurs sont confrontés à de nouvelles réalités, comme le manque de main-d’œuvre et le vieillissement de la population. Il est donc temps d’aborder l’entrepreneuriat avec une approche renouvelée. Par cette tournée, je compte prendre le pouls des régions afin d’arrimer les actions du gouvernement avec leurs besoins réels. Ces dernières font à la fois face à des enjeux spécifiques et communs. Je considère essentiel d’aller sur le terrain pour discuter avec les gens et travailler ensemble, de manière innovante et constructive, à la résolution des problématiques rencontrées», par voie de communiqué, le 7 mars, Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

 

Photo courtoisie

Politique provinciale

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a poursuivi sa tournée du Québec, réalisée dans le cadre de la Grande corvée, en faisant un arrêt dans Lanaudière pour y rencontrer des partenaires et intervenants du marché du travail.

Cette tournée vise à mobiliser ceux-ci pour contrer les problématiques régionales liées à la rareté de la main-d'œuvre. Lors des échanges, le ministre Jean Boulet a dévoilé un portrait exhaustif du marché du travail dans Lanaudière. Ce document d'information permet notamment de renseigner les acteurs du milieu, leur permettant ainsi d'obtenir un état de la situation pour cette région.

Pendant ce deuxième arrêt de sa tournée québécoise, M. Boulet a fait connaître le bilan de la Grande corvée, qui vise à joindre, à écouter et à outiller les entreprises qui vivent des difficultés de recrutement. Cette action se déroule en continu et s'inscrit désormais comme une nouvelle façon de communiquer et d'échanger avec les entreprises du Québec. En ce moment, près de 1 290 entreprises ont été appelées à travers le Québec. Pour Lanaudière, en moins de trois semaines, le personnel du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a contacté 84 entreprises et il a pu échanger avec 56 d'entre elles au sujet de leurs besoins de main-d'œuvre. Des conseillers aux entreprises rencontreront plusieurs de ces entreprises. Ces activités s'ajoutent aux interventions déjà en cours dans les entreprises de la région.

Soutien en matière de gestion des ressources humaines
Le ministre a profité de son passage pour visiter les locaux de Dévolutions, une entreprise que le MTESS accompagne dans ses projets de croissance par l'intermédiaire de la mesure Concertation pour l'emploi.

« Les entreprises de Lanaudière et de partout au Québec pourront compter sur notre gouvernement pour les appuyer face aux défis liés à la rareté de la main-d'œuvre. Je vais profiter de ma tournée québécoise pour prendre connaissance des besoins exprimés tout en agissant concrètement pour appuyer les projets porteurs pour notre économie. Je suis d'ailleurs très heureux que nous soutenions Dévolutions, qui applique des pratiques novatrices en matière de gestion et de rétention de la main-d'œuvre, ce qui permet d'avoir de bons emplois à l'extérieur des grands centres urbains », a déclaré le ministre Boulet.

Faits saillants :

- M. Boulet se rendra dans toutes les régions du Québec afin de rencontrer les partenaires du marché du travail pour, entre autres, présenter sa vision des actions à poser afin de soutenir les entreprises devant composer avec la rareté de la main-d'œuvre et leur faire connaître les programmes, mesures et services du Ministère. Il a commencé sa tournée le 4 février à Trois-Rivières.

- Rappelons que M. Boulet a fait savoir que l'intervention du Ministère en ce qui concerne la main-d'œuvre se déploie sur quatre fronts, soit :

  - Intégrer le plus grand nombre de personnes au marché du travail, entre autres les personnes handicapées, les travailleurs expérimentés, les Autochtones et les immigrants.

  - Adapter la main-d'œuvre actuelle pour soutenir les travailleurs afin d'actualiser leurs compétences pour répondre aux transformations de l'économie en leur offrant de la formation continue.

  - Préparer la future main-d'œuvre en offrant des formations adaptées à l'évolution des besoins du marché et en orientant les jeunes vers ces domaines.

  - Accroître la productivité des entreprises en les accompagnant dans la mise en place de solutions pour compenser la rareté de la main-d'œuvre, soit par la réorganisation du travail, l'acquisition d'équipement, la numérisation, la robotisation, les technologies de l'information, la recherche et le développement.

- La Grande corvée, réalisée par près de 200 conseillers du MTESS, a été annoncée le 17 janvier dernier.

- Les entreprises qui souhaitent obtenir de l'information peuvent en tout temps joindre un conseiller aux entreprises du Ministère au bureau de Services Québec ou au centre local d'emploi le plus près.

 

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le député de Montcalm, Luc Thériault, a annoncé le dépôt d’un projet de loi du Bloc Québécois réclamant un rapport d’impôt unique administré par le gouvernement du Québec.

« Les Québécoises et les Québécois en ont assez d’être les seuls à produire deux déclarations de revenus. L’Assemblée nationale du Québec a réclamé à l’unanimité un rapport d’impôt unique administré par Québec. Notre projet de loi répond à cette demande. Le gouvernement Trudeau doit revenir sur son opposition à la volonté clairement exprimée du Québec. Les conservateurs, quant à eux, tiennent de beaux discours, mais n’ont strictement rien fait pendant leurs dix années au pouvoir. Ce que le Québec veut, le Bloc agit pour l’obtenir », a déclaré Luc Thériault.

Le projet de loi C-442, déposé par le Bloc, a trois effets.

-Il permet au fédéral de s’entendre avec une province pour qu’elle perçoive elle-même les impôts fédéraux sur le revenu.

-Il oblige le gouvernement canadien à entreprendre des négociations avec le gouvernement du Québec dans les 90 jours suivants son adoption.

-Il exige qu’Ottawa renégocie ses conventions fiscales et ses accords d’échange de renseignements fiscaux afin que les pays étrangers puissent collaborer directement avec Québec.

« Québec perçoit déjà la TPS pour Ottawa. Nous serions tout à fait capables de percevoir l’ensemble des taxes et impôts chez nous. Par ailleurs, en ayant directement accès aux renseignements fiscaux des pays étrangers, le Québec aurait tous les éléments en main pour mener la lutte aux paradis fiscaux, dans laquelle Ottawa n’a aucune crédibilité. Ce gain d’expertise majeur pour Revenu Québec permettrait une meilleure justice fiscale pour les contribuables québécois », a expliqué le député de Montcalm.

« La meilleure façon d’éviter des dédoublements de coûts, c’est de se libérer du fédéral avec l’indépendance du Québec. Mais le rapport d’impôt unique est une bonne première étape. Les contribuables épargneraient 425 millions $, selon l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI) et ses chercheurs Alain Therrien, Nicolas Marceau et Daniel Turp. Tout le monde gagne à respecter la volonté du Québec », a conclu le député.

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le candidat du Bloc Québécois dans Berthier- Maskinongé, Yves Perron, est heureux du moratoire mis en place en rapport avec la démolition du monastère des Moniales dominicaines de Berthierville.

Sans jeter la pierre à personne, Yves Perron fait remarquer: « Personne ici n'a enfreint la loi. Le problème n'est pas là mais plutôt dans la loi actuelle. Il est important de préserver les traces de notre histoire collective et ce bâtiment exceptionnel,  de l'avis même de la MRC, devrait être conservé. Il y a plusieurs façons de préserver notre patrimoine bâti, que ce soit en rénovant ou en intégrant à un nouveau concept. L'idée c'est de préserver les bâtiments de qualité qui font la beauté de nos milieux et de nos municipalités ».

Bien conscient que ce dossier relève de Québec et des municipalités, Yves Perron fait remarquer que la moitié de nos taxes et impôts s'en vont vers Ottawa où quelqu'un d'autre décide de l'endroit où affecter les sommes.

« C'est un bel exemple pour démontrer que nous pourrions fort probablement investir davantage dans la préservation du patrimoine en contrôlant tous nos budgets. Après l'élection du 21 octobre, j'ai bien l'intention de travailler à rapatrier le plus d'argent possible du fédéral pour combler adéquatement les besoins du Québec. C'est bien beau de dire que ça relève des municipalités, mais il faut aussi les soutenir financièrement. Le Patrimoine ça appartient à tout le monde ».

 

Photo courtoisie

Politique fédérale

Le samedi 30 mars dernier a eu lieu l'investiture du Bloc Québécois de la circonscription de Berthier–Maskinongé à Berthierville. En présence du chef du parti, Yves-François Blanchet, de plusieurs députés et devant une salle comble de militants, le président national du Bloc Québécois fut officiellement élu candidat du Bloc Québécois dans la circonscription.

Selon M. Yves-François Blanchet, les électeurs ont la chance de se donner un député qui est un travailleur acharné et infatigable en plus d'être un grand rassembleur : « C'est grâce à l'intelligence et aux qualités humaines extraordinaire d'Yves Perron si le Bloc Québécois est maintenant uni comme jamais et qu’il peut offrir aux Québécoises et aux Québécois une alternative crédible et forte aux partis pancanadiens. »

Pour Monsieur Perron, malgré les diverses embuches, il fut toujours clair dans son esprit qu'il devait se présenter à nouveau : « Nous avons bien travaillé en 2015 mais le travail n'est pas terminé. Il faut se cracher dans les mains et recommencer encore plus fort pour bien expliquer pourquoi les gens peuvent voter pour eux même en votant pour le Bloc Québécois. Une voix indépendantiste qui place toujours le Québec devant. »

Comme l'a annoncé son chef Yves-François Blanchet, l'environnement sera au coeur des priorités du Bloc Québécois. Du côté plus local, Yves Perron identifie plusieurs priorités qu'il veut voir progresser dans les prochaines années dans Berthier–Maskinongé. Il désire défendre nos agriculteurs et la gestion de l'offre. Il veut également la mise en place d'un programme d'aide à l'érosion des berges. Il tient à ce qu'on agisse rapidement pour étendre à toute la circonscription l'internet haute vitesse et un réseau cellulaire à prix abordable. Il faut que Berthier-Maskinongé reçoivent sa juste part d’investissement en infrastructures, notamment au niveau de la qualité de l’eau. Finalement, les dossiers de la pénurie de la main d'œuvre et l'augmentation des revenus de soutien aux aînés seront également deux dossiers prioritaires lorsqu'il sera député : « Pour défendre les gens s'ici, les écouter et porter réellement leur voix, le seul parti d'ici qui parle pour notre monde c'est le Bloc Québécois. »

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.
 Sample Banner Home 3 Libre lanauweb
Advertisement