Photo courtoisie

Dans Lanaudière, tous les 6 jours, un homme s’enlève la vie. Parce que la recherche tend à démontrer que l’entraide et le soutien social comptent parmi les moyens les plus efficaces pour prévenir le suicide au masculin, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) souhaite mettre en place un projet de croisement des savoirs. Pour ce faire, l’organisme cherche 8 hommes, résidents de Lanaudière, âgés d’au moins 25 ans et ayant vécu un épisode suicidaire au cours des 5 dernières années, qui sont aujourd’hui rétablis, croient que leur histoire peut en aider d’autres et ont envie de faire partie d’un comité de travail.

Alliant le savoir de ces hommes, tiré de leur expérience, et le bagage clinique acquis par le CPSL, ce comité permettra tout d’abord aux hommes de mettre en lumière les stratégies qui ont eu un impact positif dans leur rétablissement, quelles qu’elles soient. Accompagnés par Eveline Laurin, coordonnatrice clinique au CPSL, Éric Marsolais, travailleur social, et Julie Blanchette, agente de développement et communication au CPSL, les participants développeront ensuite un projet de transfert de connaissances.

Ce projet, conçu pour et par les hommes, visera à aider d’autres hommes à se rétablir à leur tour d’un épisode suicidaire. « On aimerait rassembler des hommes présentant des caractéristiques variées, tant en termes d’âge, de lieu de résidence et d’occupation au moment de la crise, que sur le plan des stratégies qu’ils ont mises de l’avant pour aller mieux. Certains se sont peut-être dirigés vers des organismes communautaires, d’autres vers leur médecin de famille, et d’autres encore n’ont possiblement pas eu recours à ces ressources », a affirmé madame Laurin.

Les hommes intéressés à prendre part aux travaux du comité sont invités à remplir le formulaire de mise en candidature disponible au www.cps-lanaudiere.org/santedumental/ avant le 15 mars 2019. Pour obtenir plus de renseignements sur le projet, communiquer avec Eveline Laurin au 1 866 277-3553.

Photo courtoisie

Les Chevaliers de Colomb conseil 4220 de St-Félix-de Valois organise, le 23 mars prochain à 20h00, une soirée au profit de la Fondation québécoise du cancer.

Le public pourra entendre Stéphanie Bédard en formule acoustique ainsi que l’artiste invitée présenté par Jean Coutu Laurence St-Martin.  Le tout présenté à la salle des Chevaliers de Colomb au 4680 rue principale à Saint-Félix-de-Valois. Encan bénéfice et tirage dans la soirée. Permis SAQ

Les billets au cout de 20$ sont en vente à la Tabagie St-Félix, 4911 principale ou au Jean Coutu, 620 chemin joliette St-Félix de Valois.

Pour info: 450-889-1018 ou 450-889-2114, au www.chevaliersdecolombstfelixdevalois.org ou sur facebook.                                                      

Photo courtoisie

Le Club Optimiste de Sainte-Béatrix convie la population à la 17e édition du Berce-O-Thon qui aura lieu les 2 et 3 mars prochain au Pavillon du village de Sainte-Béatrix situé au 821, avenue du Parc. L’activité débutera à 14 h le samedi.

Comme par les années passées, les fonds amassés seront remis à la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière, en particulier pour les soins liés aux enfants soignés au Centre hospitalier De Lanaudière (CHDL). Le Club Optimiste de Sainte-Béatrix a comme principal mandat l’aide à la jeunesse et se soucie du mieux-être des enfants malades. Tellement qu’au cours des 16 dernières éditions, ce sont près de 140 000 $ qui ont été amassés pour la clientèle pédiatrique. Une implication de toute une communauté qui fait une immense différence dans la vie des familles d’ici!

Le concept du Berce-O-Thon est très simple : chaque participant ou chaque équipe réserve une chaise au tarif minimum de 50 $. S’il s’agit d’une chaise familiale, tous les membres se bercent à tour de rôle pendant les 24 heures de l’activité. Grâce au Camp Papillon, un souper-spaghetti sera offert le samedi de 17 h 30 à 20 h au coût de 10 $, alors qu’un brunch sera servi le dimanche de 8 h à 11 h au coût de 8 $. Les repas et collations seront fournis aux berceurs, de même que la diffusion de films et l’animation durant la nuit.

Vous ne pouvez prendre part à l’activité en tant que berceur? Participez au Berce-O-Thon à votre manière en venant prendre un repas, une collation ou un café, tout en encourageant les berceurs dans cette activité de collecte de fonds des plus originales!

La fondation tient à remercier le Club Optimiste de Sainte-Béatrix pour autant de générosité, de fidélité et de dévouement envers la cause. Un exemple à suivre remarquable et précieux pour une fondation!

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec madame Diane Michaud du Club Optimiste de Sainte-Béatrix au 450 883-5940.

Photo courtoisie

La Commission Scolaire des Samares (CSS) et une vingtaine d’enseignants de l’école primaire Notre-Dame de Saint-Roch-de-l’Achigan se retrouvent devant les tribunaux, après que ces profs aient porté plainte pour des problèmes de santé liés à la mauvaise qualité de l'air.

Selon ce qu’a révélé le 98,5 FM, le 30 janvier, les enseignants ont porté leur litige devant la cour car la CSS ignore leur demande, depuis maintenant deux ans, d'effectuer des tests pour mesurer la qualité de l'air dans l'établissement.

Le 98,5 FM  a consulté des rapports indiquant que la CSS a réalisé des inspections visuelles et qu'il n'y avait pas de trace de moisissure.

Ces malaises des enseignants, qui ont débuté à l’automne 2016, vont des maux de gorge à des vomissements, en passant par de la fatigue anormale. Ceux-ci ont aussi été touchés par des bronchites, des conjonctivites et des rhumes à répétition.

En entrevue au 98,5 FM, le Dr Louis Jacques a déclaré qu’il est très probable que de nombreux élèves soient eux aussi malades pour les mêmes raisons.

Au cours de la dernière année, 11 enseignants ont été évalués au CHUM. Pour le Dr Jacques, c'est clair qu'il y a liens de cause à effets pour ces gens qui n'avaient pas d'antécédents médicaux de la sorte.

L’école primaire Notre-Dame de Saint-Roch-de-l’Achigan possède un important historique d’infiltration d’eau.

Par courriel au 98,5 FM, la CSS a indiqué que « Plusieurs démarches ont été réalisées en collaboration avec la CNESST. Le dossier étant maintenant judiciarisé, nous ne pouvons donner davantage d’information.»

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.