Courtoisie

La série entre les les Sportifs Pétroles Bélanger et le Métal Pless est égale 1-1 et se poursuit ce week-end avec la présentation du troisième match ce soir 22 (février) et le quatrième le lendemain au domicile des Sportifs. 

Le deuxième match de la série disputé à Joliette samedi dernier a été riche en émotions et en agressivité. À la fin du match, une mêlée générale a éclaté et lors de cette incident, plusieurs joueurs ont posés des gestes et ont écopés de suspensions. Tout d’abord, celui qui a parti le bal,  Tommy  Bolduc, qui s’en était pris de façon inutile au gardien Piché, a écopé de trois matchs de suspension. Rappelons que celui-ci, après avoir été expulsé de la rencontre, a tenté de revenir sur la patinoire pendant la mêlée générale à trois reprises pour s’en prendre aux joueurs des Sportifs. Quant au gardien substitut Michaël Mercier, du Plessisville, celui-ci a écopé d’un match de suspension pour avoir été le premier joueur à quitter le banc lors de la mêlée générale. Quant à l’entraîneur-chef du Metal Pless, Samuel Fortier, il ne pourra diriger son équipe vendredi soir car c’est un joueur de son équipe qui a quitté le banc en premier.

Du côté des Sportifs, un seul joueur est suspendu mais non le moindre. En effet, le capitaine Joël Roch sera tenu à l’écart du jeu tout le week-end, car il a écopé d’une pénalité d’agresseur et comme c’était sa deuxième offense, il est suspendu deux matchs.

Photo archives (Phil Raymond)

Rejoint par téléphone mercredi soir, l’entraîneur-chef des Sportifs André Lachance ne cachait pas sa déception, surtout en ce qui a trait au sort réservé à Tommy Bolduc. «Nous sommes effectivement déçu du peu de sévérité de la suspension, compte tenu de la préméditation, de la violence du geste et de son comportement après avoir été expulsé» s'est contenté de déclarer Lachance.

Après les matchs du 22 et 23 février, la série se transportera à Joliette le vendredi  1er rmars pour le cinquième match. Cette joute débutera comme à l’habitude à 20h30.  Les matchs 6 et 7 seront disputés à Plessiville si nécessaire le samedi 2 (20h00) et ke dimanche 3 mars (14h30).

Photo courtoisie

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont mis à une séquence de cinq défaites, le 20 février, en l’emportant 6-4 contre les Flames de Gatineau, devant environ 320 personnes à l’aréna Familiprix de Saint-Gabriel.

Ce sont les Flames qui ont ouvert la marque par l'entremise de Félix Cloutier à 9:39 de la première. Les Prédateurs ont frappé deux fois 14 secondes grâce au 20e de Félix Meunier et le second de William Pagé (13:31 et 13:48). Tommy Roger portait le pointage à 3-1 avant la fin de la période avec son huitième.

Vincent Roy a réduit l'écart à un but à 2:39 du deuxième vingt mais Saint-Gabriel inscrivait deux autres filets avant la fin de l'engagement soit le sixième de Jacob Talbot et le deuxième de la soirée de Roger, c'était 5-2 pour les locaux.

Mathieu Cloutier a permis aux Flames de revenir dans le match avec son 24e à 9:15. Avec 71 secondes à faire, Anthony Morin a marqué dans un filet, c’était son 26e de la saison. Mathieu Jones a réussi le dernier but de la partie à 19:35.

Gatineau a dominé 41-28 au chapitre des lancers, Jason Ferrara a remporté un deuxième gain en trois décisions. Notons que Tommy Roger a récolté huit points dont six buts dans ces deux matchs.

Défaite à Longueuil

La veille, les Prédateurs ont connu un très mauvais début de match et se sont inclinés 9 à 6 contre le Collège-Français à Longueuil.

En effet, les locaux ont pris l'avance 5-1 après 20 minutes de jeu, l'unique marqueur dans cette période pour Saint-Gabriel étant Tommy Roger (4e).

Owen Stammer a augmenté l'avance de son équipe à 1:25 de la deuxième. Par la suite, les Prédateurs sont revenus dans la rencontre en marquant quatre fois, en moins de huit minutes, grâce à trois autres buts de Roger et le 18e de Félix Meunier, pour réduire l'écart à 6-5. Mais Jérémy Way-Gagnon inscrivait le septième filet du Collège-Français dans la dernière minute de jeu de cet engagement.

Au troisième vingt, Meunier a redonné espoir à Saint-Gabriel en y allant de son deuxième du match mais Longueuil a ajouté deux autres buts pour mettre la rencontre hors de portée pour leurs adversaires.

La défaite est allée à Kristopher Verreault qui a fait face à 49 lancers, les Prédateurs en ont obtenu seulement 17.

Fin de la saison régulière

Les hommes de Sébastien Renaud termineront la saison régulière en disputant trois autres matchs en autant de soirs.  Granby et Chambly seront à l’aréna Familiprix, le 22 à 20h et le lendemain dès 19h00. Saint-Gabriel sera du côté de Montréal-Nord, le 24 février, dès 15

Photo courtoisie

Les Loups ont pris une avance 5-0, après 30 minutes de jeu, en route vers un gain de 7-1, le 17 février, dans le premier match de la série quart-de-finale contre la Méchante Virée Resto Pub à Varennes.

En première période, les locaux n'ont pas pu profiter d'un avantage numérique de deux hommes. Quelques instants plus tard les Loups obtiennent à leur tour un avantage de deux hommes et en profitent pour inscrire deux buts. Maxime Sénéchal ouvre la marque sur des passes de Marc-Antoine Desnoyers et Charles Landry à 18:11. Chip Fraser double l'avance des siens assistés de Bonin et Pesant à 19:12. La période se termine 2-0 en faveur des Loups.              

Dès la 49e seconde de jeu au deuxième vingt, Saint-Gabriel se donne une avance de trois buts alors que le capitaine Raphaël Ducharme complète une stratégie de Vincent Montreuil. Les Loups inscrivent deux autres buts en moins de deux minutes. Samuel Jetté-Masse compte sur des passes de Bazinet et Fraser à 7:16 et Antoine Vennw porte le compte 5-0 en marquant sur des passes de Pesant et Fraser à 8:22. Les joueurs de Varennes font sortir leur frustration en distribuant plusieurs coups de bâton. Frédérick Di Sei inscrit finalement un but pour la Méchante Virée à 15:11. Après 40 minutes de jeu, les loups mènent 5-1.         

Au troisième engagement, les visiteurs marquent deux fois. Tout d'abord, Tommy Maltais compte à 2:09 assisté de Bonin et Desnoyers. Puis à 7:24 Chyp Fraser inscrit son deuxième du match sur une passe d'Antoine Venne. Vincent Montreuil (Loups) et Marc-Antoine Moisan (Varennes) ont par la suite été chassés pour s'être battu. Plusieurs altercations ont eu lieu en troisième période, ce qui laisse prévoir beaucoup d'action pour les matchs à venir.

victoire, Loups de Saint-Gabriel, Varennes
Photo courtoisie

A signaler l'excellent travail de Philippe Bleau devant le filet des Loups. Chyp Fraser a aussi très bien fait en en obtenant 4 points (2-2).                                     

Notons que le premier match de cette série devait avoir lieu samedi le 16 février à l'aréna Familiprix mais en raison du poids de la neige et de bris sur les poutres de soutien de l'aréna, celui-ci a été annulé et remis à plus tard. 

Les Loups seront de retour à l'aréna Familiprix de Saint-Gabriel, dimanche le 24 février à 14 heures 45 pour le troisième duel de cette série.  Les Loups se rendront à Varennes, la veille, pour le deuxième affrontement de cette série 4 de 7.                      

Crédit photo Phil Raymond

Les séries quart-de-finale prenaient leur envol dans la Ligue Sénior AAA du Québec lors du dernier week-end les 15 et 16 février. Pour débuter ces séries, Les Sportifs Pétroles Bélanger de Joliette affrontent le Métal Pless de Plessiville.

Défaite à Plessiville

Vendredi le 15 février, la série débute à l’aréna Léo-Paul-Boutin. Malgré plusieurs avantages numériques, les hommes de Gaby Roch et André Lachance n’ont pas su capitaliser et ont subi un revers crève-cœur de 3-2.

L’unique but du premier vingt est inscrit par les locaux et est l’œuvre de Olivier Bélanger avec des aides Stéphane Savoie et Jacob Dupont. Dès le début de la période médiane, Plessiville accentue son avance alors que Raphaël Gervais porte la marque à 2-0. En fin de période, avec 30 secondes à faire, Dany Roch réussi à rétrécir l’écart à 2-1 pour permettre aux Sportifs Pétroles Bélanger de retraiter au vestiaire plus à l’aise.

En troisième, les joliettains multiplient les efforts pour revenir de l’arrière et leurs efforts sont récompensés alors qu’à 13:58, Raphaël  Lafontaine crée l’égalité. Par la suite, les deux équipes continuent de batailler ferme pour prendre les devants. Mais avec moins de 30 secondes à faire, Stéphane Savoie scelle l’issue du match en faveur du Métal Pless.

Crédit photo Phil Raymond

Victoire à domicile

Le lendemain, la série se poursuivait au Centre Récréatif Marcel-Bonin, domicile des Sportifs Pétroles Bélanger et la troupe d'André Lachance et Gaby Roch avait bien l’intention d’offrir à ses partisans une performance digne de mention.

Le match débute rondement, les deux équipes jouant prudemment pour ne pas donner de chance à son adversaire. C’est finalement le Métal Pless qui s’inscrit au pointage en premier, alors que Alexandre Comtois profite d’une erreur défensive pour donner les devants aux siens. Ce sera le seul but du premier vingt.

La deuxième période a donné lieu à du jeu décousu de part et d’autres,  ce qui a ralenti le rythme de la rencontre. Aucun but ne fut marqué lors de cette période malgré que chacune des deux équipes a bénéficié d’au moins un avantage numérique.

En troisième, il faudra attendre à la septième minute de jeu pour qu’un but soit marqué. À 13:30, Jean-Philippe Caron crée l’égalité suite à une belle pièce de jeu collective de ses coéquipiers Wilson et Laroque-Marcoux. Trois minutes plus tard, ce même Caron soulève la foule en s’emparant d’une rondelle libre en zone offensive et en profite pour donner les devants aux Sportifs Pétroles Bélanger. 

La fin de période donne lieu à du jeu endiablée, Plessiville retirant son gardien avec un peu plus de une minute à faire. Avec  55 secondes à faire, Rock Régimbald donne la victoire 3-1 aux Sportifs Pétroles Bélanger avec un but dans un filet désert. Suite à ce but, une mêlée générale a éclaté après que Tommy Bolduc, du Métal Pless, ait assené un violent coup de poing au gardien Piché des Sportifs Pétroles Bélanger.  Des suspensions sont à prévoir pour le prochain match suite à cet incident.

En entrevue, après la rencontre, l’entraîneur-chef André Lachance s’est dit bien sûr satisfait du résultat du match.« Avant le partie, j’ai dis aux gars, faut avoir du plaisir à jouer d’abord et avant tout, ne pas se mettre de la pression inutile.»  Lachance a aussi insisté sur la force de caractère de ses hommes.« On est une équipe de caractère, hier on a perdu la partie avec seulement 25 secondes à jouer, mais on est revenu de l’arrière 0-2 et ce soir aussi on est revenu en force». d’analyser Lachance. Quant à la mêlée générale à la fin du match, celui-ci considère que son équipe a agi correctement dans les circonstances.« On va laisser la ligue prendre ses décisions, je crois sincèrement que nous avons eu un comportement correct dans les circonstances.» a conclu Lachance

La série se poursuit le week-end prochain, vendredi le 22 à Plessiville et le lendemain au Centre Récréatif Marcel-Bonin pour le quatrième match dès 20h30.

Photo Guy Latour

Courtoisie

Les Cyclones de Joliette-Crabtree Junior AA connaissent beaucoup de succès par les temps qui courent. La formation dirigée par Brian Mayer accumulent les victoires à un rythme spectaculaire.  En fait, leur dernier revers remonte au 8 décembre dernier. Depuis ils ont remportés leur six dernières rencontres. Le week-end dernier, ce fût un gain de 7-4 face aux Monarques de Mirabel-Blainville, le 15 févier, et deux jours plus tard, les Cyclones se sont payés un festival offensif avec une victoire écrasante de 14-4 face aux Stars de Lachute.

Dans le match de vendredi, notons du côté des Cyclones les performances de Isaac Prud’homme avec deux buts et deux passes, Frédéric Deçelles (2-1). La victoire est allée au gardien Félix Gravel alors que Raphaël Blais a encaissé le revers du côté des Monarques.

Dans le match de dimanche, Jonathan Nadeau et Frédéric Deçelles ont été les principales bougies d’allumages des Cyclones avec trois buts chacun. Lou Simard et Philippe Dupuis ont également bien fait avec deux buts chacun. La victoire est allée à Nicolas Paquette alors que Jean-Phllipe Léonard a encaissé le revers.

La prochaine joute des Cyclones sera justement contre ces mêmes Stars vendredi le 22 février à l’aréna Kevin Lowe à Lachute. Deux jours plus tard, les Cyclones rendront visite aux Monarques, cette même équipe qu’ils ont vaincu lors du dernier week-end. Parions que ces deux équipes attendront les Cyclones de pied ferme.

Photo courtoisie

Les Prédateurs de Saint-Gabriel ont accordé pas moins de 16 buts, lors du dernier week-end, s'inclinant à deux reprises

Après avoir baissé pavillon 6-4 contre Chambly, le 15 février, la troupe de Sébastien Renaud a perdu un festival offensif par la marque 10 à 7 face aux Rangers à Montréal-Est, deux jours plus tard.

Lors de la rencontre présentée au Centre Édouard-Rivest, Samy Hudon-Rousseau (9e) a ouvert la marque pour les Prédateurs à 6:14, de la première, mais les locaux ont créé l'égalité à 11:40 par l'entremise de Brandon Picard.

La deuxième période a été ponctuée de neuf buts dont quatre pour Saint-Gabriel, Félix Meunier a réussi ses 16e et 17e, Félix Rocheleau son sixième alors que Jonathan Lépine y allait de son second de la campagne. Les Rangers menaient 6-5 après 40 minutes de jeu.

Montréal-Est a ajouté trois buts dans les dix première minutes du dernier engagement. Hudon-Rousseau (son deuxième du match) et Wayne Létourneau (sixième) ont cependant redonné espoir au Prédateurs. Brandon Picard a réussi son quatrième de la soirée pour mettre le match hors de portée pour les visiteurs.

Kristopher Verreault (cinq buts sur 20 lancers en 33 minutes) et Jason Ferrara (cinq filets sur 16 tirs) se sont partagé le travail devant la cage de Saint-Gabriel qui a obtenu 29 lancers.

Défaite contre Chambly

Les Forts de Chambly ont inscrit deux buts tard en troisième période pour vaincre les Prédateurs de Saint-Gabriel, 6 à 4, devant un peu plus de 300 personnes à l'aréna Familiprix, le 15 février.

Pas moins de cinq buts ont été réussis en première. Marc-Olivier Gilbert a ouvert la marque pour les visiteurs à 8:05. Mais Anthony Morin a créé l'égalité, 29 secondes plus tard, grâce à son 27e de la saison. Tommy Roger a donné l'avance aux Prédateurs avec son troisième à 13:13. Mais les Forts ont ajouté deux buts en fin de période pour rentrer au vestiaire avec une avance de 3-2 après 20 minutes de jeu.

Saint-Gabriel est revenu dans le match par l'entremise de Félix Meunier (15e) à 6:56 et du capitaine Wayne Létourneau (5e) à 9:24, en désavantage numérique. Mais Olivier Tremblay a créé l'égalité à 17:48 alors que Jonathan Lépine, des Prédateurs, étaient au banc des pénalités.

Il y aura fallu attendre à la toute fin de la rencontre pour voir les Forts marquer deux fois, en 14 secondes, soit ceux de Mathieu Monette et Mathieu Trudel, à 19:42 et 19:56 pour sceller l'issue du match.

Malgré la défaite, Kristopher Verreault a été très solide en faisant face à 49 lancers, Saint-Gabriel en a obtenu seulement 21.

Notons que la rencontre entre les Flames de Gatineau et les Prédateurs, du 16 février. a été reportée à une date ultérieure en raison du poids de la neige et de bris sur les poutres de soutien de l’aréna Familiprix.

Cette semaine

Les Prédateurs auront une semaine occupée encore une fois avec quatre parties. Le 19 février, Saint-Gabriel sera à Longueuil. Le 22 et le 23, Granby et Chambly s’amèneront à l’aréna Familprix. Les hommes de Sébastien Renaud compléteront leur séquence de trois matchs en autant de soirs en était du côté de Montréal-Nord, le 24, en après-midi.

Photo courtoisie Daniel Dupuis

Après avoir terminé au troisième rang du classement général de la LHSR, à sa première saison, le Houston Bar&Grill HC de Saint-Roch-de-l’Achigan jouera officiellement son premier match des séries éliminatoire, le 15 février prochain.

Pour l’occasion, la troupe de Marc Laverdière sera l’hôtel du Cuisine Action de Farnham, à compter de 21 heures au Complexe JC Perreault dans le premier match de la série quart-de-finale 4 de 7.

« Je suis très confiant et très fébrile. Si on pratique notre style, soit rapidité et exécution, et si on reste discipliné, ça devrait bien aller », a commenté M. Laverdière en entrevue au Lanauweb.

Il ajoute que le manque d’expérience de sa troupe a coûté quelques matchs.  « Avec la progression qu’on a eu, les gars ont appris de leurs erreurs », a-t-il ajouté.

En saison régulière, les deux équipes se sont affrontées deux fois. Le 24 novembre 2018, le Houston Bar&Grill avait écrasé le Cuisine Action, 14 à 4, à domicile, avant de s’incliner 4-3 le 8 décembre à Bedford.

Le capitaine de Saint-Roch, Jess Tanguy a été le meilleur pointeur en saison régulière avec 33 points dont 10 buts en 16 parties, un point de plus que Samuel Drouin (16-16).

Zachary Fortin a été le gardien le plus utilisé pour la troupe de Marc Laverdière. En 15 matchs, il a récolté neuf gains, subi trois défaites et une en prolongation avec une moyenne de 4,27.

Le deuxième match aura lieu le 16 février à 20h30, toujours au Complexe JC Perreault, Les affrontements #3 et 4 auront le 23 et 24 février à l’aréna Madeleine-Auclair de Farhnam.

 

Plus d'articles...

Inscrivez-vous via notre service gratuit d'abonnement par e-mail pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.